Quatremare

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune de l’Eure
Cet article est une ébauche concernant une commune de l’Eure.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Quatremare
Image illustrative de l'article Quatremare
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Eure
Arrondissement Évreux
Canton Pont-de-l'Arche
Intercommunalité Communauté d'agglomération Seine-Eure
Maire
Mandat
Pascal Lemaire
2014-2020
Code postal 27400
Code commune 27483
Démographie
Gentilé Quatremarois
Population
municipale
404 hab. (2014)
Densité 67 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 11′ 10″ nord, 1° 04′ 54″ est
Altitude Min. 125 m – Max. 159 m
Superficie 5,99 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Normandie

Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Quatremare

Géolocalisation sur la carte : Eure

Voir sur la carte topographique de l'Eure
City locator 14.svg
Quatremare

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Quatremare

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Quatremare

Quatremare est une commune française située dans le département de l'Eure en région Normandie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Quatremare ne compte en réalité que deux mares en 2010.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Guitricmara en 1011 (Fauroux 13), Quatuor Maris vers 1180, Quatremares en 1207[1].

Nom de lieu normand en -mare (« mare » terme issu de l'anglo-scandinave *mara), précédé d'un élément quatre- qui paraît être le mot « quatre », si l'attribution à ce lieu de la forme de 1011 n'est pas exacte[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

L'église de Saint-Hilaire de Quatremare était à la présentation du seigneur Quatremare. Ceci est mentionné dans une charte de Raoul d'Ivry du Xe siècle.

Le roi Louis VIII donna en 1225 à Jean de la Porte, le village de Quatremare avec les terres labourables, la forêt, les jardins et la justice. C'est ensuite le fils de Jean, Etienne de la Porte qui succède à son père en 1258. À la même date, Adam du Bosc était curé de Quatremare. Pierre Sire de Chambly, fonde en 1312 la chapelle de Quatremare.

Le 13 septembre 1378, les fiefs de Quatremare qui incluaient Le Coudray et Le Londel furent adjugés au roi de l'époque, qui plus tard, reviendront à son neveu, Philippe d'Alençon, archevêque de Rouen. Ce dernier abandonna Quatremare en 1389, à son gendre Jean VII d'Harcourt.

Lors de l'invasion anglaise, le 1er juillet 1418, les châteaux et domaines de Quatremare sont conquis par Thomas d'Essex.

Quelques années plus tard, lors de l'expulsion des Anglais, Jean VII d'Harcourt revient sur la commune et souhaite disposer de la baronnie de Quatremare, en faveur de son petit-fils Louis.

Pour des raisons familiales, de droit de succession, il n'y parvient pas et ce n'est qu'en 1484 que le titre de baron de Quatremare est attribué à Jean de Rieux.

À partir du XVe siècle, apparaît sur la commune une famille importante qui se voit accorder tous les titres de noblesse. Il s'agit de la famille de Lorraine.

En 1504, monseigneur Henri de Lorraine, évêque de Metz, était seigneur temporel de Quatremare. En 1526, Claude de Lorraine était baron de Quatremare.

Quelques années après, en 1562, les protestants brûlèrent le château de la commune et massacrèrent les habitants du pays.

Puis, le 21 octobre 1621, Charles II de Lorraine était baron et haut justicier de Quatremare. Quatremare resta dans la famille de Lorraine jusqu'à la Révolution française.

Quelques mots sur le Coudray et sur Damneville :

Le Coudray : Le Coudray était un fief et son appellation viendrait d'un personnage Robin du Coudray. Il détenait masure et maison à Quatremare, à raison de 20 sous par an.

Damneville : L'église de cette paroisse, dédiée à saint Amand était à la présentation du seigneur de Quatremare, qui possédait également le domaine de la paroisse.

Dans plusieurs chartes de 1235 et 1280, on trouve des seigneurs portant le nom du domaine, comme Robert et Guillaume de Damneville.

La commune de Damneville a été liée à la commune de Quatremare, le 16 avril 1844[3].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 en cours Pascal Lemaire DVD Ingénieur
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du milieu des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[5],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 404 habitants, en augmentation de 6,32 % par rapport à 2009 (Eure : 2,59 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
422 426 432 390 396 396 377 354 381
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
356 349 354 352 344 340 337 277 281
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
282 275 274 206 192 233 227 240 239
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
279 288 315 297 311 361 377 399 404
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Hilaire IA00019264 [8]
  • Église Saint-Denis [9]
  • Château fort (vestiges) [10]
    En 1225 Louis VIII donné à Jean de la Porte la villa de Quatremare avec terres, forêt, manoir, jardins et Justice ; chapelle saint Louis fondée après 1298 par Pierre Hideux sire de Chambly ; réparations au logis en 1336 ; transfert de la chapelle à l'église paroissiale en 1512 ; château fort incendié en 1562
  • Manoir [11]
  • Manoir [12]
  • Manoir [13]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. François de Beaurepaire (préf. Marcel Baudot), Les Noms des communes et anciennes paroisses de l'Eure, Paris, A. et J. Picard, 1981, 221 p. (ISBN 2-7084-0067-3) (OCLC 9675154). p. 162.
  2. F. de Beaurepaire, Op. cité.
  3. site Monclocher.com commune de Quatremare, article écrit par Pascal Lemaire, maire de Quatremare
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  8. Frédéric Épaud, De la charpente romane à la charpente gothique en Normandie, CRAHM, 2007 (ISBN 978-2-902685-39-4) p. 311-315
  9. « Église Saint-Denis », notice no IA00019263, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  10. « Vestges d'un château fort », notice no IA00019259, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  11. « Manoir », notice no IA00019260, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  12. « Manoir », notice no IA00019261, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  13. « Manoir », notice no IA00019262, base Mérimée, ministère français de la Culture.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :