Archipel de la Société

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Archipel de la Société
Îles de la Société
Carte de la Polynésie française avec l'archipel de la Société.
Carte de la Polynésie française avec l'archipel de la Société.
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Localisation Océan Pacifique
Coordonnées 17° 32′ 00″ S, 149° 49′ 59″ O
Superficie 1 593 km2
Nombre d'îles 14
Île(s) principale(s) Tahiti, Moorea, Bora-Bora, Raiatea, Huahine
Point culminant Mont Orohena (2 241 m sur Tahiti)
Géologie Atoll
Administration
Collectivité d'outre-mer Polynésie française
Districts Îles du Vent, Îles Sous-le-Vent
Démographie
Population 227 837 hab. (2007)
Densité 143,02 hab./km2
Plus grande ville Papeete
Autres informations
Fuseau horaire UTC-10

Géolocalisation sur la carte : Polynésie française

(Voir situation sur carte : Polynésie française)
Archipel de la Société
Archipel de la Société

Géolocalisation sur la carte : océan Pacifique

(Voir situation sur carte : océan Pacifique)
Archipel de la Société
Archipel de la Société
Atolls en France

L'archipel de la Société[1], aussi connu sous l'expression toponymique îles de la Société[2], est situé dans l'océan Pacifique au sud de l'équateur, à un peu moins de la moitié de la distance séparant l'Australie du Salvador, en Amérique centrale. Papeete, le chef-lieu administratif, est à 1 147 km à l'est-nord-est d'Avarua, aux îles Cook, et à 4 095 km à l'est-nord-est d'Auckland, en Nouvelle-Zélande. À environ 430 km plus à l'est se trouve l'atoll d'Anaa, une des plus proches îles de l'archipel des Tuamotu. L'archipel de la Société est le plus peuplé des cinq ensembles insulaires formant la Polynésie française. Il est divisé en deux groupes : les îles du Vent et les îles Sous-le-Vent. On y parle le français et le tahitien (reo Tahiti).

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte topographique des îles Sous-le-Vent

Les îles de la Société sont divisées en deux groupes : les îles du Vent et les îles Sous-le-Vent.

Liste des îles du Vent :

Liste des îles Sous-le-Vent :

Histoire[modifier | modifier le code]

Carte des îles de la Société en 1769

C'est James Cook qui, en 1769, attribue ce nom à ce que nous appelons aujourd'hui les Iles-sous-le-vent, avant que le terme soit également étendu aux îles-du-vent. Il est très fréquemment affirmé, même par les sources les plus fiables[3], que ce nom aurait été donné à ces îles en hommage à la Société royale de Londres, qui avait financé l'expédition de James Cook. Le journal de bord de ce dernier est cependant explicite :

Sunday 16th. (July 1769) Winds at South and South-South-East. Latitude observed, 16 degrees 40 minutes South. Three other Islands in sight, namely, Ulietea, Otaha, and Bolabola. So called by the Natives, and it was not thought adviseable to give them any other names; but these three, with Huaheine, Tuibai, and Maurua, as they lay contiguous to one another, I have named Society Isles[4].

Traduction : "Dimanche 16 juillet 1769. Vents au Sud et Sud-Sud-Est. Latitude observée, 16 degrés 40 minutes Sud. Trois autres îles en vue, à savoir, Ulietea (Raiatea), Otaha (Taha'a), et Bolabola (Bora Bora). Ainsi qu'elles sont nommées par les natifs, et il n'a pas été jugé recommandé de leur donner d'autres noms; mais ces trois, avec Huaheine (Huahine), Tuibai (Tupai), et Maurua (Maupiti), en tant qu'elles gisent à proximité l'une de l'autres, je les ai nommées îles de la Société".

C'est donc en raison de leur situation de contiguïté (elles forment entre elles une "société") que ces îles sont nommées îles de la Société[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Conseil National de l'Information Géographique Commission Nationale de Toponymie Site Internet: http://cnig.gouv.fr/wp-content/uploads/2016/02/Entit%C3%A9s-g%C3%A9opolitiques-souveraines-ou-d%C3%A9pendantes-2016-01-29.pdf
  2. National Geospatial-Intelligence Agency Site Internet: http://geonames.nga.mil/namesgaz/
  3. Éditions Larousse, « Encyclopédie Larousse en ligne - îles de la Société », sur www.larousse.fr (consulté le 14 mars 2018)
  4. (en) « Captain Cook’s Journal : CHAPTER 4. TAHITI TO NEW ZEALAND. », sur ebooks.adelaide.edu.au (consulté le 14 mars 2018)
  5. Philippe Mazelier, Le mémorial polynésien, Tome I,

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alexandre Juster, L'histoire de la Polynésie française en 101 dates, les éditions de Moana, 2016, (ISBN 978-2-9556860-1-0)

Lien externe[modifier | modifier le code]