Carl Ona Embo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Carl Ona Embo
Image illustrative de l'article Carl Ona Embo
Carl Ona Embo en janvier 2011
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance (28 ans)
Lille, Nord
Taille 1,88 m (6 2)
Poids 85 kg (187 lb)
Situation en club
Club actuel Drapeau : France Nantes Basket Hermine
Numéro 4
Poste Meneur
Carrière universitaire ou amateur
2004-2006
2006-2007
Cholet
Centre fédéral
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
2007-2008
2008-2009
2009-2010
2010-2011
2011-2012
2012-2013
2013-2014
2014-2015
2015-2016
2016
2017
2017-2018
Angelico Biella
Beirasar Rosalia
Angelico Biella
Poitiers
Cholet
Cholet
Sharks d'Antibes
Poitiers
Bourg-en-Bresse
Warriors de Santa Cruz
Vichy-Clermont
Nantes
00,9
05,4
03,7
08,4
03,2
04,1
02,8
15,4
07,1
02,2
10,9
-
Sélection en équipe nationale **
2007
2009
Drapeau : FranceJuniors
Drapeau : FranceEspoirs

* Points marqués dans chaque club dans le cadre des compétitions nationales et continentales.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Carl Ona Embo, né le à Lille, est un joueur de basket-ball professionnel français. Il mesure 1,88 m.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carl Ona Embo effectue ses débuts à Marne-La-Vallée avant de rejoindre le centre de formation de Cholet Basket, club de Pro A en 2004 puis le Centre fédéral en 2006.

Il fait ses débuts professionnels en Italie avec le club d'Angelico Biella (Série A) puis avec le club espagnol de Beirasar Rosalía, en LEB en 2e division.

Il refait une saison en Italie avant de revenir en France pour évoluer en Pro A pour le compte de Poitiers où il fait une saison complète (30 matchs joués) sous la direction de Ruddy Nelhomme, entraîneur qu'il a connu lorsqu'il était en centre de formation.

En 2011, il retourne à Cholet Basket[1]. Ona Embo est peu utilisé à Cholet et son contrat n'est pas renouvelé.

Il rejoint les Sharks d'Antibes pour la saison 2013-2014[2].

Le 5 juin 2014, il tente de se relancer en retournant à Poitiers qui évolue en Pro B[3].

Le 8 juin 2015, il s'engage pour deux ans avec Bourg-en-Bresse[4]. En juillet 2016, il trouve un accord avec le club pour rompre son contrat de deux ans[5].

Le 30 octobre 2016, il est drafté à la 49e position (la 5e position du 3e tour) lors de la draft 2016 de la D-League par les Stars de Salt Lake City[6]. Le 8 novembre 2016, les Stars se séparent d'Ona Embo[7]. Toutefois, il retrouve un point de chute le 25 novembre 2016 chez les Warriors de Santa Cruz avec lesquels il dispute six rencontres avant d'être libéré le 9 décembre 2016.

Le 10 mars 2017, il rejoint Vichy-Clermont en Pro B jusqu'à la fin de la saison pour aider le club à se maintenir[8].

Le 3 juillet 2017, il rejoint Nantes Basket Hermine[9].

Clubs[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Carl Ona Embo signe pour 2 ans avec CB », sur cholet-basket.com, Cholet Basket, (consulté le 27 juillet 2017)
  2. « Carl Ona Embo à Antibes », LNB,
  3. Vincent Couty, « Carl Ona Embo signe à Poitiers », insidebasketeurope.com, (consulté le 9 juin 2015)
  4. Benjamin Guillot, « Carl Ona Embo, nouveau meneur de la JL Bourg », BeBasket, (consulté le 9 juin 2015)
  5. Gabriel Pantel-Jouve, « Bourg : Houmounou arrive, Ona Embo s'en va », sur bebasket.fr, BeBasket, (consulté le 27 juillet 2017)
  6. Fabrice Auclert, « Carl Ona-Embo et Boris Dallo draftés en D-League », sur basketusa.com, Basket USA, (consulté le 27 juillet 2017)
  7. Gabriel Pantel-Jouve, « Carl Ona Embo et Ron Mvouika coupés en D-League », sur bebasket.fr, BeBasket, (consulté le 27 juillet 2017)
  8. Gabriel Pantel-Jouve, « Carl Ona Embo à Vichy-Clermont jusqu'à la fin de la saison », sur bebasket.fr, BeBasket, (consulté le 27 juillet 2017)
  9. Vincent Thiollière, « Nantes : Ona Embo et Gavrilovic arrivent, McKnight et Ekperigin prolongés », sur bebasket.fr, BeBasket, (consulté le 27 juillet 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :