T.I.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis T.I)
Aller à : navigation, rechercher
T.I.
Description de cette image, également commentée ci-après

T.I. sur scène en 2012.

Informations générales
Surnom T.I.P., Tip, The King, King of the South, Rubber Band Man, Troubleman
Nom de naissance Clifford Joseph Harris Jr.
Naissance (35 ans)
Atlanta, Géorgie, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Rappeur, auteur-compositeur, producteur
Activités annexes Acteur, producteur de cinéma
Genre musical Hip-hop, Dirty South, gangsta rap, rap hardcore, trap
Instruments Voix
Années actives Depuis 1996
Labels Grand Hustle, Columbia
Site officiel trapmuzik.com

T.I., de son vrai nom Clifford Joseph Harris Jr., né le à Atlanta, en Géorgie, est un rappeur, producteur de musique, producteur de cinéma et acteur américain. Il signe son premier contrat de distribution au label LaFace Records en 1999, une division d'Arista Records. En 2001, T.I. forme le groupe Pimp Squad Click (P$C), aux côtés d'amis et rappeurs. Bien que membre d'Arista, T.I. signe également au label Atlantic Records et devient chief executive officer (CEO) de son propre label, Grand Hustle Records, qu'il lance en 2003[1],[2]. T.I. est sans doute connu comme l'un des rappeurs les plus populaires du sous-genre trap, aux côtés de Young Jeezy et Gucci Mane.

T.I. compte à son actif neuf albums studio, sept ayant atteint le top 5 du Billboard 200. Durant sa carrière, T.I. publie un nombre croissant de singles à succès comme Bring Em Out, Whatever You Like, Live Your Life (avec Rihanna), Dead and Gone (avec Justin Timberlake), Ball (avec Lil Wayne) et No Mediocre (avec Iggy Azalea). Il se popularise bien plus en 2003 en collaborant avec Bone Crusher sur le single à succès Never Scared. Il se popularise encore plus avec l'album Trap Muzik (2003), qui inclut les hits Rubber Band Man et Let's Get Away. L'année suivante, T.I. participe au hit international des Destiny's Child, Soldier avec Lil Wayne. Ses albums qui suivent, King et T.I. vs. T.I.P., génèrent de bonnes ventes et contient des singles à succès comme What You Know et Big Shit Poppin' (Do It).

Le sixième album de T.I., Paper Trail (2008), est son album le mieux accueilli en date, certifié disque d'or par la RIAA pour des ventes à 500 000 exemplaires aux États-Unis. Il contient les singles Whatever You Like, Live Your Life et Dead and Gone. En 2013, T.I. participe au single Blurred Lines de Robin Thicke, avec Pharrell Williams, qui atteint la première place dans les classements internationaux. En novembre 2013, T.I. annonce sa signature au label Columbia Records, après dix ans passées chez Atlantic. Il publie son premier album chez Columbia Records, Paperwork, en octobre 2014. T.I. compte trois Grammy Awards, dans les catégories « meilleure performance solo de rap », « meilleure performance d'un groupe ou duo » et « meilleure collaboration chantée/rappée ».

T.I. joue également dans des films comme ATL, Takers, Get Hard, Identity Thief, et Ant-Man. Il est également auteur de deux ouvrages Power and Beauty (2011) et Trouble and Triumph (2012), qui atteindront un succès modéré. T.I. est également star de ses émissions T.I.'s Road to Redemption et T.I. and Tiny: The Family Hustle. En 2009, Billboard le classe 27e des artistes des années 2000[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et débuts (1980–2000)[modifier | modifier le code]

Clifford Joseph Harris Jr. est né le à Atlanta, en Géorgie, de son père Clifford « Buddy » Harris Sr. et de sa mère Violeta Morgan[4],[5]. Ses parents étant divorcés, T.I. est élevé par ses grands parents dans le ghetto de Bankhead[6],[7]. Son père qui vivait à New York et lui rendait visite régulièrement ; il décèdera plus tard de la maladie d'Alzheimer[8].

T.I. commence à rapper à l'âge de huit ans. Il étudie à la Douglass High School d'Atlanta avant d'abandonner sa scolarité. Adolescent, il devient trafiquant de drogue[9],[10]. À 14 ans, il a déjà été arrêté à plusieurs reprises[8]. Ses grands-parents lui attribuent le surnom de Tip, et l'artiste en fera son nom de scène[11]. De cette époque, il lui reste son surnom The Rubberband Man », qui signifie « l'homme aux élastiques », une référence à la coutume de porter des élastiques autour du poignet pour ensuite les passer autour de l'argent gagné grâce à la drogue[12]. En 1996, T.I. se lie d'amitié avec le rappeur local Big Kuntry King, un parolier talentueux d'Atlanta, et vendent ensemble des mixtapes. Kawan "KP" Prather, un exécutif, découvre T.I. et le signe à son label Ghet-O-Vision Entertainment[13]. Après sa signature chez LaFace Records, une division d'Arista Records, en 1999, l'artiste raccourcit son nom de Tip à T.I., pour respecter son collègue et rappeur Q-Tip[14].

I'm Serious (2001–2002)[modifier | modifier le code]

Le , T.I. publie son premier album sur le label Arista Records[15]. Il fait participer le chanteur de reggae Beenie Man sur le premier single I'm Serious, de Jazze Pha, des Young Bloods et surtout de Pharrell Williams (qui le nomme pour l'occasion « Jay-Z of the South »)[16]. L'album atteint la 98e place du Billboard 200 avec seulement 163 000 exemplaires vendus aux États-Unis[17]. L'album n'est pas un grand succès et entraîne l'éviction de T.I. de son label.

T.I. forme ensuite Grand Hustle Entertainment et se lance dans la vente de mixtapes aux côtés de DJ Drama[15]. Il refait surface en été 2003, avec le single à succès Never Scared de Bone Crusher. Ses mixtapes et sa participation à Never Scared, retiennent de nouveau l'attention des labels et T.I. signe une joint venture avec Atlantic Records[18],[19]

Trap Muzik et Urban Legend (2003–2005)[modifier | modifier le code]

T.I. publie de son deuxième album, Trap Muzik, le 19 août 2003 au label Grand Hustle Records ; il débute à la 4e place des classements et compte 109 000 d'exemplaires mière semaine[20]. Il contient les singles 24s, Be Easy, Rubberband Man et Let's Get Away. L'album fait participer 8Ball & MJG, Jazze Pha, Bun B et Mac Boney ; et est produit par Jazze Pha, Kanye West, David Banner, Madvac et DJ Toomp. Après sa publication, Trap Muzik est favorablement accueilli par la presse spécialisée, qui le sincidère comme meilleur que son premier album, I'm Serious. Le magazine Complex le considère comme l'un des classiques en 2012[21]. Le 20 février 2013, allhiphop.com le place 5e des meilleurs albums de Dirty South de tous les temps. En 2004, il est emprisonnée trois mois pour avoir violé sa probation de 1997[22],[23]. En prison à Cobb County, en Géorgie, il filme un clip sans autorisation[24].

T.I. publie son troisième album, Urban Legend, en novembre 2004. Il débute 7e du Billboard 200, avec 193 000 exemplaires vendus la première semaine[20]. Le single principaln Bring Em Out, est produit par Swizz Beatz, et publié en janvier 2005. Son troisième single ASAP atteint la 75e place des classements US[25], la 18e place des RnB/Hip-Hop Charts[25] et la 14e place du Rap Chart[25]. En 2004, T.I. participe au single à succès Soldier des Destiny's Child, avec Lil Wayne, qui atteint la troisième place du Hot 100 [26].

Parallèlement à sa carrière musicale, T.I. lance en 2005 sa propre compagnie de production de films appelée Grand Hustle Films et signe de nombreux artistes sur son label Grand Hustle Records. La même année, il coproduit la bande originale du film Hustle et Flow ainsi que le premier album de son groupe P$C, 25 to Life.

De King à Paper Trail (2006–2009)[modifier | modifier le code]

L'album de la consécration est King, qui débute 1er au Billboard 200 le , se vendant à 520 000 copies la première semaine. Il est certifié double disque de platine. La même année, il compose la bande originale du film ATL.

Son cinquième album, T.I. Vs T.I.P., avec le single Big Things Poppin sort le et se vend à 468 000 exemplaires la première semaine. C'est pourtant l'un de ses albums les plus controversés. Le , les autorités fédérales arrêtent T.I. quatre heures avant la cérémonie des BET Awards à Atlanta. Il est accusé de deux crimes : possession de trois mitrailleuses non enregistrées et de deux silencieux, et détention d'armes à feu par un criminel condamné. Le , il est condamné à verser une caution de trois millions de dollars dont deux millions en espèces et un million sur la propriété qu'il possède. T.I. est également contraint à la résidence surveillée, avec interdiction de quitter son domicile hormis pour rendez-vous médicaux ou convocations au tribunal. Les seules personnes autorisées à vivre avec lui sont sa petite amie et ses enfants, tout visiteur devant être approuvé par le tribunal. Pendant son assignation à résidence, T.I. commence à écrire un nouvel album.

Son sixième album, Paper Trail, sort le , se classant dès sa publication à la première place du Billboard 200[27]. En trois mois, il se vend à 1 522 000 exemplaires aux États-Unis et est ainsi classé numéro quatre des meilleures ventes de l'année. Bien parti pour être son plus gros succès et peut-être le plus gros album hip-hop de l'année, l'album est surtout lancé par les deux singles Whatever You Like et Live Your Life avec Rihanna qui caracolent en tête des ventes aux États-Unis, toute catégories confondues.

Le , T.I. témoigne dans le procès du meurtre de son ami Philant Johnson, abattu dans un club après un concert. Le rappeur lui a d'ailleurs dédicacé plusieurs chansons dont Live in the Sky ou encore Dead and Gone. Le , T.I. est condamné à une peine d'un an et un jour d'emprisonnement et à une amende de 100 300 $. Il est incarcéré le à Forrest City, Arkansas, avant d'être transféré en décembre à Atlanta. Il en parle dans le single Hell of a Life dont le clip montre le rappeur aller en prison. On y voit un calendrier sur lequel le chiffre 26, premier jour de sa peine, est barré. Le , quelques jours avant sa libération conditionnelle pour bonne conduite, il sort un single intitulé I'm Back, premier extrait de son album à venir, intitulé King Uncaged.

No Mercy et Trouble Man: Heavy Is the Head (2010–2013)[modifier | modifier le code]

Le , il publie un single promotionnel, Yeah Ya Know (Takers)[28], extrait de la bande originale du film Takers dans lequel il joue, et le , une mixtape intitulée Fuck a Mixtape. Le , T.I. et son épouse Tiny, sont arrêtés à Los Angeles pour possession de drogue[29] et le , le rappeur est condamné à onze mois de prison pour violation de sa libération conditionnelle, possession d'ecstasy, test positif aux opiacés et association avec un criminel condamné. Le , les charges pour possession de drogues sont abandonnées[30].

La date de sortie de King Uncaged, d'abord prévue pour août, puis reportée en septembre 2010, est finalement remise à une date ultérieure[31]. L'album, rebaptisé No Mercy en raison de ses problèmes judiciaires, sort le .

Son huitième album, Trouble Man: Heavy Is the Head, sort le . T.I. annonce également la sortie d'un neuvième album, Trouble Man II: He Who Wears the Crown pour 2013[32]. En 2013, il chante en duo avec Lady Gaga. Cette chanson, présentée lors de l'iTunes Festival de Londres, a été chantée sans lui, l'entrée dans le pays lui étant interdite, selon cette dernière.

Départ d'Atlantic et trilogie (depuis 2013)[modifier | modifier le code]

T.I. en 2014.

Le 26 mars 2013, T.I. apparaît aux côtés de Pharrell, sur la chanson Blurred Lines de Robin Thicke. Elle atteint la première place du Billboard Hot 100, et dans les classements de plus de 13 pays[33],[34]. En mars 2013, Lil Wayne annonce la participation de T.I. au second America's Most Wanted Tour. T.I. annonce la tournée pour le 5 juillet au 1er septembre 2013[35]. Les rappeurs French Montana et 2 Chainz, notamment, confirment également leur participation[36],[37]. Le premier America's Most Wanted Tour prend place cinq ans avant et fait participer Young Jeezy, Soulja Boy, Pleasure P, Jeremih et Young Money[38]. Le 21 mai 2013, T.I. publie un single intitulé Wit Me en featuring avec Lil Wayne. La chanson, qui fait la promotion de la tournée, atteint la 40e place du Hot 100[39]. En juillet 2013, T.I. parle de son nouvel album, Trouble Man II: He Who Wears the Crown. Sans avoir révélé plus de détails, il garantit qu'il fera « des heureux » chez ceux qui distribueraient son album :« J'ai bossé dur sur celui-là après avoir publié mon dernier album [...][40]. » Le 22 novembre 2013, T.I. annonce la signature d'un contrat avec Columbia Records, pour la distribution de son neuvième album[41]. T.I. clarifie plus tard qu'il s'agit d'un contrat uniquement ciblé pour l'album[42]. T.I. révèle avoir recruté Pharrell Williams, qui l'a encouragé à approcher Columbia, et prévoit un album en 2014[43].

Le 9 mai 2014, T.I. publie un clip vidéo d'une chanson intitulée Turn It, pour la promotion de Paperwork[44]. Le 3 juin 2014, T.I. publie une chanson intitulée About the Money sur Internet[45]. La chanson, première de l'album à venir Paperwork, fait participer le nouveau venu Young Thug. Le clip de About the Money, réalisée par T.I. et Kennedy Rothchild, est publié le 2 juin 2014[46]. Le 17 juin 2014, T.I. publie le second single de Paperwork, intitulé No Mediocre, produit par DJ Mustard et fait participer sa protégé Iggy Azalea[47]. Le 20 août 2014, il publie une chanson intitulée New National Anthem qui fait participer Skylar Grey, et inclut des paroles centrées sur l'injustice sociale[48],[49]. Le 23 septembre 2014, Paperwork est mis en précommande accompagné de New National Anthem. Toujours le 23 septembre, la version officielle de New National Anthem est publiée sur le compte VEVO de T.I.[50]. Le neuvième album de T.I., Paperwork, est publié le 21 octobre 2014. Après sa publication, l'album débute deuxième du Billboard 200, avec 80 000 exemplaires aux États-Unis[51]. Paperwork est généralement bien accueilli par la presse spécialisée. Metacritic lui attribue une note moyenne de 69 %, basée sur 10 critiques[52].

Le 11 mars 2015, T.I. publie un single intitulé Project Steps[53]. Le 24 mars 2015, T.I. annonce son dixième album intitulé Project StepsTrap's Open[54],[55]. En juin 2015, T.I. révèle avoir terminé les chansons de l'album[56]. Il annonce aussi un projet avec le collectif de hip-hop Bankroll Mafia, aux côtés notamment de Shad da God et Young Thug[56]. Le 26 juin 2015, T.I. publie le clip du single Project Steps et annonce le nouveau titre de son album à venir, The Dime Trap[57],[58]. En juillet 2015, T.I. revèle le mixage et le mastering de The Dime Trap[59]. Pour la promotion de l'album, T.I. publie un extended play surprise intitulé Da' Nic, le 11 septembre 2015. L'EP contient cinq chansons, incluant les singles Project Steps et Check, Run It[60]. Il fait participer Young Thug et Young Dro, ainsi que Jazz Feezy, Sho Nuff, League of Starz, London on da Track et 1500 or Nothin'|Mars à la production ; il est publié indépendamment au label Empire Distribution[61]. À cette période, T.I. reprend son ancien nom de scène, Tip[62].

Le 18 septembre 2015, T.I. annonce son départ de Columbia Records[63],[64],[65].

Aide à la communauté[modifier | modifier le code]

T.I. montre son engagement envers la communauté en prenant plusieurs initiatives pour aider les victimes de l'ouragan Katrina, notamment en faisant une donation personnelle de 50 000 $, et en levant plus de 263 000 $ pour la fondation Heal the Hood du rappeur David Banner. Avec ce dernier et Young Jeezy, ils ont distribué pendant deux jours de la nourriture et des vêtements à l'Atlanta's Club Vision, et organisé un concert de charité avec de grands noms du rap. En décembre 2015, il s'est rendu dans 2 Walmart afin de payer les cadeaux qui ont été offerts aux enfants.

Vie privée[modifier | modifier le code]

T.I a cinq enfants. Deux filles, avec Lashon Dixon, nées en 2000 puis 2001. Il a aussi une fille née en juin 2001 d'une liaison avec Ms. Niko. Après plus de dix ans de relation, T.I. se marie avec sa compagne, Tameka « Tiny » Cottle, le à Miami[66] devant de nombreux invités dont les célèbres Jamie Foxx, Marjorie Clinton, Usher, Rihanna, Nelly ou encore Nicki Minaj.

Le couple a deux garçons nés en aout 2004 puis en mai 2008. Tameka Cottle a une fille née d'une relation précédente avec Zonnie Pullins, née en mars 1996.

Discographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Discographie de T.I..

Albums studio[modifier | modifier le code]

Bande originales[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « ATF Agents Search Home of Atlanta Rapper T.I. During BET Awards », Newsweek, The Washington Post Company,‎ (consulté le 9 octobre 2008), p. 1–3.
  2. (en) MTV News Staff, « Grammy 2009 Winners List », MTV News,‎ (lire en ligne).
  3. (en) « Best of the 2000s -Artists of the Decade - 51-60 », Billboard (consulté le 18 octobre 2014).
  4. (en) « T.I. Biography », AllMusic (consulté le 14 février 2013).
  5. « No Way to Treat a Lady »,‎ (consulté le 1er février 2015)
  6. (en) « Me, Myself and I »,‎ (consulté le 1er février 2015), p. 80–89
  7. (en) Hip Hop in America: A Regional Guide,‎ (ISBN 9780313343216), p. 469.
  8. a et b (en) « Hanging at Home with Tiny »,‎ (consulté le 1er février 2015).
  9. (en) « Hip-Hop Star & Actor T.I. », People, Time Inc.,‎ (consulté le 12 décembre 2008).
  10. (en) Samantha Strong et Bill Hutchinson, « Rapper T.I. and Al Sharpton march in Harlem to stop gun violence »,‎ (consulté le 21 juin 2009).
  11. (en) « T.I.: Me, Myself & I », Vibe (consulté le 9 octobre 2008).
  12. (en) « T.I. And Young Jeezy: Out Of The Trap », MTV (consulté le 12 février 2008).
  13. (en) Bonsu Thompson, « T.I. », XXL, Harris Publications.
  14. (en) Hillary Crosley, « It's Summer Time With T.I., 'T.I.P.' », Billboard,‎ (consulté le 9 octobre 2008).
  15. a et b (en) Soren Baker (12 mai 2005). Taking the street route back, Los Angeles Times, 2009.
  16. (en) (21 décembre 2004). Vibe Cover Story: T.I. – King of the South?, Vibe, (consulté le 25 mars 2008).
  17. (en) Todd Martens, « Hitmakers The Neptunes Land Compilation At No. 1 », Billboard, Nielsen Business Media,‎ (consulté le 19 février 2009).
  18. (en) Lola Ogunnaike, « The Enterprising Rapper T. I. Looks Beyond Hip-Hop », The New York Times, The New York Times Company,‎ (consulté le 19 janvier 2009), p. 1, 2.
  19. (en) « T.I.: Biography », Rolling Stone, Wenner Media (consulté le 19 février 2009).
  20. a et b (en) Katie Hasty, « T.I. Rules As 'King' of Album Chart », Billboard, Nielsen Business Media (consulté le 22 octobre 2009).
  21. (en) « T.I., Trap Muzik (2003) — 25 Rap Albums From the Past Decade That Deserve Classic Status », Complex (consulté le 8 décembre 2012).
  22. (en) Joseph Patel, « T.I. Hasn't Been Hiding Out Lately — He's Been in Jail », MTV News,‎ (consulté le 22 novembre 2009).
  23. (en) Joseph Patel, « 'Rubber Band Man' Rapper T.I. Gets Three Years in Prison », MTV News,‎ (consulté le 22 octobre 2009).
  24. (en) Joseph Patel, « T.I. Video Fallout Continues as Control of Jail Is Wrested from Sheriff », MTV News,‎ (consulté le 22 octobre 2009).
  25. a, b et c "Artist Chart History – T.I." on Billboard.com, Neilsen Business Media, Inc., 2008.
  26. (en) « Destiny's Child – Billboard Singles », AllMusic,‎ (consulté le 28 mars 2008).
  27. (en) « T.I. Paper Trail Awards », Allmusic (consulté le 14 février 2013)
  28. (en) « T.I. Premieres Second Single From King Uncaged 'Prison ain't change me, it made me worse,' an aggressive T.I. raps on 'Yeah Ya Know (Takers).' », MTV (consulté le 14 février 2013)
  29. (en) « Rapper T.I. arrested on drug charges », CNN (consulté le 14 février 2013)
  30. (en) « California drug charges against rapper T.I. dropped », CNN (consulté le 14 février 2013)
  31. « T.I. repousse la sortie de King Uncaged », Musiquemag.com,‎ (consulté le 14 février 2013)
  32. (en) « T.I. Announces Next Album ‘Trouble Man: He Who Wears The Crown’ », HipHop-n-More (consulté le 14 février 2013)
  33. (en) Trust, Gary, « Robin Thicke's 'Blurred Lines' Hits No. 1 on Hot 100 », Billboard,‎ (consulté le 12 juin 2013).
  34. (en) Gary Trust, « Robin Thicke Still Atop Hot 100; Miley Cyrus, Bruno Mars Reach Top 10 », Billboard,‎ (consulté le 26 juin 2013).
  35. (en) Jake Paine, « Lil Wayne Updates Health Status In Video, Confirms Summer Tour With T.I. | Get The Latest Hip Hop News, Rap News & Hip Hop Album Sales », HipHopDX,‎ (consulté le 24 mars 2013).
  36. (en) « French Montana Joins Lil Wayne's America's Most Wanted Tour », Rapfix.mtv.com (consulté le 7 avril 2013).
  37. (en) Eric Diep, « T.I. Reveals Future Will Be Replaced By 2 Chainz For "America's Most Wanted" Tour - XXL », XXL,‎ (consulté le 7 juin 2014).
  38. (en) Gil Kaufman, « Lil Wayne, T.I., Future Teaming Up For 'America's Most Wanted' Tour - Music, Celebrity, Artist News », MTV (consulté le 26 mai 2013).
  39. (en) « Wit Me (feat. Lil Wayne) – Single by T.I. », iTunes Store, Apple (consulté le 23 mai 2013).
  40. (en) « T.I. Says He Would've Killed George Zimmerman If He Was Trayvon Martin's Father », HipHopDX, Cheri Media Group,‎ (consulté le 31 juillet 2013).
  41. (en) Danielle Harling, « T.I. Says Columbia Records Deal Is Only For His Next Project | Get The Latest Hip Hop News, Rap News & Hip Hop Album Sales », HipHopDX,‎ (consulté le 7 juillet 2014).
  42. (en) « T.I. Clarifies Columbia Deal Is For His Next Album Only », sur HotNewHipHop (consulté le 30 janvier 2016).
  43. (en) Ramirez, Erika, « T.I. & Grand Hustle Sign To Columbia Records --The rapper recruits Pharrell Williams to executive produce his upcoming 2014 album. », Billboard (consulté le 22 novembre 2013).
  44. (en) Frydenlund, Zach, « Watch T.I.'s Video for "Turn It" », Complex, Complex Media,‎ (consulté le 13 mai 2014).
  45. (en) « About the Money (feat. Young Thug) – Single by T.I. », iTunes Store, Apple (consulté le 5 juin 2014).
  46. (en) « ILLROOTS - T.I. - About The Money (Ft. Young Thug) », ILLROOTS (consulté le 18 octobre 2014).
  47. (en) Steve M, « T.I. & Iggy Azalea "No Mediocre" Single Cover Revealed - Rap Dose », Rap Dose (consulté le 18 octobre 2014).
  48. (en) « NEW MUSIC: T.I. F/ SKYLAR GREY – 'NEW NATIONAL ANTHEM' », Rap-Up,‎ (consulté le 21 août 2014)
  49. (en) Bobb, Maurice, « T.I. Speaks Out On Ferguson: 'America Has Created A Monster' », MTV News, Viacom Media Networks,‎ (consulté le 21 août 2014).
  50. (en) « T.I. drops new single 'New National Anthem' », Thecelebritycafe.com (consulté le 22 octobre 2014).
  51. (en) « Slipknot Scores Second No. 1 Album on Billboard 200 Chart », Billboard (consulté le 2 novembre 2014).
  52. (en) « Reviews for Paperwork by T.I. - Metacritic », Metacritic (consulté le 22 octobre 2014).
  53. (en) « Project Steps », sur iTunes (consulté le 30 janvier 2016).
  54. (en) « T.I. Announces New Album ‘Trap’s Open’ », sur BoomBox,‎ (consulté le 30 janvier 2016).
  55. (en) « T.I. Gets ‘Unapologetically Gangsta’ on New Album ‘Trap’s Open’ », sur Rap-Up,‎ (consulté le 30 janvier 2016).
  56. a et b (en) « T.I. Says His New Album Is Finished », sur XXL,‎ (consulté le 30 janvier 2016).
  57. (en) « Video: T.I. – ‘Project Steps’ », sur Rap-Up,‎ (consulté le 30 janvier 2016).
  58. (en) « T.I. - "Project Steps" », sur VH1 (consulté le 30 janvier 2016).
  59. (en) Davis, Brandon, « T.I. Talks Ant-Man, Civil War, & More », ComicBook.com,‎ (consulté le 17 juillet 2015).
  60. (en) « Stream T.I.'s New EP Da' Nic », sur HotNewHipHop (consulté en 30 janvie 2016).
  61. (en) « T.I. Announces Surprise Release at Twitter Headquarters », sur NBC Bay Area (consulté le 30 janvier 2016).
  62. (en) « TIP Explains Name Change From T.I. & Making The Dime Trap Album For Fans », sur HipHopDX,‎ (consulté le 30 janvier 2016)
  63. http://www.hotnewhiphop.com/ti-no-longer-with-columbia-records-news.17664.html
  64. http://www.cviddytv.com/music/hip-hop/t-i-is-no-longer-signed-to-colombia-records/
  65. http://hypefreshmag.com/t-i-announces-departure-from-columbia-records/
  66. (en) « T.I. -- T.I.E.S. the Knot in Secret Wedding Ceremony », TMZ (consulté le 14 février 2013)
  67. (en) T.I. sur l'Internet Movie Database.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :