Valvital

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Valvital
logo de Valvital
le logo de Valvital

Création 1989 sous le nom d'Aqua Organisation
Dates clés 1991 Aqua Organisation devient la Compagnie Européenne des Bains
Fondateurs Bernard Riac
Forme juridique Société anonyme
Siège social Drapeau de la France Aix-les-Bains, Savoie (France)[1]
Drapeau de la France Paris, Île-de-France (France)
Direction Bernard Riac
Activité Cure thermale, Spa et Bien-être
Société mère Compagnie Européenne des Bains
Effectif 570 (saisonniers et permanents)
Site web www.valvital.fr

Valvital[2] est le nom commercial utilisé par l'entreprise française Compagnie européenne des Bains[3]. C'est une entreprise dont le domaine d’activité principale est le thermalisme.

Valvital possède 11 stations thermales situées dans les villes d'Aix-les-Bains, Berthemont-les-Bains[4], Bourbonne-les-Bains, Divonne-les-Bains, Eaux-Bonnes, Lectoure, Lons-le-Saunier, Montbrun-les-Bains, Morsbronn-les-Bains, Niederbronn-les-Bains et Thonon-les-Bains[5]. Il est le deuxième groupe thermal français[6], avec une fréquentation de 54 782 curistes en 2017.

La société a prévu d'ouvrir une nouvelle station thermale à Enghien-les-Bains fin 2018.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le 15 décembre 1989, Bernard Riac crée Aqua Organisation, une SARL qui a pour activité le conseil dans le thermalisme et la thalassothérapie.

En 1990, Aqua Organisation relance la station thermale d'Avène-les-Bains pour les Laboratoires Pierre Fabre.

En 1991, la SARL Aqua Organisation devient la Société anonyme Compagnie Européenne des Bains. Cette société se spécialise dans le conseil, l'assistance et la gestion d'établissements thermaux et de thalassothérapie. La même année, la Compagnie Européenne des Bains reprend la station thermale de Lons-le-Saunier, dans le Jura.

En 1994, la Compagnie Européenne des Bains devient gestionnaire des thermes de Montrond-les-Bains, Loire.

La Compagnie Européenne des Bains ouvre en 1995 la "Résidence des Thermes" à Lons-le-Saunier et lance la marque Villegiatherm.

Thermes de Lons-le-Saunier.

En 1996, la C.E.B. (Compagnie Européenne des Bains) reprend le domaine thermale d'Aulus-les-Bains (thermes et résidence hôtelière) et rachète le centre de balnéothérapie Valvital à Besançon.

Puis en 1997, la C.E.B. reprend les thermes de Montbrun-les-Bains et de Châteauneuf-les-Bains.

En 1998, la C.E.B. reprend le Séquoia Hôtel à Châteauneuf-les-Bains.

La C.E.B. reprend les thermes de Divonne-les-Bains en 1999 puis ceux de Rennes-les-Bains, en janvier 2000.

La C.E.B. reprend les thermes de Thonon-les-Bains[7] et rachète le groupe Wellness avec trois salles de sport à Besançon en 2001. En mai 2002, elle reprend également les thermes d'Alet-les-Bains.

En 2004, la C.E.B. lance la marque Valvital avec trois axes principaux : thermes, remise en forme ainsi que fitness & spa. La Compagnie Européenne des Bains reprend la même année les thermes de Bourbonne-les-Bains et les Fumades à Allègre-les-Fumades.

En 2005, la C.E.B. reprend les thermes de Berthemont-les-Bains et démarre le nouveau centre thermoludique situé au Monêtier-les-Bains (2008) ainsi que celui de Montrond-les-Bains appelés "les iléades" l'année suivante.

Thermes Chevalley à Aix-les-Bains.

En 2010, la C.E.B. reprend les thermes de Lectoure et des Eaux-Bonnes[8].

En 2011, la C.E.B. vend les centres de fitness de Besançon-Valentin et de Lyon, elle devient, cette même année propriétaire des Thermes Nationaux d'Aix-les-Bains.

En 2012, Valvital conclut un contrat pour la construction et l'exploitation du centre thermal et de bien-être à Santenay, en Bourgogne.

En 2014, le groupe fait l'acquisition des thermes de Morsbronn-les-Bains et de Niederbronn-les-Bains, en Alsace[9].

Orientations thérapeutiques[modifier | modifier le code]

Les 11 centres thermaux Valvital dispensent de nombreux soins paramédicaux qui traitent différentes pathologies allant des troubles psychosomatiques aux rhumatismes. L'efficacité spécifique de ces différents soins n'a pas été prouvée médicalement.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Valvital, le nouvel empereur des thermes, sur lejdd.fr (consulté le 23 mars 2019)
  2. (en) « Paywall mobile », sur m.lesechos.fr (consulté le 17 septembre 2018)
  3. Valvital, « Généralités Valvital »,
  4. Calaméo, « La Station Thermale Berthemont les Bains »,
  5. BusinessMan, « Valvital se développe en Suisse »,
  6. Le CNETH, « Etude sur la fréquentation des Stations thermale Française par le CNETH »,
  7. Amical HDL, « Thermes de Thonon les Bains »,
  8. Yourtourbooking, « Eaux Bonnes »,
  9. Les Échos, "Valvital reprend des thermes en Alsace", 2013