Étables-sur-Mer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Étables-sur-Mer
La Plage du Moulin à Étables-sur-Mer
La Plage du Moulin à Étables-sur-Mer
Blason de Étables-sur-Mer
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Côtes-d'Armor
Arrondissement Saint-Brieuc
Canton Étables-sur-Mer (chef-lieu)
Intercommunalité Communauté de Communes du Sud Goëlo
Maire
Mandat
Gérard Losq
2014-2020
Code postal 22680
Code commune 22055
Démographie
Gentilé Tagarin, Tagarine
Population
municipale
3 036 hab. (2011)
Densité 324 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 37′ 38″ N 2° 50′ 02″ O / 48.6272222222, -2.8338888888948° 37′ 38″ Nord 2° 50′ 02″ Ouest / 48.6272222222, -2.83388888889  
Altitude 80 m (min. : 0 m) (max. : 82 m)
Superficie 9,38 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte administrative des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Étables-sur-Mer

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte topographique des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Étables-sur-Mer

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Étables-sur-Mer

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Étables-sur-Mer
Liens
Site web www.etables-sur-mer.fr

Étables-sur-Mer [etabl syʁ mɛʁ] est une commune française située dans la baie de Saint-Brieuc dans le département des Côtes-d'Armor en région Bretagne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Étables-sur-Mer fait partie du littoral de la Côte du Goëlo, entre Binic et Saint-Quay-Portrieux. Une localisation plus générale situe Étables-sur-Mer entre Saint-Brieuc et Paimpol.

Deux plages existent à Étables-sur-Mer : la plage des Godelins et la plage du Moulin

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom en breton de la commune est Staol, il vient du latin stabulum qui signifie hôtellerie.

Histoire[modifier | modifier le code]

Étables-sur-Mer existe comme paroisse depuis 1202[1]. Elle dépend de l'abbaye de Beauport entre 1202 et la Révolution française[1]. Elle devient une municipalité en 1790[1].

Étables-sur-Mer s'appelait autrefois Étables-les-Grottes, en référence aux diverses grottes que l'on peut trouver dans le granit en bord de mer[1].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
Gironné d'argent et de gueules.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
    Marcel Ollitrault UDF Conseiller général
mars 2001 mars 2008 Pierre Le Cornoux    
mars 2008 octobre 2011 Marcel Pincemin   Retraité
novembre 2011   Gérard Losq    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
4 017 4 083 3 963 4 104 3 004 2 986 3 088 3 075 2 852
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 920 2 972 2 961 2 205 2 511 2 221 2 379 2 431 2 123
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 127 2 146 2 159 1 972 1 996 1 989 2 077 2 385 2 193
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011
1 980 1 954 2 041 2 039 2 121 2 514 2 870 2 920 3 036
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

le centre social communal
La villa Ker Ruellan, centre social communal

Les villas Legris[modifier | modifier le code]

Oscar Legris fait construire à proximité de la plage des Godelins 18 villas [4].

La villa du grand Caruhel, la villa de M Guilbert, l'ancien hôtel des Gôdeliens et la villa Ker Uhella ont été décorées par Isidore Odorico[4].

Les villas portent toutes des noms de femme : Amélie, Béatrix, Charlotte, Denise (aujourd'hui Saint-Denis), Elisabeth, Flore, Germaine, Henri, Henriette, Isabelle, Jeanne, (Ker Odon), Lucie, Madeleine (la Korrigane), Noémi, Olga, Praxède, Radegonde et Solange[4].

Les plages[modifier | modifier le code]

La plage des Godelins à Étables-sur-Mer.
la plage des Godelins 
L'industriel versaillais Oscar Legris monte les premières cabines de bain sur la plage des Godelins à partir de 1878. Il finance ensuite l'aménagement d'un quai[5],[4].
la plage du Moulin.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Barbara Bui (1957), célèbre styliste de mode, a une maison familiale à Étables-sur-Mer appelée "Étoile Polaire" dans le secteur de la Plage des Godelins. Elle est la plus proche voisine du couple Domenech-Denis.
  • Marie Chartier, Miss Bretagne 2013, participante à Miss France 2014.
  • René-Yves Creston y est mort en 1964.
  • Raymond Domenech et Estelle Denis, l'ex-sélectionneur de l'équipe de France (2004-2010) et sa compagne, journaliste sur M6, possèdent une résidence secondaire à Étables-sur-Mer[6].
  • Mère Théodore Guérin, (1798-1856) sainte catholique, fondatrice d'un ordre de religieuses aux États-Unis est née à Étables. Elle a été béatifiée par le pape Jean Paul II en 1998 et canonisée par le pape Benoît XVI le 15 octobre 2006.
  • Oscar Legris (1844-1911), riche industriel versaillais, développa la station balnéaire d'Étables-sur-Mer en aménageant la plage des Godelins (quais, cabines, escaliers, etc.) et en construisant 18 villas sur les hauteurs. Le boulevard qui relie la plage au bourg porte aujourd'hui son nom.
  • Olivier Letardif (né entre 1601 et 1605 à Étables), était le garçon de Jean et Clémentine Houart. Cet homme figure parmi les pionniers de la Nouvelle-France. Il est le fondateur de la ville de Château-Richer au Canada. Il décède en janvier 1665. Il est l'ancêtre des Tardif d'Amérique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d « Présentation de la commune d'Étables-sur-Mer », sur Archives départementales des Côtes-d'Armor,‎ 2006 (consulté le 12/08/2011)
  2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2011
  4. a, b, c et d « Les villas Legris », sur Archives départementales des Côtes-d'Armor,‎ 2007 (consulté le 12/08/2011)
  5. « Front de mer : plage ou grève des Godelins », sur Archives départementales des Côtes-d'Armor,‎ 2007 (consulté le 12/08/2011)
  6. « Célébrités : les Côtes-d'Armor ont la cote », Ouest-France,‎ 27 août 2008 (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Marie-Françoise Holley, Étables-sur-Mer, Saint-Thonan : Édition Cloître, 2000.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]