Eugène Anthiome

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Eugène Anthiome

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Eugène Anthiome (1900)

Nom de naissance Eugène-Jean-Baptiste Anthiome
Naissance 19 août 1836
Lorient, Drapeau français Royaume de France
Décès 24 juillet 1916
Versailles, Drapeau français France
Activité principale Compositeur
Style Musique classique
Activités annexes Professeur
Lieux d'activité Paris
Formation Conservatoire de Paris
Maîtres Antoine Elwart, François Benoist, Michele Carafa
Enseignement Piano
Élèves Maurice Ravel

Eugène-Jean-Baptiste Anthiome (* 19 août 1836 à Lorient; † 24 juillet 1916 à Versailles) était un compositeur français.

Anthiome étudia au Conservatoire de Paris l'Harmonie avec Antoine Elwart, l'orgue avec François Benoist et la composition avec Michele Carafa. En 1861 il remporta le Second Grand Prix de Rome avec sa cantate Atala. À partir de 1863 il enseigna au Conservatoire ; plus tard il y fut nommé professeur de piano, poste qu'il conserva jusqu'en 1901. En 1889 il eut Maurice Ravel comme élève, en classe préparatoire de piano.

Anthiome écrivit nombre de pièces pour piano, des opérettes ainsi que des mélodies. Il écrivit aussi une méthode de piano (L’Art du piano, méthode pour les commençants, Paris 1880).

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • La Naissance du Christ, oratorio (manuscrit)
  • Grande Marche funèbre à la mémoire de Giacomo Meyerbeer, pour grand orchestre (manuscrit), 1864-66
  • Semer pour récolter, opéra-comique en un acte, 1866
  • Les Noces de Prométhée, cantate (manuscrit), 1867
  • Berceuse, Lied, 1868
  • Chanson de Nemorin, 1873
  • Chansons d’Estelle, 1873
  • Grand Trio pour violon, violoncelle et piano, 1873
  • Le Dernier des Chippeways, opérette en un acte, 1876
  • Air de ballet pour violon et piano, 1877
  • Don Juan marié, la leçon d'amour, opérette en un acte, 1878
  • Le Roman d'un jour, opéra-comique en trois actes, 1884
  • Un Orage espagnol, opérette en un acte, 1887
  • Fantaisie romantique pour violon et piano, 1889
  • À un ange, mélodie d'après Alphonse Boeul, 1893
  • Sommeil et Triomphe de Bacchus, scène mythologique pour orchestre, 1893
  • Cantate sacrée tirée des Écritures Saintes pour orgue (manuscrit), 1895
  • Menuet favori de Mme de Maintenon pour clavecin, 1896
  • Concerto en ut mineur pour piano et orchestre, 1898
  • Fugue pour piano, 1899
  • Six Mélodies bretonnes (textes de Paul Barret), 1900
  • Six Pièces pour clavecin, 1901-05
  • Allemande pour clavecin, 1904
  • Deux Préludes pour piano, 1911

Voir aussi[modifier | modifier le code]