Tétrahydruroborate de sodium

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Tétrahydruroborate de sodium
Image illustrative de l’article Tétrahydruroborate de sodium
Formule développée du tétrahydruroborate de sodium
Identification
Nom UICPA Tétrahydruroborate de sodium
Synonymes

Borohydrure de sodium

No CAS 16940-66-2
No ECHA 100.037.262
No EC 241-004-4
Apparence solide blanc
Propriétés chimiques
Formule brute H4BNaNaBH4
Masse molaire[1] 37,833 ± 0,007 g/mol
H 10,66 %, B 28,58 %, Na 60,77 %,
Propriétés physiques
fusion ~400 °C[2]
ébullition ~500 °C (décomp.) [2]
Solubilité 55 g/100 ml (eau, 25 °C),

16,4 g/100 ml (méthanol, 20 °C),
3,2 g/100 ml (éthanol, 20 °C),
0,37 g/100 ml (propan-2-ol, 25 °C),
0,88 g/100 ml (propan-2-ol, 60 °C)[3];
très soluble avec hydrolyse (eau),
soluble (alcools)

Masse volumique 1,074 g·cm-3
Précautions
SIMDUT[4]
B6 : Matière réactive inflammableD2B : Matière toxique ayant d'autres effets toxiques
B6, D2B,

Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le tétrahydruroborate de sodium, aussi appelé borohydrure de sodium, est un composé chimique constitué d'atomes de bore, de sodium et d'hydrogène. Sa formule brute est NaBH4.

C'est un agent réducteur utilisé notamment dans l'industrie pharmaceutique en tant que source d'hydrures H-. C'est un solide blanc, souvent rencontré sous forme de poudre.

Synthèse[modifier | modifier le code]

Le borohydrure de sodium est synthétisé industriellement selon la méthode Schlesinger[5]: l'hydrure de sodium est traité avec du borate de triméthyle à 250-270 ° C:

B(OCH3)3 + 4 NaH → NaBH4 + 3 NaOCH3

Le borohydrure de sodium est l'hydrure réducteur le plus synthétisé[6]. Le borohydrure de sodium peut également être synthétisé en faisant réagir de l'hydrure de sodium, NaH sur du verre borosilicaté en poudre[7].

Réactivité[modifier | modifier le code]

Le borohydrure de sodium absorbe l'humidité de l'air (il est hygroscopique). Il réagit de façon relativement modérée avec l'eau et dégage lentement du dihydrogène, un gaz inflammable/explosif. Selon la classification européenne des produits chimiques, il est néanmoins enregistré avec la phrase de risque R14 "réagit violemment au contact de l'eau". Le produit se décompose à plus de 400 °C sans fondre. Le borohydrure de sodium permet de réduire un aldéhyde ou une cétone en alcool.

Pile à combustible[modifier | modifier le code]

Le borohydrure de sodium est aussi utilisé dans les systèmes expérimentaux de pile à combustible comme un moyen de stocker l'hydrogène. C'est écologique car il se dégrade en sel inerte quand il est relâché dans l'environnement[réf. nécessaire].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. a et b (fr) Données de sécurité (Carl Roth)
  3. (en) Steven F. Pedersen, Arlyn M. Myers, Understanding the Principles of Organic Chemistry: A Laboratory Course, Cengage Learning, , 406 p. (ISBN 0495829935, lire en ligne), p. 274
  4. « Borohydrure de sodium » dans la base de données de produits chimiques Reptox de la CSST (organisme québécois responsable de la sécurité et de la santé au travail), consulté le 25 avril 2009
  5. Methods of preparing alkali metal borohydrides, (lire en ligne)
  6. Peter Rittmeyer et Ulrich Wietelmann, « Hydrides », dans Ullmann's Encyclopedia of Industrial Chemistry, Wiley-VCH Verlag GmbH & Co. KGaA, (ISBN 3527306730, lire en ligne)
  7. H. C. Brown, A. Khuri et S. C. Kim, « ChemInform Abstract: Addition compounds of alkali métal hydrides. 13. Reaction of alkali metal hydrides with trialkylboranes. Synthessis and dissociation of alkali metal trialkylborohydrides. Ethyk ethet-organoborane as a reversible 'solvent' for lithium », Chemischer Informationsdienst, vol. 8, no 50,‎ , no–no (ISSN 0009-2975, DOI 10.1002/chin.197750312, lire en ligne)