Aller au contenu

Teva I Uta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Teva I Uta
Teva I Uta
Mairie de Teva i Uta
Administration
Pays Drapeau de la France France
Collectivité Polynésie française
Intercommunalité Communauté de communes Terehēamanu
Maire
Mandat
Tearii Te Moana Alpha (Tapura)
2020-2026
Code postal 98726 et 98727
Code commune 98752
Démographie
Population
municipale
10 254 hab. (2017 en augmentation de 9,11 % par rapport à 2012)
Densité 85 hab./km2
Géographie
Coordonnées 17° 44′ sud, 149° 25′ ouest
Altitude Min. 0 m
Max. 1 193 m
Superficie 120 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Polynésie française
Voir sur la carte topographique de Polynésie française
Teva I Uta
Géolocalisation sur la carte : Polynésie française
Voir sur la carte administrative de Polynésie française
Teva I Uta

Teva I Uta est une commune de la Polynésie française dans l'île de Tahiti. Elle est située sur le littoral sud de Tahiti Nui. Les communes associées sont Mataiea (5 214 hab.) et Papeari (5 040 hab.).

Géographie[modifier | modifier le code]

En rouge le territoire de Teva I Uta

Toponymie[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1971. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee, mais la loi relative à la démocratie de proximité du a, dans ses articles consacrés au recensement de la population, instauré des recensements de la population tous les cinq ans en Nouvelle-Calédonie, en Polynésie française, à Mayotte et dans les îles Wallis-et-Futuna, ce qui n’était pas le cas auparavant[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2002[2], les précédents recensements ont eu lieu en 1996, 1988, 1983, 1977 et 1971.

En 2017, la commune comptait 10 254 habitants[Note 1], en augmentation de 9,11 % par rapport à 2012

Évolution de la population  [ modifier ]
1971 1977 1983 1988 1996 2002 2007 2012 2017
2 5633 2314 0904 8546 2527 8588 5899 39810 254
Histogramme de l'évolution démographique

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[4]
Période Identité Étiquette Qualité
1977 2001 Tinomana Ebb    
2001 2008 Victor Doom Tahoeraa huiraatira  
2008 2014 Valentina Cross UPLD Membre de l'Assemblée de la Polynésie française (2008 → )
2014 En cours
(au 19 septembre 2020)
Tearii Te Moana Alpha[5] Tahoeraa huiraatira
puis Tapura huiraatira
Ministre de l'Économie verte (2018 → 2020)
Ministre de l'Agriculture, de l’Économie bleue et du Domaine, chargé de la Recherche (2020 → )
Vice-président de la Polynésie française (2020 → 2021)
Membre de l'Assemblée de la Polynésie française (2008 → 2013, 2014 et 2018)
Les données manquantes sont à compléter.

Économie[modifier | modifier le code]

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Sainte-Élisabeth de Papeari.
  • Église Saint-Jean-Baptiste de Mataiea. La construction de l'église débute en 1857. Elle est inaugurée le . En 1979, le père François Ehl entreprend des travaux de rénovations à l'exception des poutres traversières.Ces dernières trop abîmées seront rénovées ainsi que la toiture en 1999.
Église Sainte-Élisabeth de Papeari
Église Saint-Jean-Baptiste de Mataiea

Les jardins de Vaipahi[modifier | modifier le code]

Situé à Mataiea, il s'agit d'un espace de plus d'un hectare aménagé pour la promenade. Prévu pour être une nouvelle étape dans les circuits touristiques des tours de l'île de Tahiti, ce jardin public a été inauguré en [6]. Les sentiers entre bassins et chutes d'eau permettent au visiteurs de découvrir 75 espèces végétales différentes. La signalisation apposée permettra de mieux connaître l'histoire de Vaipahi et de sa cascade[7]. Les travaux d'aménagement du site ont révélé un ahu, une plate-forme de marae enfouie sous la terre côté pente à l'emplacement du marae présumé[8].

Bassins de nénuphars
Cascade
Vue d'ensemble

Jumelage[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au , millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au , date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]

  1. Titre V de la loi no 2002-276 du 27 février 2002 relative à la démocratie de proximité
  2. Décret no 2002-1405 du 2 décembre 2002 fixant la date et les conditions dans lesquelles sera exécuté le recensement général de la population de Polynésie française en 2002, publié au JORF du .
  3. pour les années 1983, 1988, 1996, 2002, 2007, 2012 et 2017
  4. Les anciens maires, sur commune-tevaiuta.pf
  5. « Tearii Alpha réélu à Teva i Uta », sur tahiti-infos.com, (consulté le )
  6. Site temporairement fermé
  7. « Les jardins de Vaipahi, lieu de rencontre entre la culture et le tourisme »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  8. Hiro’a SOS patrimoine... en danger ! , numéro 1, page 9 (journal d'informations culturelles mensuel gratuit réalisé par Obapub).