Pierre-Antoine Lebrun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pierre-Antoine Lebrun
Pierre-Antoine Lebrun.jpg
Portrait par Ary Scheffer, vers 1830.
Fonctions
Sénateur du Second Empire
Pair de France
Fauteuil 2 de l'Académie française
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 87 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de

Pierre-Antoine Lebrun, né selon les sources le [1] ou [2] à Paris où il est mort le , est un poète et auteur dramatique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il étudie au collège militaire de Saint-Cyr / Prytanée militaire. Il est l'auteur de pièces de théâtre et d'œuvres à la gloire du Premier Empire, ce qui lui vaut des sanctions sous la Restauration.

Élu à l'Académie française le , il est directeur de l'Imprimerie nationale du au , puis conseiller d'État, pair de France de 1839 à 1848 et sénateur du Second Empire en 1853.

Légion d'honneur : officier le , commandeur le , grand officier le .

Selon l'Académie française, sa meilleure pièce, Marie Stuart, fut considérée comme la première victoire du romantisme au théâtre.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Principales poésies
  • Ode à la Grande Armée (1805)
  • La Vallée de Champrosay (1825)
  • Le Voyage de Grèce (1828)
Théâtre
Œuvres réunies
  • Œuvres de Pierre Lebrun. Avec une notice sur ses ouvrages, par Sainte-Beuve, Didier, Paris, 1864. Vol. 1 - Théâtre : Pallas, Ulysse, Marie Stuart, le Cid d'Andalousie. Vol. 2 - Poésies : Le Voyage de Grèce, Poème sur la mort de Napoléon, Odes et poésies premières. Vol. 3 - Poésies : Les Poèmes et poésies, Épîtres familières, Scènes du sérail, Essais de jeunesse. Vol. 4 - Discours et critique littéraire.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Lebrun, Pierre (1785-1873), « BnF Catalogue général », sur catalogue.bnf.fr (consulté le 11 octobre 2016)
  2. « Pierre-Antoine LEBRUN | Académie française », sur www.academie-francaise.fr (consulté le 11 octobre 2016)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Sainte-Beuve, Portraits contemporains, vol. 2.
  • Herc Szwarc. Thèse de l'Université de Dijon (1928) : Un précurseur du romantisme. Sa vie, ses oeuvres, documents inédits et portraits.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :