Race et intelligence

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la science
Cet article est une ébauche concernant la science.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Comparer les notions de race et d'intelligence est une démarche présente dans la recherche scientifique et la vulgarisation depuis le début du XXe siècle et l'invention des tests de quotient intellectuel[1]. Il n'y a pas de définition acceptée universellement de ces notions et toutes discussions de ce lien incluent des références multiples à la psychologie, l'anthropologie, la biologie et la sociologie.

États-Unis[modifier | modifier le code]

L'American Psychological Association a déclaré qu'il est constaté des différences dans la moyenne des QI entre groupes raciaux (tels que définis aux États-Unis, voir : Race (recensement des États-Unis)) sans qu'il y ait de preuve permettant de conclure à une explication environnementale ni de base empirique pour une interprétation génétique du phénomène[2],[3].

Dans une étude publiée en 1976 intitulée "Minnesota Transracial Adoption Study", deux scientifiques américains, Sandra Scarr et Richard A. Weinberg ont étudiés le quotient intellectuel moyen de 265 enfants de différents groupes ethniques, adoptés par des familles blanches de classe moyenne de l'Etat du Minnesota.[4] Le QI des enfants adoptés a été testé a l'age de 7 ans et de 17 ans.[4] Les résultats de cette étude montre que le quotient intellectuel moyen était différent selon les groupes ethniques[4]. De nombreux scientifiques ont mis en cause des explications sociales et psychologiques a ses écarts de QI moyen, le rôle des stéréotypes négatifs ou positifs reçus dans l'éducation des enfants adoptés a été souligner pour expliquer ses différences.

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Race and intelligence » (voir la liste des auteurs).

  1. (en) Earl Hunt (en) et Jerry Carlson, « Considerations relating to the study of group differences in intelligence », Perspect. Psychol. Sci. (en), vol. 2,‎ , p. 194-213 (DOI 10.1111/j.1745-6916.2007.00037.x).
  2. (en) Daniel Schacter, Daniel Gilbert et Daniel Wegner, Psychology, New York, Worth Publishing, (ISBN 0-7167-5215-8).
  3. Neisser et al. 1996 « The differential between the mean intelligence test scores of Blacks and Whites (about one standard deviation, although it may be diminishing) does not result from any obvious biases in test construction and administration, nor does it simply reflect differences in socio-economic status. Explanations based on factors of caste and culture may be appropriate, but so far have little direct empirical support. There is certainly no such support for a genetic interpretation. At present, no one knows what causes this differential. »
  4. a, b et c (en) Scarr, S., & Weinberg, R. A., « IQ test performance of black children adopted by White families. », American Psychologist,‎

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]