Sulfure de sodium

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sulfure de sodium
Image illustrative de l’article Sulfure de sodium
Structure cristalline du sulfure de sodium
avec en vert les ions Na+
et en gris les ions S2–
Identification
Nom UICPA Sulfure de sodium
No CAS 1313-82-2 (anhydre)
1313-83-3 (pentahydrate)
1313-84-4 (nonahydrate)
27610-45-3 (hydrate)
No ECHA 100.013.829
No CE 215-211-5
Apparence cristaux blancs à jaunes hygroscopiques, d'odeur caractéristique. (anhydre)[1]
Propriétés chimiques
Formule Na2S  [Isomères]
Masse molaire[2] 78,045 ± 0,005 g/mol
Na 58,91 %, S 41,09 %, nonahydrate: 240.182 g/mol
Propriétés physiques
fusion (décomposition) : 920 à 950 °C (anhydre)[1]
Solubilité soluble dans l'eau
Masse volumique 1,86 g·cm-3 (anhydre)[1]
d'auto-inflammation > 480 °C (anhydre)[1]
Précautions
SGH[3]
SGH05 : CorrosifSGH09 : Danger pour le milieu aquatique
Danger
H314, H400 et EUH031
NFPA 704
Transport
-
   1385   

Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le sulfure de sodium est un composé chimique ionique de formule Na2S qu'on trouve couramment sous la forme nonahydratée Na2S · 9 H2O. Hydraté ou pas, il se présente sous la forme d'un solide blanc soluble dans l'eau et dont les solutions sont fortement basiques. Exposé à l'air humide, il dégage du sulfure d'hydrogène H2S, ce qui lui donne une odeur d'œuf pourri.

Structure[modifier | modifier le code]

Le sulfure de sodium adopte une structure cristalline antifluorine. Le sel se dissocie en solution aqueuse mais comme l'ion S2– est une base trop forte, il réagit avec l'eau pour donner l'ion HS. La réaction de dissolution, accompagnée de la protonation de l'anion sulfure, peut ainsi se résumer par : Na2S(s) + H2O → 2 Na+(aq) + HS(aq) + OH(aq)

Production[modifier | modifier le code]

On le produit industriellement à partir de sulfate de sodium et de carbone contenu dans la houille suivant la réaction[4] : Na2SO4 + 4 C → Na2S + 4 CO

Il est aussi possible de l'obtenir industriellement à partir de sulfhydrate de sodium par réaction acide-base avec de la soude : NaSH + NaOH → Na2S + H2O

En laboratoire, le sel anhydre est préparé par réaction de soufre avec du sodium dans de l'ammoniac liquide anhydre. La réaction peut également être menée dans du tétrahydrofurane (THF) en présence de traces catalytique de naphtalène. Le bilan est alors[5]: 2 Na + S → Na2S

Sécurité[modifier | modifier le code]

Le sulfure de sodium est dangereux et ne doit être manipulé que par des experts. Il est très alcalin, fortement corrosif et peut brûler la peau. Il réagit rapidement avec les acides en produisant du sulfure d'hydrogène, gaz toxique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d SULFURE DE SODIUM (ANHYDRE), fiche(s) de sécurité du Programme International sur la Sécurité des Substances Chimiques, consultée(s) le 9 mai 2009
  2. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  3. Numéro index 016-009-00-8 dans le tableau 3.1 de l'annexe VI du règlement CE N° 1272/2008 (16 décembre 2008)
  4. Holleman, A. F.; Wiberg, E. "Inorganic Chemistry" Academic Press: San Diego, 2001. (ISBN 0-12-352651-5).
  5. (en) J.-H. So and P. Boudjouk, « Hexamethyldisilathiane », Inorganic Syntheses, N. G. Russell,‎ (DOI 10.1002/9780470132609.ch11)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]