Marie Chouinard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Marie Chouinard
Description de l'image Marie Chouinard.jpg.

Naissance
Québec, Canada
Activité principale Danseuse et chorégraphe
Style Danse contemporaine
Années d'activité Depuis les années 1970
Conjoint Denis Pellerin
Descendants Théodore Pellerin (fils)

Marie Chouinard, née le à Québec au Canada, est une danseuse, chorégraphe et directrice de compagnie canadienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Marie Chouinard commence sa carrière comme artiste multidisciplinaire. À la fin des années 1970, elle crée une série de courts sketches tels Cristallisation (1978), dans lequel elle laisse tomber des œufs crus, et Danse pour un homme habillé de noir et qui porte un revolver (1979)[1]. Elle déménage à Montréal et fait des séjours à l'étranger à Berlin, Bali et au Népal. En 1981, elle est la première à occuper le studio du Québec à New York mis à la disposition des artistes par le gouvernement du Québec.

En 1990, elle fonde la Compagnie Marie Chouinard à Montréal[2]. En 1993, elle crée sa version du Sacre du printemps. Elle chorégraphie Les 24 préludes de Chopin en 1999 et Le Cri du monde en 2000.

En 2007, à l'aide de subventions fédérale et provinciale totalisant deux millions de dollars canadiens[3], la Compagnie Marie Chouinard acquiert une ancienne bibliothèque du Plateau Mont-Royal reconvertie en studios. Marie Chouinard fait également partie du comité des auteurs de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques Canada (SACD)[4].

En 2016, elle est nommée directrice de la danse à la Biennale de Venise pour un mandat de quatre ans, de 2017 à 2020.

Principales chorégraphies[modifier | modifier le code]

  • 1978 : Cristallisation
  • 1982 : Marie chien noir
  • 1990 : Les Trous du ciel
  • 1993 : Le Sacre du printemps
  • 1994 : Prélude à l'après-midi d'un faune
  • 1996 : L’Amande et le diamant
  • 1998 : Les Solos 1978-1998
  • 1998 : Étude poignante
  • 1998 : Humanitas
  • 1999 : Les 24 préludes de Chopin
  • 2000 : Le Cri du monde
  • 2002 : Étude #1, Des feux dans la nuit
  • 2004 : Chorale
  • 2005 : Mouvements
  • 2006 : Body Remix / Les Variations Golberg
  • 2008 : Orphée et Eurydice
  • 2009 : Gloires du matin
  • 2008 : Le Nombre d'or
  • 2016 : Soft Virtuosity, Still Humid, on the Edge
  • 2017 : Le Jardin des délices, transposition de l'œuvre de Jérôme Bosch

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Linde Howe-Beck, « Chouinard, Marie », L'encyclopédie canadienne, sur www.thecanadianencyclopedia.com, Fondation Historia, (consulté le 26 octobre 2008)
  2. Rosita Boisseau, Panorama de la danse contemporaine. 90 chorégraphes, Éditions Textuel, Paris, 2006, pp. 122-123.
  3. Apostolska, Aline, « Marie Chouinard enfin dans ses murs! », La Presse,‎ , p.4 (Arts et spectacles)
  4. http://www.sacd.ca/comit%C3%A9-canadien
  5. « Marie Chouinard reçoit le prix Denise-Pelletier 2010 », Gouvernement du Québec, communiqué de presse /CNW Telbec/, (consulté le 4 novembre 2010).

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]