Tallulah Bankhead

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Tallulah Bankhead
Description de cette image, également commentée ci-après
Tallulah Bankhead en 1941
Nom de naissance Tallulah Brockman Bankhead
Naissance
Huntsville, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès (à 66 ans)
New York, États-Unis
Profession Actrice
Films notables Lifeboat
Tallulah Bankhead, photo Carl Van Vechten, 1934

Tallulah Brockman Bankhead, née à Huntsville, Alabama le et morte le à New York, est une actrice américaine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle joua notamment pour Alfred Hitchcock dans Lifeboat, et inspira en partie le personnage de Cruella d'Enfer dans le long-métrage animé Les 101 Dalmatiens, de Disney[1].

Elle épouse l'acteur John Emery en 1937 avant de divorcer en 1941. Bisexuelle se qualifiant d'« ambisextre »[2], elle fut l’amante de l'actrice Alla Nazimova et de Billie Holiday, ainsi que la meilleure amie d'enfance de Zelda Fitzgerald. On lui prête également une liaison avec l’actrice oscarisée Hattie McDaniel.

Filmographie partielle[modifier | modifier le code]

Actrice[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • The Squab Farm ( - avril 1918) (Broadway)
  • 39 East () (en remplacement de Constance Binney) (Broadway)
  • Footloose ( - Juin 1920) (Broadway)
  • Nice People ( - Juin 1921) (Broadway)
  • Everyday (, 1921 - Janvier 1922) (Broadway)
  • Danger (, 1921 - ) (en remplacement de Kathlene MacDonnel) (Broadway)
  • Sleeping Partners (, 1922) (Baltimore)
  • Good Gracious, Annabelle (, 1922) (Baltimore)
  • Her Temporary Husband ( - ) (Stamford)
  • The Exciters ( - ) (Broadway)
  • The Dancers (, 1923) (Londres)
  • Conchita () (Londres)
  • This Marriage () (Londres)
  • The Creaking Chair () (Londres)
  • Fallen Angels () (Londres)
  • The Green Hat (, 1925) (Londres)
  • Scotch Mist () (Londres)
  • They Knew What They Wanted () (Londres)
  • The Gold Diggers () (Londres)
  • The Garden of Eden () (Londres)
  • Blackmail () (Londres)
  • Mud and Treacle () (Londres)
  • Her Cardboard Lover () (Londres et Écosse)
  • He's Mine () (Londres)
  • The Lady of the Camellias () (Londres)
  • Let Us Be Gay () (Londres)
  • Forsaking All Others (1er mars - juin 1933) (Broadway)
  • Dark Victory ( - Décembre 1934) (Broadway)
  • Rain (reprise) ( - mars 1935) (Broadway)
  • Something Gay ( - ) (Broadway)
  • Reflected Glory ( - janvier 1937) (Broadway)
  • Antony and Cleopatra ( - , 1937) (Broadway)
  • The Circle ( - juin 1938) (Broadway)
  • I Am Different () (San Diego)
  • The Little Foxes (, 1939 - , 1940) (Broadway)
  • The Second Mrs Tanqueray (1er juillet, 1940) (Maplewood)
  • Her Cardboard Lover (, 1941) (Westport)
  • Clash by Night ( - , 1942) (Broadway)
  • The Skin of Our Teeth (, 1942 - , 1943) (remplacée après 229 représentations Miriam Hopkins) (Broadway)
  • Private Lives (, 1944) (Stamford)
  • Foolish Notion ( - ) (Broadway)
  • The Eagle Has Two Heads ( - , 1947) (Broadway)
  • Private Lives (reprise) (, 1948 - , 1949) (Broadway)
  • Dear Charles (, 1954 - , 1955) (Broadway)
  • A Streetcar Named Desire (reprise) (, 1956) (New York City Center)
  • Ziegfeld Follies () (Boston)
  • Eugenia (The Ambassadors) ( - , 1957) (Broadway)
  • House on the Rocks (juin 1958) (tour)
  • Crazy October (, 1958) (New Haven et San Francisco)
  • Craig's Wife (, 1960) (Nyack)
  • Midgie Purvis (1er février - ) (Broadway)
  • Here Today (juin 1962) (tour)
  • The Milk Train Doesn't Stop Here Anymore (1er janvier - , 1964) (Broadway)
  • Glad Tidings (juin 1964) (tour)

Postérité[modifier | modifier le code]

En 2020, l'actrice américaine Paget Brewster interprète une version fictionnelle de Tallulah Bankhead dans la mini-série Hollywood, diffusée sur le service Netflix.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Disney Archives - Cruella De Vil Villains History
  2. Nancy Warren et Special to SF Gate, « 'I Want to Try Everything Once' / Tallulah Bankhead's bisexual braggadocio stands up to scrutiny », sur New Haven Register, (consulté le 11 juin 2020)
  3. goodreads.com

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :