Punaauia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Punaauia
Punaauia
Vue aérienne de Punaauia
Image illustrative de l’article Punaauia
Administration
Pays Drapeau de la France France
Collectivité Polynésie française
Subdivision Îles du Vent
Île Tahiti
Maire
Mandat
Simplicio Lissant (TH)
2018-2020
Code postal 98718
Code commune 98738
Démographie
Population
municipale
28 103 hab. (2017 en augmentation de 1,77 % par rapport à 2012)
Densité 370 hab./km2
Géographie
Coordonnées 17° 38′ sud, 149° 36′ ouest
Altitude Min. 0 m
Max. 2 241 m
Superficie 76 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Polynésie française

Voir la carte administrative de Polynésie française
City locator 14.svg
Punaauia

Géolocalisation sur la carte : Polynésie française

Voir la carte topographique de Polynésie française
City locator 14.svg
Punaauia
Liens
Site web Punaauia.pf

Punaauia[1] (prononcé [punaʔauiʔa]) est une commune de la Polynésie française de l'île de Tahiti dans l’archipel de la Société, à environ 7 km au sud de la capitale Papeete. Punaauia a une population de 28 103 habitants (recensement 2017).

Cette ville résidentielle littorale dispose de plusieurs complexes hôteliers, d'une marina ainsi que de zones d'activités industrielles et commerciales de taille importante pour l'île.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Carte des communes de Tahiti : Punaauia

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune de Punaauia est située sur la côte ouest de l'île de Tahiti face à Moorea dans les Îles du Vent dans l'archipel de la Société en Polynésie française.

Punaauia est limitrophe du nord au sud dans le sens horaire des communes de Faaʻa, Pirae, Mahina, Hitiaʻa O Te Ra, Papara et Paea. Seules les communes de Faaʻa et Paea sont directement accessibles par la route, les autres communes n'étant limitrophe qu'en montagne. L'Océan Pacifique borde tout le littoral.

Communes limitrophes de Punaauia
Faaa Pirae, Mahina
Punaauia Hitiaa O Te Ra
Paea Papara

Climat[modifier | modifier le code]

Son climat est tropical.

Transports[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par le réseau de bus de Tahiti.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Punaauia faisait partie du district de Atehuru.

Plusieurs légendes existent et donnent différentes significations à l'origine du nom tahitien : Puna’aui’a[2].

Le premier sens possible du toponyme serait « le bûcher de Puna » (du tahitien Puna « prénom » et auahi désignant le « feu »). Une légende raconte qu'un héros du nom de Puna reçu l'aide d'une tortue royale pour effectuer la traversée de Raiatea à Tahiti. Une fois arrivé, Puna coupa les quatre ailerons de la tortue pour qu'elle ne puisse pas repartir. Elle réussit alors quelque temps plus tard à se venger de Puna et le fit immoler[3].

Le second sens parfois donné est « La conque est mienne. » de la phrase « (E) pū nā au ïa. » (du tahitien  : la conque marine, Cymatium tritonis,  : à (possessif), au : moi, pronom personnel de la première personne du singulier et ïa : dont il a été question[4]).

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune de Punaauia est créée le [5].

Potatua a Pohuetea, chef de Puna’auia (1722–1792).

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1972 1977 1. Robert Pea    
1977 2008 2. Jacques Vii Tahoeraa  
2008 2018 3. Ronald Tumahai ATP puis Tapura Directeur d’école
2018 en cours 4. Simplicio Lissant Tapura Directeur d’école
Les données manquantes sont à compléter.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Les principaux documents d'urbanisme de la commune sont son plan général d'aménagement (PGA) et son plan de prévention des risques (PPR).

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1971. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee, mais la loi relative à la démocratie de proximité du a, dans ses articles consacrés au recensement de la population, instauré des recensements de la population tous les cinq ans en Nouvelle-Calédonie, en Polynésie française, à Mayotte et dans les îles Wallis-et-Futuna, ce qui n’était pas le cas auparavant[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2002[10], les précédents recensements ont eu lieu en 1996, 1988, 1983, 1977 et 1971.

En 2017, la commune comptait 28 103 habitants[Note 1], en augmentation de 1,77 % par rapport à 2012

Évolution de la population  [ modifier ]
1971 1977 1983 1988 1996 2002 2007 2012 2017
5 2457 74012 41415 78119 52423 64225 44127 61328 103
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Le collège de Punaauia accueille près de 1 000 élèves toutes sections confondues[12]. Il organise pour ses élèves différentes activités extra-scolaires toute l'année[13] : concours de carte postale, journée de l'arbre, cross du collège, etc.

Le lycée hôtelier de Tahiti, situé à l'entrée de Punaauia, accueille 650 élèves et étudiants[14] dans plusieurs filières[15] : CAP, BEP, Bac pro et BTS.

Le lycée polyvalent Saint-Joseph, situé sur les hauteurs de Outumaoro, accueille des filières professionnelles et technologiques.

Punaauia accueille également l'Université de la Polynésie française sur le campus d'Outumaoro. Cet établissement, autonome depuis 1999, élargit chaque année ses formations[16] : droit, économie-gestion, lettres, langues, sciences humaines, sciences, sciences médicales, technologies. Après la licence, les étudiants doivent souvent s'expatrier, bien que quelques masters existent.

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

La Taapuna Master est une compétition de surf organisée chaque année en septembre dans la passe de Taapuna située face à la mairie de Punaauia[17].

Chaque année, l'ouverture de la cueillette des oranges sur les hauteurs de la vallée de la Punaruu donne lieu à une semaine de festivité. Cette cueillette est réservée aux 300 membres de l'association de la protection de la vallée de la Punaruu avant de s'ouvrir ensuite au grand public. C'est à Punaauia que se trouve la plus grosse concentration d'orangers de Tahiti, c'est pourquoi ce fruit est devenu l'emblème de la commune[18].

Porteurs d'oranges Punaruu

Économie[modifier | modifier le code]

Façade du Carrefour de Punaauia

Revenus de la population[modifier | modifier le code]

En avril 2014, le salaire moyen équivalent temps plein est de 263 783 XPF pour les salariés ayant un employeur localisé dans la commune. Ceci place la commune en quatrième position au niveau de la collectivité, après Papeete, Faa’a et Pirae[19].

Emploi[modifier | modifier le code]

En avril 2014, 6 282 salariés ont un employeur localisé dans la commune, dont 5 353 équivalent temps plein. Ceci place la commune en seconde position au niveau de la collectivité, loin derrière Papeete qui compte cinq fois plus de salariés, et à quasi-égalité avec Faa’a[19].

Secteurs d'activité[modifier | modifier le code]

Le plus gros hypermarché de la côte ouest est le Carrefour Punaauia, à la sortie de la route de détournement ouest venant de Faaʻa.

On compte une zone industrielle (ZI) à Punaauia[20].

On y retrouve des activités industrielles (EDT) ou artisanales (Brasserie de Tahiti), mais aussi des établissements commerciaux (banque, pompes funèbres...).

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Richesses du littoral[modifier | modifier le code]

C'est au PK 18 de la route côtière qui fait le tour de l'île que se trouve la plus belle plage de sable blanc de Tahiti. Face au musée de Tahiti et des Iles se trouve le spot de surf Sapinus.

Patrimoine culturel[modifier | modifier le code]

Le Musée de Tahiti et des Îles est situé à la Pointe aux pêcheurs[21].

Le Marae Taata est le lieu d’intronisation de Pōmare Ier. Ce site est considéré comme le dernier marae national de Tahiti[22].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au , millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au , date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]

  1. Le code officiel géographie indique Punaauia pour le nom de la commune.
  2. Saura 2015, p. 158.
  3. Collège de Punaauia, La légende de Puna [lire en ligne].
  4. Source à vérifier : Teuira Henri, Tahiti aux temps anciens [lire en ligne].
  5. « Présentation des communes de Polynésie française », sur Haut-commissariat de la République en Polynésie française (consulté le 9 septembre 2014).
  6. Assemblée de la Polynésie française, La commune de Dumbea en visite à l'assemblée, 27 juin 2007 [lire en ligne].
  7. Le journal de Dumbéa, Les élus de Punaauia à la découverte de Dumbéa [lire en ligne].
  8. Cour des comptes, Examen de la gestion Exercices 1991 à 1994 : 5.1 Frais de mission dans le cadre du jumelage, 10 juillet 1998 [lire en ligne].
  9. Titre V de la loi no 2002-276 du 27 février 2002 relative à la démocratie de proximité
  10. Décret no 2002-1405 du 2 décembre 2002 fixant la date et les conditions dans lesquelles sera exécuté le recensement général de la population de Polynésie française en 2002, publié au JORF du .
  11. pour les années 1983, 1988, 1996, 2002, 2007, 2012 et 2017
  12. Collège de Punaauia, Historique de l'établissement [lire en ligne].
  13. Collège de Punaauia, Activités des élèves [lire en ligne].
  14. Site internet du lycée hôtelier de Tahiti, Gilles BERJONT, Proviseur Adjoint [lire en ligne].
  15. Site internet du lycée hôtelier de Tahiti, Schéma général des formations [lire en ligne].
  16. UPF, Les formations, initiales ou continues [lire en ligne].
  17. Tahiti Tourisme, Taapuna master [lire en ligne].
  18. http://www.ladepeche.pf/vallee-de-punaruu-coeur-royaume-oranges/
  19. a et b Institut de la statistique de Polynésie française, « Emplois salariés », sur ISPF.pf, (consulté le 10 septembre 2014).
  20. REGLEMENT PGA No 204-F/AU.EP, p. 48, 21 janvier 2005
  21. Ministère de l'Artisanat (Polynésie française), Musée de Tahiti et des îles [lire en ligne].
  22. http://www.tahiti-infos.com/Paul-Niva-l-homme-qui-fait-parler-les-pierres-du-Maraetaata_a79673.html