Frank Ntilikina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Frank.

Frank Ntilikina
Image illustrative de l’article Frank Ntilikina
Frank Ntilikina en mars 2018
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance (21 ans)
Ixelles, Belgique
Taille 1,98 m (6 6)[1]
Poids 91 kg (200 lb)
Surnom French Prince
Situation en club
Club actuel Drapeau des États-Unis Knicks de New York
Numéro 11
Poste Meneur / Arrière
Carrière universitaire ou amateur
2013-2015 Strasbourg
Draft de la NBA
Année 2017
Position 8e
Franchise Knicks de New York
Carrière professionnelle *
SaisonClubMoy. pts
2015-2016
2016-2017
2017-2018
2018-2019
SIG Strasbourg
SIG Strasbourg
Knicks de New York
Knicks de New York
1,7
5,2
5,9
5,7
Sélection en équipe nationale **
2019-Drapeau : France France (13 sél.)83

* Points marqués dans chaque club dans le cadre de la saison régulière du championnat national.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Frank Ntilikina, né le à Ixelles, est un joueur français de basket-ball, évoluant aux postes de meneur et d'arrière.

Il est considéré comme l'un des plus grands espoirs français de sa génération. Le 22 juin 2017, lors de la draft de la NBA, il est choisi en huitième position par les Knicks de New York, ce qui fait de lui le joueur français le plus haut « drafté » de l'histoire.

Biographie[modifier | modifier le code]

Des débuts remarqués dans le basket[modifier | modifier le code]

De la Belgique à l'Alsace (1998-2011)[modifier | modifier le code]

Frank Ntilikina est né à Ixelles de parents originaires du Rwanda. Quand il est âgé de trois ans, la famille déménage pour Strasbourg en Alsace. À l'âge de cinq ans, il commence le basket-ball[2], au club de Strasbourg Saint-Joseph. Il poursuit alors un cursus sport-étude au Collège Saint Joseph de Matzenheim durant deux ans[3].

Le pôle espoir et ses premiers trophées (2011-2015)[modifier | modifier le code]

Il intègre à 13 ans le pôle espoir Alsace et gagne le championnat de France des ligues deux ans plus tard avec l'Alsace[4]. Il entre au centre de formation de la SIG Strasbourg à 15 ans. En 2016, alors qu'il a intégré l'équipe professionnelle de la SIG, Ntilikina devient titulaire d'un bac scientifique au lycée Marc Bloch.

En 2014, il participe au Jordan Brand Classic, à Barcelone[5].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

SIG Strasbourg (2015-2017)[modifier | modifier le code]

En décembre 2015, il signe un contrat professionnel avec la SIG Strasbourg qui le lie au club jusqu'en 2019[6]. Au cours de la saison 2015-2016, Ntilikina joue de plus en plus souvent dans l'équipe professionnelle qui est défaite en finale par l'ASVEL Lyon-Villeurbanne. Il participe aussi à des rencontres en EuroCoupe où la SIG atteint la finale contre Galatasaray SK. Il est élu en avril 2016, meilleur espoir du championnat de France de basket-ball, devançant Luc Loubaki[7].

Au cours de la saison 2016-2017, Ntilikina devient un titulaire dans l'équipe de Strasbourg mais perd à nouveau en finale du championnat de France contre l'Élan sportif chalonnais. Il est à nouveau élu à la fin de cette saison, meilleur espoir du championnat de France, devançant Élie Okobo et Amine Noua[8]. Tout au long de cette saison, de très nombreux scouts NBA ainsi que la presse américaine vont défiler au Rhénus pour voir et analyser le joueur dans le cadre de la draft 2017 de la NBA.

Knicks de New York (depuis 2017)[modifier | modifier le code]

Il est choisi en 8e position par les Knicks de New York devenant ainsi le joueur français le plus haut drafté[9],[10]. Lors du premier entraînement avec les Knicks, il ressent une contusion au genou contractée lors du match 5 de la finale LNB[11]. Cette légère blessure l'empêche de participer à la Summer League au mois de juillet[12].

Le 19 octobre 2017, Frank Ntilikina dispute son premier match en NBA face au Thunder d'Oklahoma City du MVP en titre Russell Westbrook, ses débuts sont compliqués avec un 0/2 au tir et une balle perdue en 7 minutes de temps de jeu (défaite 105-84)[13]. Quelques jours plus tard il se blesse à la cheville à l'entraînement après être retombé sur son coéquipier Willy Hernangómez et manque les deux matchs suivants[14].

Il joue son premier match au Madison Square Garden le 27 octobre 2017 face aux Nets de Brooklyn et finit avec 9 points (à 4 sur 11 au tir), 5 passes décisives et 2 rebonds en 23 minutes (victoire 107-86)[15]. À l'issue du match il reçoit une standing ovation de la part du public new-yorkais, et le New York Daily News titre « Frank Ntilikina a montré pourquoi il avait été le premier choix des Knicks lors de la draft ». C'est également à l'occasion de ce match que l'entraîneur Jeff Hornacek écarte Ron Baker et Ramon Sessions de la rotation et fait du Strasbourgeois la doublure de Jarrett Jack au poste de meneur[16].

Le 5 novembre 2017 face aux Pacers de l'Indiana il inscrit un tir très important en fin de match qui permet aux Knicks de passer devant au score, un avantage qu'ils ne perdront plus (victoire 108-101)[17]. LeBron James déclare quelques jours plus tard que les Knicks avaient fait une erreur en ne draftant pas Dennis Smith Jr., drafté par les Mavericks de Dallas en 9e position juste derrière Frank Ntilikina, Kristaps Porziņģis et Enes Kanter soutiennent Frank Ntilikina en déclarant qu'ils sont très heureux de jouer à ses côtés et ne voudraient jouer avec personne d'autre. LeBron James déclare qu'il ne visait pas le Français mais plutôt l'ancien président des Knicks Phil Jackson. Le 11 novembre 2017, à l'occasion du match face aux Cavaliers de Cleveland, un début d'altercation a lieu entre LeBron James et Frank Ntilikina, son coéquipier Enes Kanter vient l'aider en s'interposant. Lors de ce match Frank Ntilikina réalise 6 interceptions, ce qui correspond au record d'interception sur un match pour un rookie sur la saison (défaite 104-101)[18].

Durant la saison NBA 2018-2019, Ntilikina connaît des difficultés : il n'entre pas en jeu lors de certains matchs et ses statistiques offensives sont très faibles. Après 32 matchs, sa réussite au tir n'est que de 34,7 % et sa réussite à trois points est de 29,5 %[19]. Malgré cela, son nouvel entraîneur, David Fizdale, se montre globalement élogieux à son sujet, estimant qu'il « gère très bien » cette situation difficile[20].

Sélection nationale[modifier | modifier le code]

En août 2014, Ntilikina participe au championnat d'Europe des 16 ans et moins avec l'équipe de France. La France remporte la compétition.

À l'été 2015, Ntilikina participe au championnat d'Europe des 18 ans et moins où la France atteint la 6e place.

En décembre 2016, il est champion d'Europe des 18 ans et moins avec la France, il marque 31 points en finale face à la Lituanie. Il est à cette occasion nommé MVP de la compétition et est aussi nommé dans l'équipe-type de la compétition avec son compatriote Sekou Doumbouya, l'Allemand Isaiah Hartenstein, l'Italien Davide Moretti et le Lituanien Tadas Sedekerskis[21].

En août 2019, il connaît sa première sélection en équipe de France senior en match amical face à la Turquie. Il est ensuite sélectionné pour participer à la Coupe du monde organisée en Chine en septembre 2019 et prend part à la conquête de la troisième place (8 matches disputés, 8 points de moyenne[22]).

Style de jeu[modifier | modifier le code]

Ntilikina a une envergure de 2,13 m dont il se sert en défense pour menacer d'une interception ou d'un contre[2]. Son entraîneur à Strasbourg, Vincent Collet réfute la comparaison avec Tony Parker, lui aussi un meneur de jeu précoce, arguant de la meilleure réussite au tir de Ntilikina tandis que Parker avait une vitesse supérieure et un meilleur jeu en 1 contre 1. Cependant, après sa première saison en NBA, Ntilikina est considéré comme un spécialiste de la défense et son jeu offensif est en développement et il se montre souvent timide en attaque[23]. De plus, des doutes persistent quant à son poste, certains estimant que le poste de meneur ne lui correspond pas vraiment[23].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Pro A[modifier | modifier le code]

Saison régulière[modifier | modifier le code]

Les statistiques en saison régulière de Pro A de Frank Ntilikina sont les suivantes[24] :

Saison Équipe Match. 5 Dép Min. % Tirs % 3pts % LF Rbds/m Pass./m BV/m Ctrs/m Pts/m
2014-2015 SIG Strasbourg 3 0 8 33,3 50 50 0,3 1 0 0 2
2015-2016 SIG Strasbourg 26 0 9 35,6 30,8 85,7 0,7 0,7 0,3 0,1 1,6
2016-2017 SIG Strasbourg 32 19 18 48,5 43,1 62,1 1,3 1,4 0,8 0,2 5,2
Total 61 19 14 44,8 40,9 65,8 1,5 1,1 0,5 0,1 3,5

Play-offs[modifier | modifier le code]

Les statistiques en play-offs de Pro A de Frank Ntilikina sont les suivantes[24] :

Saison Équipe Match. 5 Dép Min. % Tirs % 3pts % LF Rbds/m Pass./m BV/m Ctrs/m Pts/m
2015-2016 SIG Strasbourg 3 0 7 0 0 - 0,3 0 0,3 0 0
2016-2017 SIG Strasbourg 13 13 22 40,5 25 53,8 2,6 1,8 0,7 0,2 5,8
Total 16 13 19 38,1 23,8 53,8 1 1,5 0,6 0,1 4,8

Dernière mise à jour le 15 novembre 2017

NBA[modifier | modifier le code]

Saison régulière[modifier | modifier le code]

Saison Équipe Match. 5 Dép Min. % Tirs % 3pts % LF Rbds/m Pass./m BV/m Ctrs/m Pts/m
2017-2018 Knicks de New York 78 9 21,9 36,4 31,8 72,1 2,27 3,21 0,83 0,23 5,94
2018-2019 Knicks de New York 43 16 21,0 33,7 28,7 76,7 2,02 2,81 0,70 0,33 5,72
Total 121 25 21,6 35,4 30,5 73,5 2,18 3,07 0,79 0,26 5,86

Dernière mise à jour le 11 avril 2919

Ses records en NBA[modifier | modifier le code]

Les records personnels de Frank Ntilikina, officiellement recensés par la NBA sont les suivants[25] :

Type de statistique Saison régulière
Record Adversaire Date
Points 18 Hornets de Charlotte 9 décembre 2018
Paniers marqués 8 Cavaliers de Cleveland 9 avril 2018
Paniers tentés 16 Cavaliers de Cleveland deux fois
Paniers à 3 points réussis 4 Hornets de Charlotte 9 décembre 2018
Paniers à 3 points tentés 7 Warriors de Golden State 26 octobre 2018
Lancers francs réussis 6 Grizzlies de Memphis 6 décembre 2017
Lancers francs tentés 8 Grizzlies de Memphis 6 décembre 2017
Rebonds offensifs 3 2 fois
Rebonds défensifs 7 @ Nets de Brooklyn 15 janvier 2018
Rebonds totaux 7 2 fois
Passes décisives 11 @ Spurs de San Antonio 28 décembre 2017
Interceptions 6 Cavaliers de Cleveland 13 novembre 2017
Contres 2 7 fois
Balles perdues 5 @ Raptors de Toronto 8 février 2018
Minutes jouées 40 Cavaliers de Cleveland 9 avril 2018

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès en club[modifier | modifier le code]

Palmarès international[modifier | modifier le code]

Distinctions individuelles et récompenses[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.nba.com/players/frank/ntilikina/1628373
  2. a et b (en) Andrew Keh, « Frank Ntilikina, a Top N.B.A. Prospect, Is Learning to Play With Fire », The New York Times,
  3. Régis Schneider, « L’enfance de l’art », sur dna.fr, Dernières Nouvelles d'Alsace, (consulté le 8 juillet 2017)
  4. Christian Weibel, « Pour Frank Ntilikina, c’est l’Amérique ! », sur l'alsace.fr, (consulté le 23 juin 2017)
  5. Régis Schneider, « La conquête de l’Amérique », sur dna.fr, Dernières Nouvelles d'Alsace, (consulté le 8 juillet 2017)
  6. « Frank Ntilikina signe un contrat de trois ans », sur dna.fr, Dernières Nouvelles d'Alsace, (consulté le 8 juillet 2017)
  7. « Le palmarès 2016 », LNB, (consulté le 8 juillet 2017)
  8. « Les lauréats sont connus ! », sur lnb.fr, LNB, (consulté le 8 juillet 2017)
  9. Vincent Thiollière, « Frank Ntilikina drafté en 8e position par les Knicks de New York », Bebasket.fr, (consulté le 8 juillet 2017)
  10. Antoine Pimmel, « Ntilikina aux Knicks et dans l’histoire, Butler transféré : ce qu’il faut retenir de la draft », sur Eurosport, (consulté le 23 juin 2017)
  11. Bastien Fontanieu, « Plus de peur que de mal pour Frank Ntilikina : choc au genou, mais tout va bien pour le Frenchie », sur trashtalk.co, TrashTalk, (consulté le 8 juillet 2017)
  12. Guillaume Graciano, « Frank Ntilikina blessé lors de son premier entraînement avec les Knicks », basket-infos.com, (consulté le 21 juillet 2017)
  13. Giovanni Marriette, « Débuts compliqués pour Frank Ntilikina : un baptême du feu face au Thunder, c’était pas un cadeau », sur trashtalk.co, TrashTalk, (consulté le 15 novembre 2017)
  14. Pierre Morin, « Pépin à la cheville pour Frank Ntilikina : deuil national décrété en France », sur trashtalk.co, TrashTalk, (consulté le 15 novembre 2017)
  15. Bastien Fontanieu, « Frank Ntilikina régale pour sa première au Madison Square Garden : 9 points, 5 passes, un public en poche ! », sur trashtalk.co, TrashTalk, (consulté le 15 novembre 2017)
  16. Xavier Colombani, « Le baromètre des Frenchies : Fournier brille de mille feux, Ntilikina trouve sa place », sur lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le 15 novembre 2017)
  17. Bastien Fontanieu, « L’énorme shoot de Frank Ntilikina pour tuer Indiana : un moment dont le French Prince se souviendra ! », sur trashtalk.co, TrashTalk, (consulté le 15 novembre 2017)
  18. Jocelyn Gouriou, « Plus qu’une équipe, les Knicks sont une bande de frères : personne ne touche à la famille, même pas LeBron », sur trashtalk.co, TrashTalk, (consulté le 15 novembre 2017)
  19. (en) « Frank Ntilikina Stats » [archive], sur Basketball-Reference.com (consulté le 30 décembre 2018)
  20. « Fizdale apprécie l'attitude de Ntilikina - Fil Info - NBA - Basket », sur Sport24, 2018-12-28cet16:28:38+0100 (consulté le 30 décembre 2018)
  21. (en) « MVP Ntilikina headlines All-Star Five of FIBA U18 European Championship », FIBA Europe,
  22. FIBA, 15 septembre 2019.
  23. a et b Mathieu Seguin, « NBA - Frank Ntilikina est jugé comme "soft" par certains scouts », sur Parlons Basket, (consulté le 30 décembre 2018)
  24. a et b « Stats Pro A », sur lnb.fr, (consulté le 15 novembre 2017)
  25. (en) « Frank Ntilikina », sur NBA Stats (consulté le 2 novembre 2017)

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :