Xi Ursae Majoris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Xi Ursae Majoris
Alula Australis
Données d'observation
(époque J2000.0)
Ascension droite 11h 18m 11,0s
Déclinaison +31° 31′ 45″
Constellation Grande Ourse
Magnitude apparente 3,79 (4,32/4,84)

Localisation dans la constellation : Grande Ourse

(Voir situation dans la constellation : Grande Ourse)
Ursa Major IAU.svg
Caractéristiques
Type spectral G0 Ve/G0 Ve
Indice U-B 0,04
Indice B-V 0,59
Variabilité RS Canum Venaticorum
Astrométrie
Vitesse radiale −15,0 km/s
Mouvement propre μα = −429 mas/a
μδ = −587 mas/a
Parallaxe 119,51 ± 0,79 mas
Distance 27,3 ± 0,2 al
(8,37 ± 0,06 pc)
Magnitude absolue 4,71/5,23
Caractéristiques physiques
Masse 1,05/0,90 M
Rayon 1,01/0,78 R
Luminosité 1,1/0,67 L
Température 59005900 K
Métallicité 98/76 % du Soleil
Rotation 3 km/s
Âge 6×109 a

Autres désignations

HD 98230/98231, HR 4374/4375, GJ 423, BD+32 2132, LHS 2390/2391, LTT 13045, GCTP 2625.00, SAO 62484, LFT 790, HIP 55203.

Xi Ursae Majoris est une étoile binaire située à 27,3 années-lumière de la Terre dans la constellation de la Grande Ourse. Les deux étoiles sont deux naines jaunes de la séquence principale et de type spectral G0V. Il s'agit donc de deux étoiles similaires au Soleil.

La taille de la première étoile est d'environ 101 % de celle du Soleil et sa luminosité de 110 % . La taille de la deuxième étoile est d'environ 78 % de celle du Soleil et sa luminosité de 67 % . Les deux étoiles sont séparées d'une distance d'environ 10 ua.

Le , William Herschel a découvert ce système le premier.

Ce système a joué un rôle important dans l'histoire de l'astronomie : c'est en effet le premier système stellaire dont l'orbite put être déterminée, par observation visuelle, en 1830, par l'astronome français Félix Savary.

Alula Australis est le nom propre de l'étoile qui a été approuvé par l'Union astronomique internationale le [1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Table 1: Star Names Approved by WGSN as of 20 July 2016 », Bulletin of the IAU Working Group on Star Names, no 1,‎ (lire en ligne [PDF]).

Liens externes[modifier | modifier le code]