Rober Racine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rober Racine
Defaut 2.svg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (59 ans)
MontréalVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinctions

Rober Racine est un artiste, écrivain, pianiste et compositeur québécois né le à Montréal.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir fait des études en littérature au collège de Sainte-Thérèse et en histoire de l'art et du cinéma à l'université de Montréal, au Québec, il se consacre à la création.

Artiste, il a créé depuis 1973 une cinquantaine d’œuvres visuelles dont (Gustave Flaubert : Escalier Salammbô, Le Terrain du Dictionnaire A/Z, Les 1600 Pages-Miroirs, Le Parc de la langue française, Selena (Séléné), Les Voiles de la Lune, Spica, Quelques Vautours, Fantasmes Fragiles, La Fin des Vautours, Les diapasons d'Eva Lm, Les Révolutions de la Solitude, Des rendez-vous qui ont été présentées dans plusieurs galeries et musées d'Amérique, d'Europe et d'Asie ; retenons les Biennales de Venise, 1990 en Italie, Sydney,1990 en Australie, et la Documenta 9 de Kassel, 1992 en Allemagne.

Écrivain, il a publié sept ouvrages dont cinq romans (Le Mal de Vienne, Là-bas, tout près, L'Ombre de la Terre, Les Vautours de Barcelone, L'Atlas des films de Giotto), un texte dramatique (Le Cœur de Mattingly), un essai-récits (Le Dictionnaire suivi de La musique des mots (disque et partitions)), des textes de critique et de création.

En 1975, il montre ses premières partitions musicales au compositeur Gilles Tremblay qui l'encourage à poursuivre son travail en composition. Depuis, il a écrit de nombreuses œuvres musicales (La Musique des mots de la langue française, Les Signatures Sonores), plusieurs conçues spécialement pour la danse.

Il a réalisé six documentaires et créations radiophoniques pour la Société Radio-Canada, mentionnons (Les Bâtisseurs de dictionnaires, Vladimir Jankélévitch et ses livres sur la musique, La muséologie est-elle un luxe, oui ou non ?, Signatures sonores no.4 ) ; une œuvre vidéo : J'aurais dit Glenn Gould et une création pour le web : Des Insectes aux Étoiles. Il a chorégraphié trois solos (pour danseuses) : La jouissive pour Elle d'Elgée, Entre deux silences et La Sœur de Salomé.

Il a enseigné les arts visuels à l'université de Montréal et à l'université du Québec à Montréal.

En 1993, il formulait sa philosophie du rôle de l'artiste : " L'artiste est là pour offrir des visions, transcender le réel, le montrer sous de nouveaux angles. Il ressemble à un pilote d'essai, un astronaute. Il repousse toujours plus loin les limites de l'exploration du monde et de l'infini. Son rôle est de capter et saisir l'insondable de la vie et des êtres. Il doit garder ses contemporains en contact permanent avec la lumière et la poésie. Il crée des liens entre le visible et l'invisible, l'audible et l'inouï, chuchote des secrets, trace des mystères, vivifie les sens, communique les présences du sacré. Il doit s'adresser au cœur des gens, à leur musique intérieure. Il doit être totalement disponible, à l'écoute de tout, prêt à chaque instant à recevoir un signal, une onde, une image venus d'ailleurs et leur donner vibration. Il doit révéler la moindre intuition, le moindre frémissement de la pensée naissante. Si par sa création, il donne envie de créer, d'explorer, d'aimer et de continuer ; s'il peut offrir un peu de silence et de répit, un réel apaisement, alors l'artiste œuvre dans la bonne voie : il éveille et fait rêver à la fois."[1]

Œuvres littéraires[modifier | modifier le code]

  • Le Mal de Vienne, roman, Éditions de l’Hexagone, 1992
  • Là-bas, tout près, roman, Éditions de l'Hexagone, 1997
  • Le Dictionnaire suivi de La Musique des mots, essai et récits, accompagné d’un disque compact (l'auteur interprète au piano La Musique des mots de la langue française), Éditions de l'Hexagone, 1998
  • Le Cœur de Mattingly, texte dramatique, Éditions du Boréal, 1999
  • L'Ombre de la terre, roman, Éditions du Boréal, 2002
  • Les Vautours de Barcelone, roman, Éditions du Boréal, 2012
  • L'Atlas des films de Giotto, roman, Éditions du Boréal, 2015

Principales œuvres en arts visuels[modifier | modifier le code]

  • Le malheureux langage du futur, écriture-dessin-installation, 1973
  • Tetras 1, installation-performance, 1977
  • Les Vexations (d'après Erik Satie), installation-concerts, 1978
  • Échelle R.V.Williams, performance, 1978
  • Boîte à épingles pour compter les 840 reprises des Vexations, objet, 1979
  • Marteaux muets, performance, 1979
  • Dérouler, dérouler, dérouler..., installation-performance, 1979
  • Décomprendre le sourire d'une perle, installation, 1979
  • Gustave Flaubert 1880-1980, Escalier Salammbô, installation-lecture, 1978-1980
  • Le Terrain du dictionnaire A/Z, installation, 1980-1981
  • Dictionnaire introduction, performance, 1981
  • Dictionnaires A, installation, 1982
  • Entendre la Castiglione, (comtesse de Castiglione), installation-performance, 1982
  • V.I.E (Voix, Image, Écriture), installation, 1983
  • Le Parc de la langue française (extrait sous le thème : l'eau, le vent, les bateaux), installation dans un jardin public, 1984
  • L'Article Bouguereau, texte-objet-lecture publique, 1984
  • La Musique des Pages-Miroirs, installation, 1985
  • Des Pages-Miroirs et Les 1600 Pages-Miroirs (corpus définitif), dessins, 1980-1994
  • Lettre K (extrait du Parc de la langue française), installation dans un jardin public, 1992
  • Le Cerf-volant de Benjamin Franklin, objet, 1993
  • Les Dessins des Pages-Miroirs, dessins, 1994
  • Le Dessin d'une Page-Miroir et son écho, dessin, 1994
  • Le Dessin d'une Page-Miroir, son écho et un morceau d'écorce de bouleau, 1994
  • La Musique d'un cœur simple (d'après le conte de Gustave Flaubert), livre-objet, 1994
  • L'Île des Commencements, œuvre d'art public installée en permanence dans le Vieux-Port de Montréal, 1995
  • Sextant, gravures sur granit, 1995
  • La Musique des mots dans les tableaux de René Magritte, installation, 1996
  • Les Voiles de la Lune 1, installation, 1997
  • Effleurées : Le Sommeil des comètes, gravures sur granit, 1997
  • Le Repaire des dieux, livre-objet, 1997
  • Le Parc de la langue française : (extrait sous le thème de la francophonie), installation dans un jardin public, 1998.
  • Selena, installation, 1999
  • Mare Serenitatis, pointe sèche, 1999
  • Spica, dessin publié dans la revue d'art contemporain Parachute, numéro 96, 1999
  • Les Voiles de la Lune 2, installation dans un jardin public, 1999
  • Spica, dessin (version murale du projet de 1999), 2001
  • Le Jardin secret de Spica, installation dans un jardin public, 2001
  • Quelques vautours, dessins, 2002
  • Quatre radiographies de Vautours, dessins sur boîtes lumineuses, 2002
  • Racine Enf Robert 5 A AV 12-62 SP 1-91435-01, objet et modelage, 1965-2002
  • Entre la nuit, lithographie, 1000
  • Sans la nuit, lithographie, 2004
  • Fantasmes fragiles, dessins, 2004
  • Trilogie : Le Cœur de Mattingly, L'Ombre de la Terre, Les Vautours de Barcelone, (carnets, manuscrits, photographies, dessins, objets divers), installation, 2005
  • Le dernier Vautour, dessin, 2005
  • La Fin des Vautours, triptyque peint, 2006
  • Les diapasons d'Eva Lm, dessins, 2012
  • Les Révolutions de la solitude, dessins, 2013
  • Des rendez-vous, dessins-photographiques, 2014-2015

En collaboration[modifier | modifier le code]

  • Trio pour Samuel Beckett, coffret (pochette de disque, texte, bande sonore, photographie) et installation, avec les artistes Raymond Gervais et Irène F. Whittome, 1989
  • Erik Satie chez Claude Debussy, avenue du Bois de Boulogne, installation photographique, avec Raymond Gervais, 1998

Principales œuvres musicales[modifier | modifier le code]

  • Premier livre pour piano, 1973-1974
  • Trois quatuors à cordes, 1974
  • Ouverture pour orchestre, 1974
  • Quatre chants pour violoncelle, 1974
  • Deuxième livre pour piano, 1974-1975
  • Grand prélude pour violoncelle et piano, 1974-1975
  • Musique de ballet, 1974-1975
  • Quatre nocturnes pour piano, 1975
  • Chorale théâtrale, 1975
  • Troisième livre pour piano, 1975-1976
  • Gustave Flaubert, 1976
  • De l'Andromaque, 1976
  • W, 1976
  • Les Chants harmoniques, 1976
  • Cardiaque, 1976
  • Machine cycloïdale, 1976
  • Ordre, 1976
  • Mobile 1, 1976
  • Hommage à Claude Gauvreau : Brochuges, 1976
  • Carré magique, 1976
  • Pièce pour son continu et flûte de bois, 1976
  • Fugue-carré, musique-silence, 1976-1977
  • Préliminaire, 1977
  • B.A.C.H., 1977
  • La mystique du son, 1977
  • Lieder, pour piano, 1980
  • La Musique des mots de la langue française, 1985-1998
  • La musique du Refus global, clarinette, 1990
  • La musique des mots dans les tableaux de René Magritte, (piano Disklavier), 1996
  • 366 pièces pour piano Disklavier, 2004
  • Nuits Attiques, 1, 2, 3, 2005
  • Dix courts solos pour violon + Un duo pour violon et timbales, 2005
  • 70 musiques pour un film qui n'existe pas, (orchestre), 2005-2007
  • Tremblements pour une création chorégraphique , (piano Disklavier), 1976-2007
  • La musique des mots du livre Jazz de Henri Matisse , (piano et violon), 2013

Collaborations pour la danse[modifier | modifier le code]

Œuvres radiophoniques[modifier | modifier le code]

  • Les Bâtisseurs de dictionnaires, 1985
  • Vladimir Jankélévitch et ses livres sur la musique, 1986
  • Des voix pour Glenn Gould, 1986
  • Vers la musique, 1986
  • La Muséologie est-elle un luxe, oui ou non ?, 1990
  • Signatures sonores no.4, 1994

Œuvre vidéographique[modifier | modifier le code]

  • J'aurais dit Glenn Gould , 1984

Œuvres chorégraphiques[modifier | modifier le code]

  • La jouissive pour Elle d'Elgée, solo, 1982
  • Entre deux silences, solo, 2001
  • La soeur de Salomé, solo interprété par Louise Bédard, 2009

Œuvre web[modifier | modifier le code]

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le rôle de l'artiste, Voir Montréal, semaine du 11 au 17 novembre 1993, p. 31.

Liens externes[modifier | modifier le code]