Jazze Pha

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jazze Pha
Surnom Jazzy Phizzle[1]
Nom de naissance Phalon Alexander[1],[2]
Naissance
Memphis, Tennessee, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Producteur, rappeur, musicien
Genre musical Hip-hop, Dirty South, RnB
Instruments Clavier, percussions, sampler, voix
Années actives Depuis 1996
Labels Sho'nuff Records, Atlantic Records, Elektra Records
Site officiel jazzephaandceelo.com

Jazze Pha (prononcer « Jazzy Fay »), de son vrai nom Phalon Alexander, né en 1974 à Memphis dans le Tennessee, est un producteur et rappeur américain. Il est le fondateur et CEO du label Sho'nuff Records.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jazze Pha est né Phalon Alexander, et a grandi dans le Tennessee[2]. Il est le fils du bassiste James Alexander et de Denise Williams, une chanteuse – à ne pas confondre avec la chanteuse de gospel Deniece Williams[3],[4]. Il doit son prénom à Phalon Jones, un membre du groupe de son père.

En 1990, Pha signe au label Elektra Records[5]. Au début des années 1990, Jazze Pha publie un album de RnB sous le nom de scène Phalon[1]. Jazze Pha se fait connaître en 1995 sur le titre Man Above, extrait de l'album d'Erick Sermon, Double or Nothing, sur lequel il rappe. Au fil de sa carrière, il travaille avec beaucoup d'artistes, parmi lesquels Nelly, Ludacris, Trick Daddy, T.I., Lil Wayne, Tupac Shakur, UGK, Bone Thugs-N-Harmony, et Petey Pablo[2]. Jazze Pha fait connaître la chanteuse de RnB Ciara avec l'album Goodies. Il a produit son single 1, 2 Step, qu'elle chante avec Missy Elliott. Il signe un contrat avec Cash Money Records et possède son propre label Sho'nuff, sur lequel sont signées Ciara et Jody Breeze. Jazze Pha introduit ses productions avec la phrase « Ladies and Gentlemen, this is a Jazze Pha production » ou « Ladies and Gentlemen, this is a Jazze Phizzle Productizzle ». Cette phrase apparaît avec quelques variations sur des morceaux comme 1,2 Step, Boogie Oogie Oogie ou encore Errtime[6].

En 2005, il signe un contrat de production avec le label Cash Money[2]. En 2006, il publie son premier album studio Happy Hour[7]. Toujours en 2008, il s'associe avec Tamara Knechtel et son ami de longue date Ryan Glover afin de lancer la marque de vêtements Knitch[8]. En mars 2008, Pha lance une émission de cuisine sur Internet, What's Cooking With Jazze qui fait participer différentes de vedettes selon AllHipHop.com[9].

En juillet 2010, Pha décide d'exposer son parcours contre l'obésité dans une émission de téléréalité ; il perd 45,4 kg[10]. En début 2015, Pha produit le single Moolah du rappeur Young Greatness[11].

Discographie[modifier | modifier le code]

Productions[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Productions de Jazze Pha.

Singles[modifier | modifier le code]

Année Titre Meilleure position Album
Billboard Hot 100 Hot R&B/Hip-Hop Songs
2001 Playboy/We Still - #62 Playboy/We Still
2005 Happy Hour (avec Cee Lo Green) - #63 Happy Hour
2005 Happy Hour (Remix) (avec Snoop Dogg, Bun B et Tone-Tone) - - Happy Hour
2006 Lose Your Cool (avec Cee Lo Green et Ciara) - - Happy Hour
2006 If You Want Some (avec Young Buck - - Buck the World

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) « Jazze Pha biography », sur Internet Movie DataBase (consulté le 21 décembre 2015).
  2. a, b, c et d (en) Andy Kellman, « Jazze Pha - Biography », AllMusic, All Media Network (consulté le 8 octobre 2014).
  3. (en) « Let's Hear It For The Girl », sur Billboard,‎ (consulté le 25 mars 2012), Deniece Williams is not Jazze Pha's mom. While chatting about the pending release of her first R&B album in more than 10 years, the Grammy Award-winning singer/songwriter wants to clear up a misconception she has been hearing and reading the past two years. 'I applaud him and his success,' Williams says of Pha, who has produced hits by Ciara and others. 'But he is not my son.' For the record — confirmed by Pha's dad, Bar-Kays member James Alexander — the confusion surfaced because his son's mother shares the same name as the singing Williams..
  4. (en) Tolliver, Vincent, « Jazze Pha: Behind The Music », bet.com,‎ ., Jazze Pha has been surrounded by music all his life. His father is James Alexander, bass guitarist for the Bar Kays. His mother, Denise Williams, is an accomplished singer, having worked with everyone from Earth, Wind, and Fire to Barbra Streisand. But she is not the same Deniece Williams that R&B fanatics have come to know and love. 'Yea man straighten that out,' he says, referring to the belief that his mother is the legendary singer..
  5. (en) Louis Goggans, « A Product of Memphis: Q & A with Jazze Pha », sur memphisflyer.com, Memphis Flyer (consulté le 26 juin 2014).
  6. (en) « Jazze Pha: Baller Blockin », sur HipHopDX,‎ (consulté le 21 décembre 2015).
  7. (en) « Jazze Pha - Happy Hour Overview », sur AllMusic (consulté le 21 décembre 2015).
  8. (en) « Jazze Pha Busy With Cee-Lo, Yung Joc, Clothing Store », sur Billboard,‎ (consulté le 21 décembre 2015).
  9. (en) « Jazze Pha Becomes A Cook », sur Contactmusic,‎ (consulté le 21 décembre 2015).
  10. (en) « Jazze Pha Documenting Weight Loss For Tv Show », sur Contactmusic,‎ (consulté le 21 décembre 2015).
  11. (en) « Premiere: Young Greatness, “Moolah” (Prod. Jazze Pha) », sur XXL,‎ (consulté le 21 décembre 2015).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]