Journée internationale de visibilité transgenre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Le mannequin Geena Rocero entre sur scène lors d'une conférence TED à New York pour faire son coming-out transgenre lors de la Journée internationale de visibilité, le 31 mars 2014.
Des présentateurs sont sur scène lors de la Journée de visibilité Trans célébrée en 2016 à San Francisco.

La journée internationale de visibilité transgenre est un événement annuel qui a lieu le et qui est destiné à célébrer les personnes transgenres et à faire prendre conscience de la discrimination qu'elles subissent dans le monde entier.

Historique[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'un événement annuel qui a lieu le [1],[2],[3],[4],[5] et qui est consacré à la célébration des personnes transgenres et à la sensibilisation à la discrimination auxquelles font face les personnes transgenres du monde entier[6].

Cette journée spéciale a été créée par la militante transgenre basée au Michigan[7] Rachel Crandall, en 2009[8], en réaction au manque de journée de célébration LGBT consacrée aux personnes transgenres, en citant la frustration que la seule journée connue qui est consacrée aux personnes trans était la journée du souvenir trans qui rend hommage aux personnes transgenres ayant été victimes de crimes de haine, mais aucune journée n'était consacrée à la célébration des membres vivants de la communauté transgenre.

En 2014, l’événement existe dans de nombreux endroits du monde, notamment en Irlande[9] et en Écosse[10].

En France[modifier | modifier le code]

Un 1er événement français a eu lieu le à Paris, co-organisé par l'Inter-LGBT, Pari-T, le centre LGBT Paris Île de France, les associations Bi’Cause et MAG Jeunes LGBT[réf. nécessaire]. Il a eu lieu sur la promenade Coccinelle dans le 18e arrondissement (premier lieu parisien dont le nom honore une personne trans[11],[12]). En raison de la crise sanitaire, le 31 mars 2021, la mobilisation pour cette journée, passe uniquement par les réseaux sociaux en France[13]. A cette occasion, la ministre déléguée auprès du ministre de l'Intérieur, chargée de la citoyenneté, Marlène Schiappa, réaffirme l'engagement du ministère à se battre, sous toutes ses formes, contre la transphobie. L'ensemble des agents du ministère de l'intérieur assure chaque jour les victimes de transphobie d'être prises en charge sans subir un accueil inadéquat. A cet effet, des formations sont mises en œuvre chaque année, et un réseau de référents destiné à la lutte contre les LGBTphobies se met en place sur l'ensemble du territoire[14].

Dans le monde[modifier | modifier le code]

En 2021, des militants LGBT tiennent une conférence de presse sur une place centrale à Séoul en Corée du Sud, en portant des parapluies aux couleurs de la bannière transgenre. L'événement est organisé en souvenir de Byun Hee-soo, un soldat transgenre décédé au début du mois de mars 2021. Il contestait son renvoi de l'armée à la suite d'une opération de réattribution sexuelle[15]. Voir Droit applicable en Corée du Sud pour les transgenres. Joe Biden est le premier Président des Etats Unis à signer une proclamation reconnaissant le 31 mars comme la Journée de visibilité des transgenres. En outre, il écrit: « J'appelle tous les Américains à me rejoindre dans le combat pour la dignité des Américains transgenres. Ensemble, nous pouvons éradiquer la discrimination »[16]. En Belgique, la Maison Arc-en-Ciel de la province de Luxembourg propose trois événements en ligne sur les réseaux sociaux: une vidéo sur la visibilité des personnes transgenres au travail, une conférence sur la jeunesse transgenre et le témoignage d’Angela, une migrante transgenre[17].

Médias sociaux[modifier | modifier le code]

En 2015, de nombreuses personnes transgenres ont participé à des campagnes de médias sociaux en ligne comme Facebook, Twitter, Tumblr et Instagram. Les participants ont posté des selfies, des histoires personnelles, et des statistiques sur les questions transgenres, ainsi que d'autres contenus afin d'augmenter la sensibilisation et la visibilité[18].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Nenshi proclaims Trans Day of Visibility », Canadian Broadcasting Corporation (consulté le ).
  2. (en) « Model: Why I came out as transgender » [archive du ], KSPR News, (consulté le ).
  3. Xavier Molénat, « Trans : une journée pour être visible », sur Alternatives économiques, (consulté le ).
  4. « Nenshi proclaims Trans Day of Visibility », Canadian Broadcasting Corporation (consulté le ).
  5. « Today is International Transgender Day of Visibility », Human Rights Campaign, (consulté le ).
  6. (en) Jay A. Irwin, « Trans Day of Visibility offers chance for community to stand in solidarity and support », sur The Conversation (consulté le )
  7. (en) « A time to celebrate », The Hamilton Spectator, (consulté le ).
  8. (en) Jessica Carreras, « Transgender Day of Visibility plans erupt locally, nationwide » [archive du ], PrideSource (consulté le ).
  9. « Trans* Education & Advocacy Protest RTE March 31st » [archive du ], Gaelick, (consulté le ).
  10. « Twitter / The_SSP_: The SSP stands in solidarity ... », (consulté le ).
  11. « Paris inaugure la promenade Coccinelle », sur paris.fr,
  12. « A l'inauguration de la Promenade Coccinelle, le bel hommage à une icône trans - Yagg », Yagg,‎ (lire en ligne, consulté le )
  13. « Journée de la visibilité transgenre 2021 : une mobilisation le 31 mars sur les réseaux sociaux », sur L'Internaute, (consulté le )
  14. « 31 mars : Journée internationale de la visibilité transgenre », sur Interieur.gouv.fr, (consulté le )
  15. « Journée internationale de visibilité transgenre », sur Yonhap News, (consulté le )
  16. « États-Unis : Joe Biden reconnaît officiellement la journée de visibilité trans », Tetu,‎ (lire en ligne, consulté le )
  17. « Visibilité transgenre : trois événements en ligne », Tetu,‎ (lire en ligne, consulté le )
  18. « These Trans People Are Taking Selfies To Celebrate Transgender Day Of Visibility », BuzzFeed LGBT, (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]