Cathédrale-basilique du Christ-Roi de Reykjavik

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cette cathédrale n’est pas la seule cathédrale du Christ-Roi.
Cathédrale-basilique du Christ-Roi
Image illustrative de l'article Cathédrale-basilique du Christ-Roi de Reykjavik
Cathédrale du Christ-Roi, à Reykjavik
Présentation
Nom local Basilíka Krists konungs
Culte catholique
Rattachement Diocèse de Reykjavik
Fin des travaux 1929
Architecte Guðjón Samúelsson
Style dominant Style néogothique
Géographie
Pays Drapeau de l'Islande Islande
Ville Reykjavik
Coordonnées 64° 08′ 51″ N 21° 56′ 54″ O / 64.1475, -21.94833364° 08′ 51″ Nord 21° 56′ 54″ Ouest / 64.1475, -21.948333

Géolocalisation sur la carte : Islande

(Voir situation sur carte : Islande)
Cathédrale-basilique du Christ-Roi

La cathédrale-basilique du Christ-Roi de Reykjavik (Basilika Krists konungs en islandais), appelée couramment « église de Landakot » (Landakotskirkja en islandais), est l’unique cathédrale catholique islandaise siège du diocèse catholique. Elle est située dans la partie occidentale de Reykjavik sur la propriété de Landakot. Elle se caractérise par un clocher de forme cubique.

Après que le pays soit entièrement passé au luthéranisme, au XVIIe siècle, les premiers prêtres catholiques à revenir en Islande furent les Français Bernard Bernard et Jean-Baptiste Baudoin. Ils achetèrent la ferme de Landakot, située alors à proximité de Reykjavik, et s’installèrent au début du XIXe siècle. Ils bâtirent une chapelle en 1864. Quelques années plus tard, une petite église en bois fut édifiée sur Túngata, près de Landakot. Après la Première Guerre mondiale, les catholiques islandais décidèrent de la construction d'une cathédrale de style néogothique. La tâche fut confiée à l’architecte Guðjón Samúelsson. Le Landakotskirkja fut inaugurée. Ce fut à l’époque la plus grande église d’Islande.

Les célébrations eucharistiques se font en islandais, anglais, polonais et latin[1].

Landakotskirkja est située à quelques pâtés de maisons de la seule école catholique d’Islande.

Références[modifier | modifier le code]