Daniel Wegner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Daniel Wegner
Portrait de Daniel Wegner
Biographie
Naissance Voir et modifier les données sur Wikidata
à CalgaryVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès Voir et modifier les données sur Wikidata (à 65 ans)
à WinchesterVoir et modifier les données sur Wikidata
Thématique
Formation Université d'État du MichiganVoir et modifier les données sur Wikidata
Profession Psychologue et professeur d'université (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Employeur Université Harvard, université d'Utrecht et université de VirginieVoir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions William James Fellow Award (en) () et prix APA pour une contribution scientifique remarquable à la psychologie (en) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Membre de Association américaine pour l'avancement des sciencesVoir et modifier les données sur Wikidata

Daniel M. Wegner, né le à Calgary (Alberta) et mort le [1] à Winchester (Massachusetts), est un psychosociologue américain. Il est professeur à l'Université Harvard et membre de l'Association américaine pour l'avancement de la science.

Il est surtout connu pour ses travaux en psychologie expérimentale sur des sujets tels l'effet rebond[2],[3] et la transactive memory (en). Dans plusieurs publications telles The Illusion of Conscious Will, il prétend que le sentiment humain du libre arbitre est une illusion.

Carrière[modifier | modifier le code]

Wegner est né au Canada[3]. Il s'inscrit à des études en physique à l'Université d'État du Michigan, mais change de discipline pour s'orienter en psychologie. Il complète une maîtrise et, en 1974, un doctorat dans cette discipline. Il enseigne durant 15 ans à l'Université Trinity (en), au Texas, où il devient professeur en 1985.

De 1990 à 2000, il fait de la recherche et enseigne à l'université de Virginie. Il rejoint par la suite l'Université Harvard[4].

Œuvre[modifier | modifier le code]

  • Schacter, D. S., Gilbert, D. T., & Wegner, D. M. (2011). Psychology: 2nd Edition. New York: Worth.
  • Schacter, D. S., Gilbert, D. T., & Wegner, D. M. (2008). Psychology. New York: Worth.
  • Wegner, D. M. (2002). The illusion of conscious will. Cambridge, MA: MIT Press.
  • Wegner, D. M., & Pennebaker, J. W. (Eds.) (1993). Handbook of mental control. Englewood Cliffs, NJ: Prentice-Hall.
  • Wegner, D. M. (1989). White bears and other unwanted thoughts: Suppression, obsession, and the psychology of mental control. New York: Viking/Penguin. German translation by Ernst Kabel Verlag, 1992. 1994 Edition, New York: Guilford Press.
  • Vallacher, R. R. & Wegner, D. M. (1985). A theory of action identification. Hillsdale, NJ: Lawrence Erlbaum Associates.
  • Wegner, D. M., & Vallacher, R. R. (Eds.). (1980). The self in social psychology. New York: Oxford University Press.
  • Wegner, D. M., & Vallacher, R. R. (1977). Implicit psychology: An introduction to social cognition. New York: Oxford University Press. Japanese translation by Sogensha, 1988. (ISBN 0-1950-2229-7)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Daniel Wegner »
  2. (en) "More than good intentions: Holding fast to faith in free will", The New York Times, 31 décembre 2002.
  3. a et b (en) Susan J. Blackmore, Conversations on consciousness, Oxford University Press, (ISBN 9780192806222, lire en ligne), « Daniel Wegner », p. 245–257
  4. (en) Profile of Dan Wegner, Institute of Psychology, University of Freiburg

Liens externes[modifier | modifier le code]