Éditions du Masque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une maison d'édition image illustrant une entreprise image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant une maison d'édition et une entreprise française.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?).
Les entreprises étant un sujet propice aux controverses, n’oubliez pas d’indiquer dans l’article les éléments qui le rendent admissible.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Masque.
logo
Logo de Éditions du Masque.
Repères historiques
Création 1925
Fondée par Albert Pigasse
Fiche d’identité
Siège social Paris  (France)
Spécialités Roman policier
Collections Masque jaune
Le Masque Jeunesse
Le Masque Science-fiction
Labyrinthes
Agatha Christie
Grands formats
Langues de publication Français
Société mère Éditions Jean-Claude Lattès
Site web www.lemasque.com
Principaux concurrents
Payot & Rivages, 10/18

Les Éditions du Masque sont une maison d'édition française fondée en 1925[1] par Albert Pigasse[2] sous le nom de « Librairie des Champs-Élysées », appellation ayant subsisté jusqu'au milieu des années 1990. Spécialisé dans les romans policiers, cet éditeur doit principalement sa célébrité à la collection Le Masque, créée en 1927.

Grandes étapes[modifier | modifier le code]

En 1919, Albert Pigasse, jeune docteur de droit, rencontre Bernard Grasset qui lui propose de devenir conseiller littéraire. Il tente de créer pour Grasset une collection de romans d'aventures que celui-ci refuse. En juin 1925, il part chez Gallimard pour être directeur de la collection « Cinario », publiant des écrits sur le cinéma. En décembre 1925, Pigasse loue la Librairie des Champs-Élysées au 23 rue Marbeuf[3]. En août 1927, il lance la collection « Le Masque », spécialisée dans les romans policier et d'espionnage et conclut un accord de distribution avec Hachette.

Le Meurtre de Roger Ackroyd d’Agatha Christie est le premier titre lancé au sein de la collection Le Masque.

Pendant l'Occupation allemande au début des années 1940, aucun livre ne sera publié par la maison d'édition.

En mars 1971, Hachette, par le biais de la Librairie générale française prend le contrôle de Librairie des Champs-Élysées. Albert Pigasse est décédé le 21 octobre 1985.

Le catalogue compte à ce jour près de 4 000 titres[4].

En 2008, les éditions du Masque lancent leur collection pour la jeunesse, la collection Msk[5], publiant des titres où le suspense prédomine. Deux des plus gros succès de cette collection sont Hush hush, de Becca Fitzpatrick et Comment se débarrasser d'un vampire amoureux, de Beth Fantaskey.

Catalogue[modifier | modifier le code]

Parmi les multiples écrivains qu'elle publie, on trouve :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Anne Martinetti, Le Masque. Histoire d'une collection, Encrage, 1997 - (ISBN 978-2906389823)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. D'après le fonds darchives déposé à l'Imec, en ligne.
  2. Il est le grand-père de Mathieu Pigasse.
  3. Jacques Baudou et Jean-Jacques Schleret, Le Vrai Visage du Masque, Volume 1, Paris, Futuropolis, 1984, p.19
  4. Cf. Base de données, en ligne.
  5. Maÿlis de Lajugie, directrice de la collection Msk, « Qui sommes-nous ? », sur msk-la-collection.com,‎ date non connue (consulté le 10 novembre 2015).

Lien externe[modifier | modifier le code]