Perborate de sodium

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Perborate de sodium
Na+.svgPerborat dimer.svgNa+.svg
Dimère de perborate de sodium monohydraté
Identification
No CAS 15120-21-5 NaBO3
11138-47-9 NaBO3·H2O
No EINECS 239-172-9 NaBO3
234-390-0 NaBO3·H2O
No RTECS SC7350000
PubChem 517072 NaBO3
23711812 NaBO3·H2O
ChEBI 30178
SMILES
InChI
Apparence Solide blanc cristallisé
Propriétés chimiques
Formule brute H4B2Na2O8Na2B2O4(OH)4
Masse molaire[1] 199,628 ± 0,017 g/mol
H 2,02 %, B 10,83 %, Na 23,03 %, O 64,12 %,
Propriétés physiques
fusion ≥ 60 °C (décomposition[2])
Solubilité 15,5 g·l-1 à 20 °C [2]
Précautions
Directive 67/548/EEC[2]
Toxique
T
Comburant
O



Transport[2]
50
   3247   

50
   3377   
SGH[2],[3]
SGH03 :SGH05 : CorrosifSGH06 : ToxiqueSGH08 : Sensibilisant, mutagène, cancérogène, reprotoxique
Danger
H272, H302, H318, H331, H335, H360Df, P201, P220, P261, P280, P311, P305+P351+P338,
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le perborate de sodium est un composé chimique de formule NaBO3. Il s'agit d'un solide blanc, cristallisé le plus souvent sous forme monohydratée NaBO3·H2O, également écrite NaBO2(OH)2, dimérisée en Na2B2O4(OH)4 ; les formes tétrahydratées NaBO2(OH)2·3H2O et trihydratées NaBO2(OH)2·2H2O existent également, mais c'est le monohydrate qui possède la meilleure solubilité dans l'eau ainsi que la meilleure résistance à la chaleur.

Production[modifier | modifier le code]

Le perborate de sodium peut être produit en deux temps à partir de borax Na2B4O7·10H2O, d'hydroxyde de sodium NaOH et de peroxyde d'hydrogène H2O2 en passant par le métaborate de sodium NaBO2 :

Na2B4O7 + 2 NaOH → 4 NaBO2 + H2O,
NaBO2 + H2O2 + 3 H2O → NaBO2(OH)2·3H2O.

Le tétrahydrate NaBO2(OH)2·3H2O issu de cette synthèse donne du monohydrate NaBO2(OH)2 simplement par chauffage[4] :

NaBO2(OH)2·3H2O → 3 H2O + NaBO2(OH)2.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Le perborate de sodium est utilisé notamment comme source « d'oxygène actif » dans les détergents et les lessives, ainsi que dans les produits de nettoyage et de blanchiment. Il s'hydrolyse en effet en borate et peroxyde d'hydrogène H2O2 au contact de l'eau, le peroxyde réagissant avec la tétraacétyléthylènediamine (TAED) des lessives pour libérer de l'acide peracétique CH3COOOH, « activateur » dont l'action commence à température plus basse que celle du peroxyde d'hydrogène — dès 40 °C pour CH3COOOH contre plus de 60 °C pour H2O2 — et est moins agressive pour les teintures et les textiles que celle de l'hypochlorite de sodium NaClO :

Libération d'acide peracétique par le TAED en présence de peroxyde d'hydrogène H2O2 :
1 tétraacétyléthylènediamine ; 2 diacétyléthylènediamine ; 3 acide peracétique.

En raison des risques sanitaires liés au perborate de sodium, notamment à ses risques reprotoxiques, ce composé est remplacé notamment par le percarbonate de sodium 2Na2CO3·3H2O2 dans les lessives « vertes ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. a, b, c, d et e Entrée de « Sodium perborate » dans la base de données de produits chimiques GESTIS de la IFA (organisme allemand responsable de la sécurité et de la santé au travail) (allemand, anglais), accès le 23 avril 2011 (JavaScript nécessaire)
  3. SIGMA ALDRICH
  4. (en) B. J Brotherton, « Boron: Inorganic Chemistry Encyclopedia of Inorganic Chemistry », Ed. R. Bruce King, John Wiley & Sons, 1994. (ISBN 0-471-93620-0)