Vacherauville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vacherauville
Pont sur la Meuse.
Pont sur la Meuse.
Blason de Vacherauville
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Meuse
Arrondissement Verdun
Canton Belleville-sur-Meuse
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Grand Verdun
Maire
Mandat
Jean-Christophe Velain
2014-2020
Code postal 55100
Code commune 55523
Démographie
Population
municipale
172 hab. (2014)
Densité 24 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 13′ 19″ nord, 5° 21′ 38″ est
Altitude Min. 185 m – Max. 335 m
Superficie 7,29 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Meuse

Voir sur la carte administrative de la Meuse
City locator 14.svg
Vacherauville

Géolocalisation sur la carte : Meuse

Voir sur la carte topographique de la Meuse
City locator 14.svg
Vacherauville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Vacherauville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Vacherauville
Liens
Site web http://www.vacherauville.fr/

Vacherauville est une commune française située dans le département de la Meuse en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • D'un nom de personne germanique Wacarolf + villa[1].
  • Anciennes mentions : Vacherulfi-curtis (1047) ; Vacherulfi-villa (1049) ; Wacherulfi-villa (1061) ; Vacherouville (1228) ; Uacheroville (1562) ; Vacheroville (1721) ; Vacchroville (1724) ; Vacheri-villa (1738) ; Vacherauville (1801).

Histoire[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (indiquez la date de pose grâce au paramètre date)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Était rattaché au diocèse de Verdun.

Le village de Vacherauville fut, dès le début de la Première Guerre mondiale, placé en première ligne. À partir de 1915, les 56e et 59e bataillons de chasseurs à pied, commandés par le lieutenant-colonel Driant, défendent le Bois des Caures. Vacherauville devient leur camp de cantonnement. Le 21 et 22 février 1916, Driant et ses chasseurs meurent dans le bois des Caures ; ils permettent d'empêcher l'avancée allemande en attendant les renforts.[réf. nécessaire]

Ayant été presque totalement détruit, le village a reçu la crois de guerre 14-18.

Pour commémorer les batailles de la Première Guerre mondiale, la commune s'est jumelée en 1996, avec Neufchâtel-sur-Aisne.[réf. nécessaire]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

En 2010, la commune de Vacherauville a été récompensée par le label « Ville Internet @ »[2].

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1995 mars 2008 Patrick Faure    
mars 2008 en cours Jean-Christophe Velain    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[4],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 172 habitants, en augmentation de 56,36 % par rapport à 2009 (Meuse : -1,29 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
243 306 333 358 387 368 380 404 396
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
384 384 365 343 353 363 342 326 308
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
299 294 269 165 176 148 156 154 169
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2011 2014
161 133 117 138 144 119 110 139 172
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Martin.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Carl Heinrich von Stülpnagel, né le 2 janvier 1886 à Berlin, mort le 30 août 1944 à la prison de Plötzensee à Berlin, était un General der Infanterie de la Wehrmacht dans la Heer pendant la Seconde Guerre mondiale. Il prend la route, et, à Vacherauville, près de Verdun où il avait combattu lors de la Première Guerre mondiale, il demande à son chauffeur de s'arrêter pour prendre l'air et marcher un peu sur les bords de la Meuse. Il se tire alors une balle dans la tête et tombe dans le fleuve. Catastrophé, son chauffeur se précipite, parvient à le sortir de l'eau et à le conduire à l'hôpital militaire Allemand de Verdun, où les chirurgiens le sauvent in extremis. Aveugle et diminué, le général y est arrêté et amené à Berlin
  • Emile Driant, né le à Neufchâtel-sur-aisne, gendre du général Boulanger. En retraite, il reprit du service à la Première Guerre mondiale, et connu un destin héroique au bois des Caures.
  • François Ledard (1766-1812), colonel de la Révolution et de l'Empire, baron de l'Empire et officier de la Légion d'honneur, mort le 8 septembre 1812, lors de la campagne de Russie, des suites de sa blessure reçu la veille à la bataille de la Moskova.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Vacherauville Blason D'azur au chevron renversé d'or chargé d'un chevronel ondé renversé du champ, accompagné en chef d'un grêlier d'or, le pavillon à senestre et, en pointe de deux croix de Lorraine du même.
Détails Création de Jean-François Binon adoptée par la commune le 24 mars 2009.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]