Tournoi britannique de rugby à XV 1882-1883

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tournoi britannique de rugby à XV 1882-1883
Généralités
Sport rugby à XV
Édition 1re
Date du au
Nations Angleterre, Écosse, Galles, Irlande
Participants 4 équipes
Matchs joués 5
Palmarès
Vainqueur Drapeau : Angleterre Angleterre

Navigation

Le Tournoi britannique de rugby à XV 1882-1883 est la première édition de ce qui devient en 1910 le Tournoi des Cinq Nations avec l'admission de la France puis en 2000 le Tournoi des Six Nations avec l'Italie. La compétition se déroule du au sur un format de six matches où chacune des quatre équipes rencontre une fois tous ses adversaires.

L'Angleterre remporte ses trois matches et obtient une Triple couronne[1] avant la lettre (en effet, le terme est employé pour la première fois en 1894 par un journaliste de l'Irish Times. Malgré un match sans aucun point marqué contre l'Écosse, les Anglais obtiennent la victoire pour avoir marqué deux essais contre un seul pour les Écossais (en effet, à l'époque, marquer un essai ne rapporte que la possibilité d'essayer – en anglais to try – de marquer un but, ce que l'on connait de nos jours sous le nom de transformation). Le match entre l'équipe d’Irlande et celle du pays de Galles n’est pas disputé ; il ne pouvait d’ailleurs pas fournir un autre vainqueur au Tournoi.

Classement[modifier | modifier le code]

No  Nation Joués V N D EM EE PM PE Diff Pts
1 Drapeau : Angleterre Angleterre 3 3 0 0 3 0 18 2 16 6
2 Drapeau : Écosse Écosse 3 2 0 1 6 3 14 5 9 4
3 Drapeau : Irlande Irlande 2 0 0 2 1 6 1 10 -9 0
4 Drapeau : Pays de Galles Galles 2 0 0 2 1 9 3 19 -16 0
Vainqueur du Tournoi 1883

Attribution des points : deux points sont attribués pour une victoire, un point pour un match nul, aucun en cas de défaite.

Règles de classement : 1. par les points ; 2. titre partagé.

Résultats[modifier | modifier le code]

À cette époque, les points ne sont pas comptabilisés. L'objectif est de franchir la ligne de but adverse pour obtenir le droit de « tenter » (en anglais to try) de marquer un « but » (goal), qui vaut un point, en faisant passer au pied le ballon entre les perches et au-dessus de la barre, ce qui devient par la suite la transformation. Le vainqueur est celui qui marque le plus de buts, mais les essais servent à départager les deux équipes en cas d'égalité[2].

16 décembre 1882
Drapeau : Pays de Galles Galles 0 – 2[3] Angleterre Drapeau : Angleterre St Helens Rugby and Cricket Ground, Swansea
3 000 spectateurs
Arbitre : D Herbert
Essai(s) : Bolton, Henderson, Thomson, Wade 3
Transformation(s) : Evanson 2
8 janvier 1883
Drapeau : Écosse Écosse 3 – 1[4] Galles Drapeau : Pays de Galles Raeburn Place, Édimbourg
4 000 spectateurs
Arbitre : GR Hill
Essai(s) : McFarlan 2, Wauchope
Transformation(s) : Maclagan 3
Essai(s) : Judson
Transformation(s) : Lewis
5 février 1883
Drapeau : Angleterre Angleterre 1 – 0[5] Irlande Drapeau : Irlande Whalley Range, Manchester
Arbitre : AS Pattison
Essai(s) : Bolton, Tatham, Twynam, Wade
Transformation(s) : Evanson
Essai(s) : Forrest
17 février 1883
Drapeau : Irlande Irlande 0 – 1[6] Écosse Drapeau : Écosse Ormeau, Belfast
Arbitre : HC Kelly
Essai(s) : Reid, Somerville
Transformation(s) : Maclagan
3 mars 1883
Drapeau : Écosse Écosse 0 – 0[7] Angleterre Drapeau : Angleterre Raeburn Place, Édimbourg
Arbitre : HC Kelly
Essai(s) : Reid
Essai(s) : Bolton, Rotherham

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Escot 2010, p. 19
  2. (en) Nigel Trueman, « Scoring through the ages », sur www.rugbyfootballhistory.com (consulté le 6 août 2012)
  3. (en) « Wales 0G - 2G England », sur www.espnscrum.com, ESPN (consulté le 6 août 2012)
  4. (en) « Scotland 3G - 1G Wales », sur www.espnscrum.com, ESPN (consulté le 6 août 2012)
  5. (en) « England 1G - 0G Ireland », sur www.espnscrum.com, ESPN (consulté le 6 août 2012)
  6. (en) « Ireland 0G - 1G Scotland », sur www.espnscrum.com, ESPN (consulté le 6 août 2012)
  7. (en) « Scotland 0G - 0G England », sur www.espnscrum.com, ESPN (consulté le 6 août 2012)

Bibliographie[modifier | modifier le code]