Romanisation du grec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ce tableau fait la liste de plusieurs principes de transcription de l’alphabet grec vers l'alphabet latin.

Pour le grec moderne, le système qui se rapproche le plus de la prononciation grecque est celui de « BGN/PCGN ». Pour toute création d’un article ayant pour titre un nom grec non francisé, il est préférable de suivre ces principes.

Grec Grec ancien Grec moderne
Traditionnel[1] Scientifique[2] Beta Code BGN/PCGN Nations unies/ELOT Greeklish
α (Α) a a A a a a
β (Β) b b B v v b, v
γ (Γ) g g G g, y [3] g g, y
δ (Δ) d d D dh, d [4] d d, dh
ε (Ε) e e E e e e
ζ (Ζ) z z, dz Z z z z, s
η (Η) e ê/ē H i i h, i, n
θ (Θ) th th Q th th th, u,8, 9, 0
ι (Ι) i i I i i i
κ (Κ) c k K k k k, c
λ (Λ) l l L l l l
μ (Μ) m m M m m m
ν (Ν) n n N n n n, v
ξ (Ξ) x x C x x ks, 3, x
ο (Ο) o o O o o o
π (Π) p p P p p p, n
ρ (Ρ) r, rh [5] r, rh [5] R r r r, p
σ, ς (Σ) s s S s [6] s s
τ (Τ) t t T t t t
υ (Υ) y u U i y y, u, i
φ (Φ) ph ph F f f f, ph
χ (Χ) ch ch/kh X kh ch ch, x, h
ψ (Ψ) ps ps Y ps ps ps, y
ω (Ω) o ô/ō W o o w, o
Combinaisons de voyelles [7]
αι (ΑΙ) æ, e [8] ai AI e ai ai, e
αυ (ΑΥ) au au AU av av [9], af [10] ay, au, af, av
ει (ΕΙ) i/e [11] ei EI i ei ei, i
ευ (ΕΥ) eu/ev [12] eu EU ev ev [9], ef[10] ey, eu, ef, ev
ηυ (ΗΥ) eu/ev [12] êu/ēu HU iv iv [9], if [10] hy, hu, if, iv
οι (ΟΙ) œ, e [13] oi OI i oi oi, i
ου (ΟΥ) u/ou [14] ou OU u ou ou, u, oy
υι (ΥΙ) ui ui UI i yi yi, gi, i
Combinaisons de consonnes
γγ (ΓΓ) ng ng GG ng ng gg, gk, ng
γξ (ΓΞ) nx nx GC nx nx gks, gx
γκ (ΓΚ) nc nk GK g [15], ng [16] gk gk
γχ (ΓΧ) nch nch GX nkh nch nx, nch
μπ (ΜΠ) mp mp MP b [15], mb [16] b [15], mp [16] mp, b, mb
ντ (ΝΤ) nt nt NT d[15], nd[16] nt nt, d, nd
Diacritiques
̔
(esprit rude)
h[17] h [17] ( N'existe plus en grec moderne depuis 1982.
̓
(esprit doux)
néant néant ) N'existe plus en grec moderne depuis 1982.
ͅ
(iota souscrit) [18]
néant i | N'existe plus en grec moderne depuis 1982.
´
(accent aigu)
néant [19] ´ ´ ´ ´
`
(accent grave)
néant [19] ` N'existe plus en grec moderne depuis 1982.

(accent circonflexe)
néant [19] ^ N'existe plus en grec moderne depuis 1982.
¨
(tréma)
¨ ¨ ¨ ¨ ¨
Lettres obsolètes
ϝ (Ϝ)
(digamma)
w V  
ϙ (Ϙ)
(qoppa)
q #3  
ϛ (Ϛ)
(stigma)
st #2  
ϻ (Ϻ)
(san)
s, ś #711  
ϡ (Ϡ)
(sampi)
ss #5  
ϸ (Ϸ)
(sho)
sh

Diacritiques[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Diacritiques de l'alphabet grec.

Le grec ancien était une langue polytonique. Au fil des siècles, la prononciation a évolué, rendant la plupart des diacritiques inutiles, sans que le sens d'un mot en soit changé. En 1982, l’orthographe monotonique est officiellement introduite pour le grec moderne. Les seuls signes diacritiques conservés sont l’accent aigu (qui indique l’accent tonique) et le tréma (qui indique que deux voyelles consécutives ne doivent pas être combinées). L’accent aigu et le tréma sont restitués dans les systèmes de romanisation de BGN/PCGN et des Nations unies UN/ELOT. Une seule exception : dans les combinaisons de voyelles αυ, ευ et ηυ l’accent passe du υ (qui devient v ou f) à la voyelle précédente.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Transcription en latin initiée par les anciens, reprise par la suite dans les textes scientifiques en latin, utilisée encore aujourd'hui pour forger dans les langues modernes des termes issus du grec.
  2. Transcription utilisée par les hellénisants, de tradition érasmienne.
  3. Avant αι, ε, ει, η, ι, οι, υ, υι.
  4. Entre ν et ρ.
  5. a et b Avec esprit rude.
  6. Quelquefois redoublé entre voyelles (ex. Larissa).
  7. Sauf quand il y a un tréma (¨) sur la seconde voyelle.
  8. En latin : ae. Souvent simplifié en e, mais uniquement dans les langues modernes.(encyclopædia, encyclopédie)
  9. a, b et c Avant β, γ, δ, ζ, λ, μ, ν, ρ et voyelles.
  10. a, b et c Avant θ, κ, ξ, π, σ, τ, φ, χ, ψ et à la fin du mot.
  11. e dans les finales des neutres en -εῖον ou des adjectifs en -ειος (lycée, athénée, odéon, panthéon, etc), i presque partout ailleurs.
  12. a et b ev devant une voyelle (évangile). eu presque partout ailleurs.
  13. En latin : oe. Souvent simplifié en e, mais uniquement dans les langues modernes.(cœnobita, cénobite)
  14. La transcription ou n'apparaît que dans de très rares mots (enthousiasme, parousie), sans raison particulière. La plupart du temps, la lettre u est utilisée (démiurge, hypoténuse, sidérurgie, utopie, etc.)
  15. a, b, c et d Au début du mot.
  16. a, b, c et d Au milieu du mot.
  17. a et b sur une voyelle : h devant la voyelle ; sur la seconde lettre d'une diphtongue : h devant la diphtongue ; sur ρ : rh. Cet esprit rude est parfois omis par étourderie. Ainsi, en français, l'usage a consacré la transcription fautive eurêka, au lieu de heurêka.
  18. Sous les voyelles longues.
  19. a, b et c Le modèle latin d'accentuation, fondé sur la longueur des voyelles grecques, se substitue à l'accent grec pour la détermination de la syllabe accentuée, ce dans toutes les langues utilisant ces mots translittérés en latin, sauf le français, qui ne tient pas compte de l'accent tonique.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :