Saint-Martin-Terressus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Saint-Martin-Terressus
Saint-Martin-Terressus
Mairie de Saint-Martin-Terressus.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Haute-Vienne
Arrondissement Limoges
Intercommunalité Communauté de communes de Noblat
Maire
Mandat
Jean-Pierre Estrade
2014-2020
Code postal 87400
Code commune 87167
Démographie
Population
municipale
557 hab. (2017 en diminution de 1,42 % par rapport à 2012)
Densité 24 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 55′ 12″ nord, 1° 26′ 38″ est
Altitude Min. 242 m
Max. 445 m
Superficie 23,53 km2
Élections
Départementales Canton de Saint-Léonard-de-Noblat
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Aquitaine
Voir sur la carte administrative de Nouvelle-Aquitaine
City locator 14.svg
Saint-Martin-Terressus
Géolocalisation sur la carte : Haute-Vienne
Voir sur la carte topographique de la Haute-Vienne
City locator 14.svg
Saint-Martin-Terressus
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Martin-Terressus
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Martin-Terressus

Saint-Martin-Terressus (Sent Martin Tarrassos en occitan) est une commune française située dans le département de la Haute-Vienne, en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Carte montrant les limites de communes, le canton de Saint-Léonard-de-Noblat en vert clair et la commune de Saint-Martin-Terressus en vert foncé, au centre-est du département.
Situation de la commune de Saint-Martin-Terressus en Haute-Vienne.


Communes limitrophes de Saint-Martin-Terressus[1]
Ambazac Saint-Laurent-les-Églises
Saint-Priest-Taurion Saint-Martin-Terressus
Le Châtenet-en-Dognon

Toponymie[modifier | modifier le code]

À la fin du Xe siècle, la paroisse était dite selon un historien[Qui ?] Sancti Martini Terre Sul puis vers 1200 Sancti Martini de Terrassus ou Terra Sudoris[réf. souhaitée].

Histoire[modifier | modifier le code]

Monuments aux morts de la commune.

Située en position dominante par rapport à la vallée du Taurion, la commune était peuplée dès la préhistoire comme en témoigneraient le tumulus de Reservat. Une voie antique datant de la période gallo-romaine, joignant Saintes à Lyon, traversait la commune. Des bornes pourraient avoir marqué les « milles » romains (les Rieux). Cette occupation du site de l'époque gallo-romaine est attestée par la présence de nombreux vestiges recensés par la DRAC : voie gallo-romaine à Reservat, à la croix de Virolles, villa gallo-romaine en contrebas du bourg, coffre funéraire trouvé à Reservat.

Située dans la partie nord du canton de Saint-Léonard-de-Noblat, la population de Saint-Martin-Terressus est en augmentation du fait de la proximité de l'agglomération de Limoges.

Économie[modifier | modifier le code]

Saint-Martin-Terressus est une commune agricole. Une quinzaine d'agriculteurs sont spécialisés dans l'élevage bovin et quelques-uns ont une production laitière. Il y a quelques artisans peu nombreux.

La principale[Comment ?] activité est liée à la production électrique. Deux retenues sur le Taurion sont situées sur la commune. Le barrage de Saint-Marc avec ses 38 mètres de haut et ses 120 m de haut constitue un plan d'eau d'une longueur de 10 km[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires depuis la Libération
Période Identité Étiquette Qualité
1944 1946 Appolin Fanton    
1946 1959 Marcel Coussy    
1959 1965 Martial Pouyaud    
1965 1977 Pierre Boyer    
1977 2001 Marcel Masfety PCF  
2001 2008 Paul Poussin    
2008   Jean-Pierre Estrade[3] PS  

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[5].

En 2017, la commune comptait 557 habitants[Note 1], en diminution de 1,42 % par rapport à 2012 (Haute-Vienne : -0,38 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
420609622821790759833883869
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
8458728689179089441 0311 0601 006
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
940934901769705770642637613
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
576509445439456475527534565
2017 - - - - - - - -
557--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Château de Plantadis a été construit entre 1860 et 1880 sur le site d'une seigneurie ancienne; il ne reste plus aucune trace de la construction qui aurait précédé le château actuel ainsi que de la chapelle mentionnée au XIIe siècle
Le lac de Saint-Martin-Terressus en été.
L’église.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Eugène Alluaud, (1866-1947) artiste peintre et un céramiste français.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]