Tucker Carlson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Tucker Carlson
Image dans Infobox.
Tucker Carlson en 2018.
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Tucker Swanson McNear Carlson
Nationalité
Formation
Trinity College (baccalauréat universitaire en lettres)
La Jolla Country Day School (en)
St. George's School (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Père
Dick Carlson (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Lisa McNear (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Beau-parent
Patricia Caroline Swanson (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Buckley Carlson (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Religion
Parti politique
Idéologie
Mouvements
Cheveux
Cheveux chatains clairs (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Yeux
Bleus (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Distinction
Time 100 ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Œuvres principales
Crossfire (d) (-), Tucker Carlson Tonight (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata

Tucker Carlson, né le à San Francisco, est un éditorialiste et animateur de télévision américain évoluant dans le camp conservateur. Il présente l'émission Tucker Carlson Tonight sur Fox News Channel depuis 2016, suivie par environ trois millions de téléspectateurs quotidiennement, assurant la première place de la chaîne en début de soirée devant CNN et MSNBC[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts de carrière[modifier | modifier le code]

Carlson lors de la Conservative Political Action Conference (CPAC) de 2010, à National Harbor, dans le Maryland.

Fils de Dick Carlson, ancien ambassadeur des États-Unis aux Seychelles, Tucker Carlson fait ses débuts dans la presse écrite, notamment à The Weekly Standard. Il anime par la suite les émissions d'actualité Crossfire sur CNN avec Robert Novak (2000-2005) et Tucker sur MSNBC (2005-2008).

Personnalité médiatique vedette[modifier | modifier le code]

En 2009, il rejoint Fox News Channel, d'abord en tant que commentateur, puis en tant qu'animateur de l'émission quotidienne d'une heure Tucker Carlson Tonight, orientée sur des sujets politiques. Il participe à la troisième saison de l'émission américaine Dancing with the Stars sur ABC avec Elena Grinenko comme partenaire.

Opinions politiques[modifier | modifier le code]

Il défend des points de vue libertariens, climatosceptiques et conservateurs, se montrant notamment critique à l'égard entre autres de Grover Norquist, du Rainbow Warrior I et de la politique menée par le Canada, affirmant : « c'est comme votre cousin attardé que vous voyez à Thanksgiving [...]. Vous savez, il est gentil, mais vous ne le prenez pas au sérieux. Ça, c'est le Canada[2] ». Soutien de Ron Paul lors des élections présidentielles de 1988 et 2008, il ne vote pas lors de l'élection présidentielle de 2004, citant comme raisons sa déception du premier mandat George W. Bush, qui se représente, ainsi que la guerre d'Irak.

Dans son émission Tucker Carlson Tonight, il défend avec vivacité des opinions nationalistes et non-interventionnistes. Il estime que le Parti démocrate abandonne son électorat populaire traditionnel en défendant l'immigration illégale, cherchant à naturaliser les sans-papiers pour bénéficier de leurs votes[3]. Il serait apprécié du président Donald Trump. Certains journalistes rapportent qu'en , Carlson serait l'une des personnalités ayant influencé Trump au moment où celui-ci décidait de ne pas répliquer à l'abattage d'un drone américain par l'Iran en 2019 au-dessus du détroit d'Ormuz[4]. Il défend en revanche des positions très hostiles à la Chine[5].

Tucker Carlson est considéré comme promouvant la théorie complotiste d'extrême droite du « grand remplacement »[6],[7].

Il produit en novembre 2021 une émission présentant l’invasion du Capitole par des partisans de Donald Trump en janvier 2021 comme un complot de « l’État profond » dont seraient victimes les « patriotes » qui ont participé à l'assaut. L'émission suscite des remous au sein de la chaine[8]. Il prend également la défense, lors de la guerre en Ukraine, du régime russe et de Vladimir Poutine[9], période pendant laquelle il partage également de la désinformation, en lien avec des réseaux pro-Kremlin[10].

Références[modifier | modifier le code]

  1. R. Thomas Umstead, « Fox News’ 'Tucker Carlson Tonight’ Has Strong Debut », sur Multichannel News, (consulté le ).
  2. (en) Citation de Tucker Carlson sur le Canada sur media matters.org.
  3. « Tucker Carlson, l’éminence cathodique de Donald Trump », sur lemonde.fr, .
  4. (en)« Did Fox’s Tucker Carlson play role in calming Iran pressure? », sur https://apnews.com/, .
  5. « Chine - États-Unis : le choc du XXIe siècle en chiffres et citations », sur Le Monde diplomatique,
  6. « Récits alternatifs et brouillards confusionnistes autour du massacre de Buffalo », sur Conspiracy Watch | L'Observatoire du conspirationnisme, (consulté le )
  7. (en-US) Nicholas Confessore, « What to Know About Tucker Carlson’s Rise », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le )
  8. « États-Unis. Deux journalistes quittent Fox News, dénonçant un documentaire “irresponsable” », sur Courrier international,
  9. Alexis Buisson, « « Camarade Carlson » : aux États-Unis, une star de Fox News fait la... », sur Mediapart (consulté le )
  10. (en-GB) Byline Times <info@bylinetimes.com> (https://bylinetimes.com/), « How Russia’s Disinformation Apparatus Ran Aground in Ukraine », sur Byline Times, (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]