Massyles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne doit pas être confondu avec Massaesyles.

Les Massylii ou Massyles étaient une fédération de tribus berbère située en Numidie orientale, qui a été formée par une fusion de plus petites tribus pendant le 4ième siècle avant J.-C[1]. Ils étaient gouvernés par un roi. Leurs voisins étaient les puissants Massaesyles. A l'est, s'étendait le territoire de la riche, et puissante civilisation carthaginoise. Leur relation avec Carthage ressemblait à celle d'un protectorat. Carthage a maintenu sa domination sur les Massylii par une manœuvre diplomatique habile, en jouant des rivalités tribales, locales, et royales. Les principales villes des Massylii étaient Cirta, Tébessa et Thugga.

Rôle dans la seconde guerre punique[modifier | modifier le code]

Article connexe : Seconde Guerre punique.

En 218 av. J.-C., la guerre éclate entre les Carthaginois et les Romains. Les Massylii et les Masaesyli qui possédaient tous les deux une force de cavalerie forte et compétente (appelée cavalerie numide) étaient alliés à la cause carthaginoise, et ont rendu de précieux services pour eux en Ibérie, et en Italie[2]. En 206 av. J.-C., un prince massylien appelé Massinissa a fait défection aux Romains[3]. Lorsque les Romains ont finalement vaincu les Carthaginois en 202 av. J.-C., ils ont fusionné le territoire de la Massylii et du Masaesyli en un seul royaume, et l'ont donné à Massinissa, qui l'a gouverné jusqu'à sa mort, vers 148 avant J.-C[4],[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nigel Bagnall, The Punic Wars, p. 270.
  2. (en) Polybus, The Histories of Polybius : volume. II, Loeb Classical Library (lire en ligne), p. 79
  3. Livy (trad. Canon Roberts), From the Founding of the City : Book 28: The Final Conquest of Spain, (lire en ligne), p. 35
  4. Livy (1905), p. 30.44.
  5. Nigel Bagnall, The Punic Wars, p. 298.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Mahfoud Kaddache, L'Algérie des Algériens, de la Préhistoire à 1954, janvier 2003.

Liens externes[modifier | modifier le code]