Vanwall

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vanwall
GA Vandervell
Vandervell Products Ltd
logo

Discipline Formule 1
Localisation Drapeau : Royaume-Uni Acton (Londres, Royaume-Uni)
Dirigeants et pilotes
Président Drapeau : Royaume-Uni Tony Vandervell
Directeur technique Drapeau : Royaume-Uni Colin Chapman
Drapeau : Royaume-Uni Frank Costin
Pilotes Drapeau : Royaume-Uni Reg Parnell
Drapeau : Royaume-Uni Peter Whitehead
Drapeau : Royaume-Uni Mike Hawthorn
Drapeau : Royaume-Uni Stirling Moss
Drapeau : France Maurice Trintignant
Drapeau : États-Unis Harry Schell
Drapeau : Royaume-Uni Stuart Lewis-Evans
Drapeau : Royaume-Uni Tony Brooks
Caractéristiques techniques
Châssis Ferrari, Vanwall
Moteurs Ferrari, Vanwall
Pneumatiques Dunlop, Pirelli
Résultats
Début en CM F1 Grand Prix de France 1951
Dernier GP Grand Prix de France 1960
GP disputés 28
Points marqués 57
Titres constructeurs 1 (1958)
Titres pilotes 0
Victoires en Grands Prix 9
Podiums 13
Pole positions 7
Meilleurs tours en course 6

Vanwall est une ancienne marque de sport automobile, présente en Formule 1 de 1954 à 1960. Elle a notamment remporté le tout premier championnat du monde des constructeurs de formule 1.

Histoire[modifier | modifier le code]

La Vanwall VW 5, à Aintree, en 1957

Vanwall a été fondé par l'entrepreneur britannique Tony Vandervell. Initialement partie prenante dans le consortium BRM (son entreprise, Thinwall, fabrique divers éléments mécaniques), il se lasse vite des lenteurs du projet et décide de se lancer tout seul dans le sport automobile à la fin des années 1940. Après s'être fait la main en préparant des Ferrari en Formule libre, il met à profit le nouveau règlement technique pour se lancer en championnat du monde de Formule 1 en 1954 avec une nouvelle voiture: la Vanwall (contraction de Vandervell et de Thinwall).

Après deux années de rodage où les Vanwall sont impuissantes à lutter contres les ténors du championnat du monde (Mercedes, Ferrari, Maserati), les voitures de Tony Vandervell réalisent leurs premiers coups d'éclat en 1956, par l'intermédiaire du pilote américain Harry Schell. Des prestations suffisamment convaincantes pour attirer Stirling Moss, l'un des meilleurs pilotes (si ce n'est le meilleur) de sa génération. Après un début d'année mitigée, la Vanwall remporte son premier succès au GP de Grande-Bretagne (victoire partagée par Tony Brooks et Stirling Moss), puis termine la saison en trombe avec deux victoires consécutives de Moss en terre italienne.

Pour la saison 1958, Vanwall peut légitimement ambitionner les titres mondiaux (au pluriel, puisque le championnat du monde des constructeurs est inauguré). Avec trois victoires pour Moss et trois victoires pour Brooks, la Vanwall s'affirme effectivement cette année-là comme la meilleure voiture du plateau, et la marque décroche le titre des constructeurs. Du côté des pilotes, Moss et Brooks se font néanmoins souffler les lauriers par Mike Hawthorn, moins brillant mais plus régulier sur sa Ferrari. Mais la saison de Vanwall est assombrie par la disparition en fin d'année du troisième pilote de l'écurie, Stuart Lewis-Evans, victime d'un accident mortel lors du dernier GP de l'année au Maroc.

À la surprise générale, Tony Vandervell annoncera peu de temps après qu'il retire son écurie du sport automobile pour raison de santé. Les Vanwall feront encore d'épisodiques apparitions en 1959 et 1960 avant que l'activité ne soit définitivement stoppée.

Tentative de retour[modifier | modifier le code]

Vanderwall, la compagnie mère vendue au conglomérat britannique GKN après la mort de Tony Vanderwall en 1967, annonce en 1995 vouloir revenir en Formule 1. Le projet, mené par Mike Earle, l'ancien patron de l'écurie Onyx Grand Prix, prévoit l'utilisation d'un moteur V10 Ford-Cosworth, de pneumatiques Dunlop, compagnie ne fournissant plus aucune écurie depuis 1977, ainsi que le retour de Nigel Mansell en compétition et un partenariat avec Coca-Cola. Le projet n'aboutit finalement pas[1],[2],[3].

Résultats en championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

Résultats de l'écurie Vanwall en championnat du monde de Formule 1
Saison Écurie Châssis Moteur Pneus Pilotes Grands Prix disputés Points inscrits Classement
1951 Drapeau : Royaume-Uni GA Vandervell Ferrari 375 Ferrari V12 Pirelli Drapeau : Royaume-Uni Reg Parnell
Drapeau : Royaume-Uni Peter Whitehead
2 - -
1954 Drapeau : Royaume-Uni GA Vandervell Vanwall Special Vanwall 4 en ligne Pirelli Drapeau du Royaume-Uni Peter Collins 2 - -
1955 Drapeau : Royaume-Uni Vandervell Products Ltd Vanwall VW 55 Vanwall 4 en ligne Pirelli Drapeau du Royaume-Uni Mike Hawthorn
Drapeau du Royaume-Uni Ken Wharton
Drapeau des États-Unis Harry Schell
4 - -
1956 Drapeau : Royaume-Uni Vandervell Products Ltd Vanwall VW 2 Vanwall 4 en ligne Pirelli Drapeau de la France Maurice Trintignant
Drapeau du Royaume-Uni Mike Hawthorn
Drapeau des États-Unis Harry Schell
Drapeau de l’Argentine José Froilán González
Drapeau de l'Italie Piero Taruffi
5 - -
1957 Drapeau : Royaume-Uni Vandervell Products Ltd Vanwall VW 5 Vanwall 4 en ligne Pirelli Drapeau du Royaume-Uni Stirling Moss
Drapeau du Royaume-Uni Tony Brooks
Drapeau du Royaume-Uni Stuart Lewis-Evans
Drapeau du Royaume-Uni Roy Salvadori
6 - -
1958 Drapeau : Royaume-Uni Vandervell Products Ltd Vanwall VW 5 Vanwall 4 en ligne Dunlop Drapeau du Royaume-Uni Stirling Moss
Drapeau du Royaume-Uni Tony Brooks
Drapeau du Royaume-Uni Stuart Lewis-Evans
9 48 (57) Champion
1959 Drapeau : Royaume-Uni Vandervell Products Ltd Vanwall VW 59 Vanwall 4 en ligne Dunlop Drapeau du Royaume-Uni Tony Brooks 1 0 Non classé
1960 Drapeau : Royaume-Uni Vandervell Products Ltd Vanwall VW 11 Vanwall 4 en ligne Dunlop Drapeau du Royaume-Uni Tony Brooks 1 0 Non classé

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Vanwall to make F1 comeback? », sur grandprix.com,‎ 26 juin 1995 (consulté le 11 septembre 2013)
  2. (en) « More on Vanwall F1 », sur grandprix.com,‎ 24 juillet 1995 (consulté le 11 septembre 2013)
  3. (en) « Vanwall - is it serious? », sur grandprix.com,‎ 7 août 1995 (consulté le 11 septembre 2013)

Sur les autres projets Wikimedia :