Saint-Didier-la-Forêt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saint-Didier-la-Forêt
Abbaye Saint-Gilbert de Neuffontaines.
Abbaye Saint-Gilbert de Neuffontaines.
Blason de Saint-Didier-la-Forêt
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Allier
Arrondissement Vichy
Canton Bellerive-sur-Allier
Intercommunalité Communauté de communes Saint-Pourçain Sioule Limagne
Maire
Mandat
Martine Deschamps
2014-2020
Code postal 03110
Code commune 03227
Démographie
Population
municipale
386 hab. (2014)
Densité 11 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 13′ 34″ nord, 3° 20′ 41″ est
Altitude Min. 246 m – Max. 323 m
Superficie 33,59 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allier

Voir sur la carte administrative de l'Allier
City locator 14.svg
Saint-Didier-la-Forêt

Géolocalisation sur la carte : Allier

Voir sur la carte topographique de l'Allier
City locator 14.svg
Saint-Didier-la-Forêt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Didier-la-Forêt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Didier-la-Forêt

Saint-Didier-la-Forêt est une commune française, située dans le département de l'Allier en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Saint-Didier-la-Forêt fait partie de l'aire urbaine de Vichy.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Saint-Didier-la-Forêt est une commune de la Limagne bourbonnaise, entre Saint-Pourçain-sur-Sioule et Vichy.

Depuis le redécoupage des cantons du département entré en vigueur à la suite des élections départementales de mars 2015, la commune fait partie du canton de Bellerive-sur-Allier[1]. Elle dépendait jusqu'alors du canton d'Escurolles.

À vol d'oiseau, elle se situe à 12,3 km au nord-ouest de Vichy[2], à 10,9 km au nord-est d'Escurolles[3] et à 13 km au nord-nord-ouest de Bellerive-sur-Allier[4].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Cinq communes sont limitrophes[5] de Saint-Didier-la-Forêt[6] :

Communes limitrophes de Saint-Didier-la-Forêt
Bayet Loriges
Saint-Didier-la-Forêt Marcenat
Broût-Vernet Saint-Rémy-en-Rollat

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Elle est traversée par l'Agasse et l'Andelot[5].

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

La route départementale 6, axe reliant Saint-Pourçain-sur-Sioule au nord-ouest et l'agglomération vichyssoise au sud-est, traverse le bourg avec une pente de 10 %.

Le territoire communal est traversé par les routes départementales 130 (portion de la route de Saint-Pourçain-sur-Sioule à Marcenat), 218 (en direction de Broût-Vernet et de Marcenat), 219 (vers Bayet), 277 (vers Saint-Pourçain-sur-Sioule par Ambon) et 418 (vers Loriges)[5].

Toponymie[modifier | modifier le code]

La commune s'appelait Saint-Didier-en-Rollat jusqu'en 1961[7].

Histoire[modifier | modifier le code]

Avant 1789 la commune faisait partie de l'ancienne l'ancienne province d'Auvergne[8]. La commune porta, au cours de la période révolutionnaire de la Convention nationale (1792-1795), le nom de Marcenat-les-Bois[9].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Le maire sortant s'est représenté aux élections municipales de 2014. Cependant, Martine Deschamps a été élue. 72,08 % des électeurs ont voté (204 votants sur 283 inscrits)[10].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2014 Claude Lavest    
mars 2014 en cours Martine Deschamps[11] DVD Employée

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[12]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[13],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 386 habitants, en augmentation de 2,39 % par rapport à 2009 (Allier : 0 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
561 605 508 659 593 793 763 866 807
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
835 814 847 849 856 853 817 771 754
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
764 722 738 677 632 628 608 646 557
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
572 514 427 381 375 360 379 380 386
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[14].)
Histogramme de l'évolution démographique

Aspects culturels[modifier | modifier le code]

Saint-Didier-la-Forêt fait partie des communes ayant reçu l'étoile verte espérantiste, distinction remise aux maires de communes recensant des locuteurs de la langue construite espéranto.

Enseignement[modifier | modifier le code]

Saint-Didier-la-Forêt dépend de l'académie de Clermont-Ferrand. Il n'existe aucune école.

Hors dérogations à la carte scolaire, les collégiens sont scolarisés à Saint-Germain-des-Fossés[15] et les lycéens à Cusset, au lycée de Presles[16] (renommé lycée Albert-Londres).

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Saint-Didier-la-Forêt compte, hors présentation communale, 24 édifices répertoriés à l'inventaire général du patrimoine culturel[17].

L'abbaye Saint-Gilbert de Neuffontaines, de l'ordre des Prémontrés, date du XIIe siècle. Salle capitulaire et chauffoir sont classés aux monuments historiques le 17 septembre 1969 et le bâtiment de l'hôpital est inscrit le 3 décembre 2001[18].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Saint-Didier-la-Forêt.svg

Les armes de la commune se blasonnent ainsi : D’or au chêne terrassé de sinople, au loup passant de sable, lampassé de gueules, brochant sur le fût du chêne, au chef du même chargé d’un pal d’argent accosté de deux roses du champ, soutenu d’azur.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Décret no 2014-265 du 27 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de l'Allier
  2. « Orthodromie entre Saint-Didier-la-Forêt et Vichy », sur Lion 1906 (consulté le 2 juillet 2015).
  3. « Orthodromie entre Saint-Didier-la-Forêt et Escurolles », sur Lion 1906 (consulté le 2 juillet 2015).
  4. « Orthodromie entre Saint-Didier-la-Forêt et Bellerive-sur-Allier », sur Lion 1906 (consulté le 2 juillet 2015).
  5. a, b et c Carte de Saint-Didier-la-Forêt sur Géoportail.
  6. « Saint-Didier-la-Forêt », sur Lion 1906.
  7. « Commune de Saint-Didier-la-Forêt (03227) », Code officiel géographique, sur le site de l'Insee (consulté le 2 juillet 2015).
  8. Gouvernemens généraux de la Marche, du Limousin, et de l'Auvergne, Robert de Vaugondy, 1753.
  9. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. « Résultats des élections municipales et communautaires 2014 », sur le site du ministère de l'Intérieur (consulté le 2 juillet 2015).
  11. Liste des maires de l'Allier sur le site de l'association des maires et présidents de communautés de l'Allier, 8 avril 2014 (consulté le 3 juin 2014).
  12. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  13. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  14. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  15. « Sectorisation des collèges du département de l'Allier » [PDF], Direction des services départementaux de l'Éducation nationale de l'Allier, (consulté le 28 mai 2016).
  16. « Sectorisation des lycées - 2GT - Allier » [PDF], Direction des services départementaux de l'Éducation nationale de l'Allier, (consulté le 28 mai 2016).
  17. Liste des édifices de Saint-Didier-la-Forêt dans la base Mérimée.
  18. « Abbaye Saint-Gilbert de Neuffontaines », notice no PA00093268, base Mérimée, ministère français de la Culture.