Robin Kelly

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
 Ne doit pas être confondu avec Lisa Robin Kelly.
Robin Kelly
Image illustrative de l'article Robin Kelly
Fonctions
Représentante des États-Unis
pour le 2e district de l'Illinois
En fonction depuis le
(3 ans 10 mois et 8 jours)
Prédécesseur Jesse Jackson
Représentante de l'Illinois
pour le 38e district

(4 ans 2 mois et 4 jours)
Prédécesseur Renée Kosel
Successeur Al Riley
Biographie
Nom de naissance Robin Lynne Kelly
Date de naissance (60 ans)
Lieu de naissance Manhattan[1], New York
Nationalité Américaine
Parti politique Parti démocrate
Diplômé de Université Bradley[1]
Université de Northern Illinois[1]
Profession Fonctionnaire
Religion Christianisme non-dénominationnel[1]
Résidence Matteson[1]

Robin Lynne Kelly[2], née le à New York, est une femme politique américaine, membre du Parti démocrate. Elle siège au Congrès des États-Unis comme représentante du deuxième district congressionnel de l'Illinois depuis le [3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et études[modifier | modifier le code]

Fille d'un épicier, Robin Lynne Kelly est née dans le quartier d'Harlem à New York le . Dans l'espoir de devenir psychologue pour enfants, elle fréquente l'université Bradley à Peoria. Dans cette université, elle obtient un diplôme en psychologie en 1978 et une maîtrise en 1982. Pendant qu'elle est à Peoria elle travaille dans un hôpital.

Elle a travaillé dans la fonction publique dans l'Illinois pendant vingt-cinq années.

Kelly a servi comme commissaire pour les droits de l'homme dans le comté de Cook dès 1998, et fut membre du conseil d'administration de la commission sur les crimes de haine à partir de 2005. Elle a également été membre du conseil d'administration de l'université Bradley

Elle a obtenu doctorat en philosophie à la Northern Illinois University en 2004.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Le 5 novembre 2002, elle est élue représentante du 38e district de la chambre des représentants de l'Illinois. Elle sera réélue à ce poste en 2004 et 2006.

En 2007, elle démissionne de la chambre des représentants de l'Illinois pour devenir la chef de cabinet du trésorier de l'Illinois Alexi Giannoulias.

Le 2 février 2010, elle remporte l'investiture démocrate pour la trésorerie de l'Illinois avec 57,92 % des voix[4]. Le 2 novembre 2010, Robin Kelly est battue n'obtenant que 45.26 % des voix contre 49.68 % pour le candidat républicain Dan Rutherford[5].

Chambre des représentants des États-Unis[modifier | modifier le code]

Campagne politique[modifier | modifier le code]

En 2013, elle sollicite l'investiture démocrate pour l'élection partielle dans le deuxième district congressionnel de l'Illinois[6]. Le 11 février 2013, les représentants, Bobby Rush et Danny Davis annoncent leurs soutiens à Kelly[7]. Deux jours plus tard, c'est la représentante Jan Schakowsky qui lui apporte son soutien[8]. Quelques jours plus tard, c'est au tour du maire indépendant de New York Michael Bloomberg d'apporter son soutien et d'engager 2 millions en spot télé pour la soutenir et souligner son opposition au lobby des armes à feu. Elle reçoit également l'appui du journal Chicago Tribune[9]. Le 17 février 2013, la sénatrice d’État Toi Hutchinson décide de se retirer de la course et de se rallier à Kelly. Le 26 février 2013, elle remporte la primaire avec près de 52 % des voix face à treize autres compétiteurs[10],[11]. Elle doit désormais affronter le républicain Paul McKinley.

Le 2 avril, elle reçoit le soutien du président Obama[12]. L’élection générale est prévue le 9 avril, mais sa victoire ne fait guère de doute puisque Barack Obama a obtenu plus de 80 % des voix dans le district en novembre dernier lors de l’élection présidentielle[13].

Le 9 avril, dans un contexte de forte abstention elle est élue à la chambre avec 70.78 % des voix, battant ainsi son principal concurrent, le républicain Paul McKinley qui n'obtient que 22.06 % des suffrages[14].

Carrière[modifier | modifier le code]

Robin Kelly prête serment le devant le speaker John Boehner et devient la troisième femme afro-américaine (après Cardiss Collins et Carol Moseley-Braun) à représenter l'Illinois au Congrès.

Références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]