Saint-Léon-de-Standon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Saint-Léon-de-Standon
Saint-Léon-de-Standon
Église Saint-Léon de Saint-Léon-de-Standon
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Chaudière-Appalaches
Subdivision régionale Bellechasse
Statut municipal Municipalité de paroisse
Maire
Mandat
Bernard Morin
2017-2021
Constitution
Démographie
Gentilé Standonnien, ienne
Population 1 127 hab. ()
Densité 8,3 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 29′ 00″ nord, 70° 37′ 00″ ouest
Superficie 13 620 ha = 136,2 km2
Divers
Code géographique 2419020
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Canada
Voir sur la carte administrative du Canada
City locator 14.svg
Saint-Léon-de-Standon
Géolocalisation sur la carte : Québec
Voir sur la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Saint-Léon-de-Standon
Géolocalisation sur la carte : Chaudière-Appalaches
Voir sur la carte administrative de la zone Chaudière-Appalaches
City locator 14.svg
Saint-Léon-de-Standon
Géolocalisation sur la carte : Chaudière-Appalaches
Voir sur la carte topographique de la zone Chaudière-Appalaches
City locator 14.svg
Saint-Léon-de-Standon
Liens
Site web Site officielVoir et modifier les données sur Wikidata

Saint-Léon-de-Standon est une municipalité de paroisse dans la municipalité régionale de comté de Bellechasse, située dans la région administrative de Chaudière-Appalaches, au Québec, au Canada. Elle est nommée en l'honneur du Pape Léon le Grand et de l'abbé Louis-François-Léon Rousseau.

Géographie[modifier | modifier le code]

Dans la MRC : Bellechasse.

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Au début du XIXe siècle, deux frères, Gilbert et William Henderson, s'installèrent dans l'est du canton de Frampton, qui deviendra, en 1863, la concession Maryville.

De 1823 à 1871, Saint-Léon-de-Standon faisait partie de Saint-Malachie. La municipalité distincte fut fondée en 1872, un an après la création de la paroisse du même nom.[1]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1861 1871 1881 1891 1901 1911
4296041 3291 6021 6741 530
1921 1931 1941 1951 1956 1961
1 6181 7941 8482 0952 1112 005
1966 1971 1976 1981 1986 1991
1 8131 5571 4691 4241 3621 273
1996 2001 2006 2011 2016 -
1 2371 2681 2371 1281 127-

Administration[modifier | modifier le code]

Le conseil municipal de Saint-Léon-de-Standon est composé d'un maire et de six conseillers qui sont élus en bloc à tous les quatre ans sans division territoriale[4].

Saint-Léon-de-Standon
Maires depuis 2001
Élection Maire Qualité Résultat
2001 Diane Dumas Voir
2005 Bernard Morin Voir
2009 Voir
2013 Voir
2017 Voir
Élection partielle en italique
Depuis 2005, les élections sont simultanées dans toutes les municipalités québécoises


Personnalités[modifier | modifier le code]

Architectes[modifier | modifier le code]

Jean-Marie Roy (1925-2011) est un architecte né à Saint-Léon-de-Standon, il a entre autres participé à la réalisation du Pavillon de l'éducation physique et des sports de l'Université Laval ainsi que le Campus intercommunautaire Saint-Augustin.

Politiciens et fonctionnaires[modifier | modifier le code]

Joseph-Philibert Giguère (1885-1947) a vécu à Saint-Léon-de-Standon. Il fut député à l'Assemblée nationale pour le Parti libéral du Québec de 1931 à 1935 dans Dorchester. Il fut également maire de la municipalité de 1931 à 1935[5].

Onésime Gagnon (1888-1961) est né à Saint-Léon-de-Standon. Il fut député fédéral du Parti conservateur du Canada dans Dorchester de 1930 à 1935, il fut également député à l'Assemblée législative pour l'Union nationale de 1936 à 1958 dans Matane, il occupa les fonctions de ministre dans le cabinet de Maurice Duplessis de 1944 à 1958. Il fut finalement nommé lieutenant-gouverneur du Québec de 1958 jusqu'à son décès en 1961[6].

Florian Guay (1941-) est né à Saint-Léon-de-Standon. Il fut député à l'Assembée nationale pour le Ralliement créditiste du Québec de 1970 à 1973 dans Dorchester. Il fut également maire de la municipalité de 1975 jusqu'en 1979[7].

Linda Goupil (1961-) est née à Saint-Léon-de-Standon. Elle fut députée à l'Assemblée Nationale pour le Parti québécois dans Lévis de 1998 à 2003.Elle fut ministre de la Justice de 1998 à 2001 et ministre de la Famille et de l'Enfance de 2001 à 2003[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]