Étoile intergalactique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une étoile intergalactique est une étoile qui n'appartient à aucune galaxie. De tels astres ont fait l'objet d'intenses discussions dans la communauté scientifique à la fin des années 1990, et on pense qu'elles sont issues de galaxies en interaction.

Les premières étoiles intergalactiques ont été découvertes en 1997 à l'aide du télescope spatial Hubble[1], dans l'amas de la Vierge, où on pense qu'il en existe un millier de milliard[2], notamment dans un gros groupe d'étoiles à 300 000 années-lumière de la galaxie la plus proche. Ces étoiles rassembleraient jusqu'au dixième de la masse totale de l'amas, avec une masse stellaire moyenne supérieure à la masse moyenne des étoiles des quelque 1 300 à 2 000 galaxies de cet amas. L'origine de telles étoiles demeure inconnue mais la théorie la plus largement acceptée est que l'interaction de deux galaxies ou davantage est susceptible de propulser certaines étoiles dans l'espace intergalactique.

(en) Mécanisme proposé pour l'éjection des étoiles intergalactiques faisant intervenir un trou noir supermassif.
L'amas de la Vierge, où les premières étoiles intergalactiques ont été découvertes.
Les collisions de galaxies sont considérées comme principales sources d'étoiles intergalactiques.


Des étoiles intergalactiques ont été découvertes ailleurs que dans l'amas de la Vierge, par exemple dans l'amas du Fourneau.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) (en) « NewsCenter - Hubble Finds Intergalactic Stars (01/14/1997) - Introduction », HubbleSite,‎ 14 janvier 1997 (consulté le 9 décembre 2010)
  2. (en) (en) « NewsCenter - Hubble Finds Intergalactic Stars (01/14/1997) - Release Text », HubbleSite,‎ 14 janvier 1997 (consulté le 9 décembre 2010)

Article connexe[modifier | modifier le code]