Locus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
NF2.PNG

En génétique , un locus (pluriel « locus » ou « loci »[1]) est une position fixe (d'un gène ou d'un marqueur génétique) sur un chromosome. Chaque chromosome porte de nombreux gènes. Une variante d'un gène situé à un locus donné est allèle.

Il ne faut pas confondre allèle et locus. Un allèle est une « version » d'un gène et peut se retrouver à différents endroits sur un même chromosome et même sur un chromosome différent (duplication et transposition).

Un locus correspond à un fragment séquentiel invariant : par exemple on peut décider de s'intéresser au locus 22q12.2. Le 22 indique la 22e paire de chromosomes ; le q indique qu'il se situe sur le bras long du chromosome et le 12.2 révèle la position exacte du locus par rapport au centromère.

Un locus à effets quantitatifs (en anglais quantitative trait locus ou QTL) est un locus où la variation allélique est associée à la variation d’un caractère quantitatif. La présence d’un QTL est déduite de la cartographie génétique, où la variation totale est divisée en des parties liées à un nombre de régions chromosomiques distinctes.

Le logarithme du rapport de la probabilité de liaison entre deux locus sous une hypothèse θ de liaison, à l'hypothèse d'indépendance (θ = 1/2), souvent nommé lod score, est utilisé pour estimer la distance entre deux gènes liés sur un même chromosome.

Anatomie[modifier | modifier le code]

En anatomie, l'unité locus se trouve dans le terme locus niger, qui est l'ancien nom, répertorié dans les Nomina anatomica, de la substance noire (substantia nigra; terme de la nomenclature actuelle, la Terminologia anatomica). Cette région est constituée de neurones dopaminergiques qui interviennent notamment dans la régulation motrice. Sa lésion est à l'origine des troubles de type parkinsonien.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Pour le pluriel de locus, il est d'usage d'utiliser « locus » ou « loci », le premier étant recommandé par les rectifications orthographiques de 1990, et l'Académie française déconseillant les pluriels étrangers. Mais « loci » est couramment utilisé dans le jargon.