Baudile de Nîmes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Saint-Baudile)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Baudile.

Baudile de Nîmes
Image illustrative de l’article Baudile de Nîmes
Vitrail dans la cathédrale Notre-Dame-et-Saint-Castor de Nîmes
saint
Décès vers 360 
Nîmes
Fête 20 mai
Attributs habillé d'une dalmatique, porteur de la hache de son martyre
Saint patron Nîmes, Poitiers

Baudile ou Baudille, Bauzile, Bauzille, Bauzély, Baudelle, Baudel, ou encore Baudilio, Baudelio, Boal, Bol en espagnol, Baldiri ou Boi en catalan, est un saint chrétien, martyr à Nîmes au IIIe siècle[1]. Il est fêté le 20 mai.

Tradition et culte[modifier | modifier le code]

La crypte du saint Baudille à Nîmes marque le ieu où Baudille aurait été décapité.

D'après la légende[2], il est originaire d'Orléans ; il décide avec son épouse d'évangéliser la région de Nîmes. Il interrompt un sacrifice païen, les fidèles païens l'abattent et le décapitent à la hache. Toujours d'après la légende, sa tête rebondit trois fois au sol. À chaque lieu de chute une source surgit. Au-dessus de ces sources est érigé une chapelle, l'oratoire des Trois-Fontaines. La dépouille de Baudille est transportée par son épouse à un lieu appelé Valsainte, et y est enterrée. Sa sépulture devient rapidement un lieu de pèlerinage. Une église est construite au IVe siècle et un monastère qui a existé jusqu'au XVIe siècle. Son culte se répand alors très loin de Nîmes : de nombreuses localités portent son nom et plus de 400 édifices religieux lui sont consacrées, en France et en Espagne[3] notamment.

La fête de saint Baudile a lieu le 20 mai[4].

Sites nommés d'après saint Baudile en France[modifier | modifier le code]

Communes[modifier | modifier le code]

  1. Saint-Bauzille-de-Putois (34)
  2. Saint-Baudille-et-Pipet (38), dans le Trièves
  3. Saint-Baudille-de-la-Tour (38)
  4. Saint-Baudelle (53)
  5. Sembadel (43)
  6. Saint-Bauzeil (09)
  7. Saint-Beauzeil (82),
  8. Saint-Bauzély (30),
  9. Saint-Beauzély (12),
  10. Saint-Bauzile (07 et 48),
  11. Saint-Beauzile (81),
  12. Saint-Beauzire (43 et 63),
  13. Saint-Baudel (18)

et aussi

  1. Le Mont Saint-Baudille, dans le département de l'Hérault,
  2. Saint-Baudille, lieu imaginaire du roman de Giono Un roi sans divertissement

Églises[modifier | modifier le code]

Fenêtre dans l'église Saint-Baudile de Noves avec la représentation du martyre de Saint Baudile.
  1. L'église Saint-Baudile est édifiée dans la ville de Nîmes au XIXe siècle,
  2. Église Saint-Baudille d'Ampuis (69)
  3. Église Saint-Baudile de Tornac (30)
  4. Église Saint-Baudille de Blandas (30)
  5. Prieuré Saint-Baudille à Langlade (30)[5],
  6. Chapelle Saint-Baudille de Fabrègues (34),
  7. Église Saint-Baudile d'Antraigues-sur-Volane (26)
  8. Chapelle Saint-Baudille d'Upie (26),
  9. Église Saint-Baudille de Séderon (26),
  10. Église Saint-Baudille[6] de Sotteville-sous-le-Val (76)
  11. Église Saint-Baudile de Noves (13),
  12. Église Saint-Baudile de Brou-sur-Chantereine (77)
  13. Église Saint-Baudel de Forges (77)
  14. Église Saint-Baudile de Neuilly-sur-Marne (93)

Sites nommés d'après saint Baudile en Espagne[modifier | modifier le code]

Peinture de Lluís Dalmau dans l'église Sant Baldiri à Sant Boi de Llobregat, vers 1420.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La notice de personne de la BnF énumère les variantes suivantes(notice BnF no FRBNF13544306) :
    • Baudelius
    • Baubulius
    • Baudilis
    • Baudilius
    • Baudillius
    • Baudulius
    • Bausilius
    • Baude
    • Baudeire
    • Baudel
    • Baudèle
    • Baudelle
    • Baudels
    • Baudille
    • Bausile
    • Bauzély
    • Bauzile
    • Bauzire
    • Boil
    • Boy
    • Baudilo
  2. Pierre Azaïs, S. Baudile et son culte, Nîmes, Imprimerie Lafare et Vve Attenoux, , x + 213 p. (notice BnF no FRBNF30043195, lire en ligne).
  3. Wikipedia en espagnol : Baudilio.
  4. Nominis Saint Baudile de Nîmes.
  5. C'est un petit temple protestant, ancienne église romane ; la Vaunage est historiquement un pays de forte résistance protestante.
  6. Notice no IA00020828, base Mérimée, ministère français de la Culture.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]