Trophée Auld Alliance

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Trophée Auld Alliance
Le Trophée Auld Alliance en 2018.
Le Trophée Auld Alliance en 2018.
Généralités
Sport rugby à XV
Pays Écosse, France
Statistiques
Dom.Neu.Ext.Total
Victoires
Écosse
1001
Victoires
France
1001

Total2002
Dernière mise à jour le 23 février 2019.

Le Trophée Auld Alliance récompense le vainqueur du match entre l’Écosse et la France lors du Tournoi des Six Nations depuis 2018. Il est créé à l'initiative de Patrick Caublot, pour rendre hommage aux joueurs de rugby français et écossais morts durant la Première Guerre mondiale, à l'occasion du centenaire de l'armistice de 1918[1],[2].

Le trophée est actuellement détenu par la France après sa victoire dans le tournoi 2019.

Création du trophée[modifier | modifier le code]

Origine[modifier | modifier le code]

Le trophée est créé sous l'impulsion de Patrick Caublot, membre du Rugby Club Amiénois, avec l'aide de David Anderson, Baron Anderson of Ipswich, un arrière-petit-neveu d'Eric Milroy (capitaine de l'équipe d’Écosse mort lors de la bataille du bois Delville[3]).

Patrick Caublot, avec l'association Mémoire de Rugby Events[4], avait déjà organisé un événement de commémoration à Amiens et dans la Somme en l'honneur des Écossais et plus particulièrement de Eric Milroy, du 9 au . Cette Commémoration a été soutenu par communauté d'agglomération Amiens Métropole, la région Hauts-de-France, l'ONAC-VG de la Somme, la Mission du Centenaire, la mairie de Contalmaison, l'EVRA (European Veteran Rugby Association), la CWGC (Commonwealth War Graves Commission), l'UPJV (Université de Picardie Jules Verne), le Diocèse de la Somme, la FFR (Fédération française de rugby), la Fédération écossaise de rugby à XV ( SRU, Scottish Rugby Union), l'association Alliance France-Écosse, le Rugby Club d'Amiens. Le , le club écossais des Howe Of Fife de Cupar était à l'honneur, avec notamment leur président Murdo Fraser dont le grand père a combattu dans la bataille de la Somme et a été l'un des deux survivants de son bataillon Black Watch. L'établissement Delicourt a reçu la délégation avec participation de l'association "AMUSéON" pour une démonstration de pipasso (cornemuse picarde) autour d'un beau repas et de bons breuvages et d'une décoration made in France. Le 10 février 2017, ce fut le parcours commémoratif avec la visite de Beaumont-Hamel, puis Authuille avec présentation de l'association "Authuille historique" sur le départ des Bretons et leur remplacement par les soldats Ecossais durant la Grande Guerre, puis Thiepval sa grande Arche où est gravé la nom d'Eric Milroy et de Roland Fraser parmi les plus de 70 000 âmes et son musée. Ensuite le Mémorial et Musée Sud-Africain de Longueval et un très beau et émouvant discours dans le bois de Delville de Sir Eric Anderson sur Eric Milroy et notamment sa dernière lettre envoyée à sa maman avant de mourir. Le parcours se termina par une Commémoration à Contalmaison autour de son Cairn et de sa mairie. La soirée du 9 février 2017 était réservée au concert : "Friday Scottish Friday" en partenariat avec l'Université d'Amiens (UPJV) avec 3 groupes : "Irish Moor, Barefoot on Earth et Eilidh Steel & Mark Neal et leur album "imprints". Le 11 février 2017 après un regroupement des 6 équipes participantes au tournoi dans la galerie des Jacobins, ce fut une parade Pipe Bands Cornemuses, Anciens Combattants, Rugbymen et visiteurs qui s'acheva par une réception dans la salle d'honneur de la mairie d'Amiens. L'après-midi de 14h à 18h se déroula le tournoi Commémoratif à 6 équipes (les Barathlètes d'Amiens, Howe of Fife Knights d'Ecosse, les Pots âgés de Clermont, les Men Coz de Lorient, les Sup'R XV Barbarians du nord et du sud de la France et Les Belges de Nivelles). La soirée se termina par une somptueuse remise des prix et un dîner de Gala en musique. La 12 février a eu lieu dans la Cathédrale d'Amiens un concert de musique Ecossaise et Bretonne suivi d'une très belle Messe Commémorative en l'honneur de l'engagement des régiments Ecossais durant la 1ère Guerre Mondiale avec un hommage particulier dans la Chapelle des Alliés et une sortie par la grande porte au son de la Cornemuse. Pour le final, ce fut le départ pour le Stade de France avec prise d'un déjeuner orchestré par l'association d'Arras Rugbysness et enfin le match France-Ecosse.

C'est à l'occasion de cet événement que Caublot et les autres organisateurs ont pu rentrer en contact avec les descendants d'Eric Milroy, notamment Sir William Eric Kinloch Anderson (son petit-neveu) et justement [1]David Anderson, Baron Anderson of Ipswich (le fils de ce dernier)[3], mais aussi Douglas Kinloch Anderson et Miss Jean Ross leur cousine.

Patrick Caublot et David Anderson ont par la suite proposé leur projet de créer ce trophée à la Fédération française de rugby (FFR) et la Scottish Rugby Union (SRU), à l'occasion du centième anniversaire de la fin de la Première Guerre mondiale, le projet a été retenu le 12 juin 2017 et validé en septembre 2017, ce qui récompensa le travail mené depuis plus de 2 ans par l'ensemble des bénévoles.

Les fédérations ont donc décidé que le Trophée Auld Alliance sera présenté par les présidents des deux fédérations, Bernard Laporte (FFR) et Rob Flockhart (SRU), à l'issue de la confrontation entre les deux équipes dans le cadre du Tournoi des Six Nations 2018[2].

Trophée[modifier | modifier le code]

Le trophée a pour but de rendre hommage aux internationaux rugbymen et soldats de l'équipe de France et d'Écosse tombés pendant la Première Guerre mondiale et particulièrement à Eric Milroy, ex pensionnaire du George Watson's College mort en 1916 dans le bois de Delville (front Ouest - bataille de la Somme) et Marcel Burgun ex pensionnaire de l'Ecole Centrale et décédé également en 1916 (sur le front Est). C'est aussi un hommage à tous les rugbymen français et écossais morts pendant le Grande Guerre. En tout 30 internationaux écossais et 22 français y sont morts au combat[2]. Les jeunes descendants Lachlan Ross (Milroy) et Romain Cabanis (Burgun) ont participé à la commémoration qui s'est déroulée à Edinburgh et dans le Fife du 9 au 11 février 2018. La 1ère Journée était consacrée au Scottish National War Memorial, hébergé dans l'enceinte du château, puis au Consulat de France dans lequel on trouve la salle d'honneur baptisée en novembre 2017 au nom d'Emilenne Moreau, puis destination au Monument aux Morts du Murrayfield Stadium où l'on retrouve les 30 noms des joueurs écossais décédés durant la Grande Guerre, ensuite au Inverleith RFC où la France a joué son premier match du tournoi des cinq nations en 1910, pour terminer la journée chez Kinloch Anderson LTD, un fabricant de kilts de la Couronne. Le 10 février 2018, une belle et émouvante cérémonie s'est déroulée au George Watson's College avec la présence de notables, de 7 anciens internationaux dont Scott Hastings (Scott compte 65 sélections et a joué 10 fois contre son homologue français le 3/4 centre Philippe Sella aux 111 sélections, (5 victoires chacun)) et des personnalités de l'Ecole et du club de Rugby qui se partagent les installations du Myreside Stadium. L'après-midi se déroula à Cupar prés de St Andrews le tournoi de rugby commémoratif Black Watch suivi d'un dîner de gala autour du Haggis et animé entre autres par le ceilidh (danse écossaise). Le dimanche 11 février 2018 après le déjeuner organisé par l'association "SUP R' XV" , animé par des chansons de Craig Hebertson, place au match Scotland-France et à la 1ère remise du trophée Auld Alliance au Murrayfield Stadium (Écosse).

Pour la 2nde édition du trophée, la 1ère française, les jeunes descendants Lachlan Ross (Eric Milroy) et Romain Cabanis (Marcel Burgun) accompagnés de leur parents et d'une délégation des Watsonians avec à leur tête Scott Hastings ont participé à la commémoration et à la série événementielle nommées : " Scottish Days - Auld Alliance Days " dans la Somme et le Nord-Pas-de-Calais. Le 21 février 2019 cela a débuté par une dédicace du livre : "Le sport sort des tranchées, un héritage inattendu de la Grande Guerre par son auteur Michel Merckel, chez le libraire amiénois Martelle. Une 1ère conférence à l’Espace Dewailly s'est tenue sur le thème : « Les femmes et le Sport, héritage de la Grande Guerre ». Le 22 février 2019, place au parcours Mémoriel : Arras et son Mémorial britannique du Faubourg d’Amiens, Dud Corner de Loos en Gohelle, et le Musée Alexandre Villedieu et la stèle dédiée Emilienne Moreau qui se trouve devant sa maison à une centaine de mètre de la mairie de Loos-En-Gohelle. C'est ici que l'association Mémoire de Rugby Events et Michel Merckel ont lancé le projet de création de trophée féminin France-Écosse (la FFR, la Scottish Rugby Union, l'ambassade de France au royaume-Uni, le Ministère des sports et le Sénat ont été informé dés septembre 2018 de ce projet, la FFR a reçu l'association et Michel Merckel le 3 avril 2019.) L'après-midi du 22 février passage à Contalmaison et son cairn,puis Longueval (Commémoration Milroy-Burgun), Thiepval (Commémoration pour les Watsonians et exposition sur Eric Milroy et le rugby d’avant guerre). En fin de journée , seconde conférence de Michel Merckel dans le cadre d'un Café culture à l’ Historial de la Grande Guerre de Péronne sur le thème « l’héritage sportif de la bataille de la Somme » précédé de la présentation de l’application numérique “Visage inconnu” et pour clôturer la soirée : Concert Friday Scottish Friday avec Craig Hebertson. Le samedi 23 février 2019,hommage à Scott Hastings et au Watsonians et concert des Barefoot on Earth, au Rugby club d'Amiens, puis match France-Écosse au stade de France l'après-midi, précédé par un déjeuner organisé par l'association de supporters rugbysness d'Arras Rugby. A l'issue du match gagné par la France, les jeunes descendants Lachlan Ross et Romain Cabanis ont remis le trophée au capitaine français en présence du président de la FFR au milieu de la pelouse du Stade de France. Le 23 février à 21h au Stadium Nord de Villeneuve d'Ascq, France-Écosse féminin avec une rencontre en fin de match entre Gabrielle Vernier auteure de trois essais et la capitaine Écossaise Jade Konkel. Le dimanche 24 février 2019 s'est tenue la 3ème et dernière conférence de Michel Merckel dans l'enceinte du Rugby Club d'Amiens : " L’émergence du sport collectif et en particulier du rugby, conséquence de la 1ère Guerre Mondiale », puis une cérémonie en hommage au 31 internationaux de rugby Écossais et 22 Français tués au son de la cornemuse, avec un focus sur l'année 1913 (année du seul match Milroy-Burgun et de leurs coéquipiers décédés durant la Grande Guerre autres 4 internationaux français et 7 écossais. Puis place au match Amiens - Béthune, pour le compte du championnat honneur des Hauts-de-France et l'accession en fédéral 3 et un final avec le concert de Craig Herbertson.

Ces quatre ans de travail sont ainsi récompensés, le trophée a été lancé chacun par les deux nations (2018 et 2019) place à l'avenir, à la Auld Alliance et aux femmes qui méritent le leur, très probablement en 2020 .

Le nom du trophée fait référence à la Vieille Alliance (ou Auld Alliance en scots), une alliance entre les royaumes de France et d'Écosse, marquée par plusieurs traités, et qui, avec ses premières traces écrites datant de 1295, et ratifiée le 23 février 1296, ce dernier a eu une grande influence sur l'histoire des relations entre la France et l'Écosse[5].


Confrontations[modifier | modifier le code]

Les confrontations entre l'équipe d’Écosse et l'équipe de France dans le cadre du Trophée Auld Alliance
No  Date Lieu Match Score Compétition
1 11 février 2018 Murrayfield Stadium, Édimbourg Drapeau de l'Écosse Écosse Écosse – France 32 – 26 Tournoi des Six Nations 2018
2 23 février 2019 Stade de France, Saint-Denis Drapeau de la France France France – Écosse 27 – 10 Tournoi des Six Nations 2019

Records[modifier | modifier le code]

  • Plus longue série de victoires: 1 victoire chacun (seulement deux matchs disputés dans le cadre du trophée)
  • Plus grande marge: 17 points (2019: France 27–10 Écosse)
  • Plus petite marge: 6 points (2018: Écosse 32-26 France)
  • Plus gros total marqué: 58 points (2018: Écosse 32-26 France)
  • Plus petit total marqué: 37 points (2019: France 27–10 Écosse)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en-US) « Auld Alliance Trophy unveiled - SCRUM », sur scrummagazine.com (consulté le 9 février 2018).
  2. a b et c (en) « Auld Alliance Trophy unveiled | Scottish Rugby Union », sur www.scottishrugby.org (consulté le 9 février 2018).
  3. a et b « Coquelicots, chardons et ballon ovale à Amiens », sur Le Courrier Picard (consulté le 9 février 2018).
  4. Mémoire de Rugby Events, « Mémoire de Rugby », sur www.memoirederugby.com (consulté le 9 février 2018)
  5. « Pourquoi les Français aiment l’Écosse ? », Libération, 15 septembre 2014.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]