Alexandre Guiraud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Alexandre Guiraud
Alexandre Guiraud.jpg
Fonction
Fauteuil 37 de l'Académie française
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 58 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Pierre-Marie-Jeanne-Alexandre-Thérèse GuiraudVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Fratrie
Raymond Guiraud de Saint-Marsal (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Membre de
Distinction
Alexandre Guiraud, d'après une lithographie de l'époque

Alexandre Guiraud, né le à Limoux et mort le à Paris, est un poète, auteur dramatique et romancier français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un riche marchand de draps, Alexandre Guiraud fait des études à l’École de droit de Toulouse où il crée un « Gymnase littéraire ». Il fait de fréquents séjours à Paris, où le succès de ses poésies lui ouvre les portes de l'Académie française à laquelle il est élu contre Lamartine le . Il est nommé baron par Charles X le en récompense de sa contribution à l'opéra Pharamond. Il est l'auteur de nombreuses poésies élégiaques ainsi que de tragédies et de romans. Il eut un fils, Léonce de Guiraud (1829-1873), qui fut député.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Élégies savoyardes, 1822.
  • Les Machabées, ou le Martyre, tragédie en 5 actes, Paris, théâtre de l'Odéon, .
  • Le Comte Julien, ou l'Expiation, tragédie en 5 actes, Paris, théâtre de l'Odéon, .
  • Cadix ou la délivrance de l'Espagne, 1823.
  • Chants hellènes, Byron, Ipsara, 1824.
  • Poèmes et chants élégiaques, enrichis de deux eaux-fortes gravées par Jean-François Pourvoyeur d'après Alexandre Colin, 1824.
  • Pharamond, poème de MM. Ancelot, Guiraud, et Soumet, musique de MM. Boieldieu, Berton et Kreutzer, Paris, Académie royale de musique, .
  • Le Prêtre, 1826.
  • Virginie, tragédie en 5 actes et en vers, Paris, Théâtre-Français, .
  • Césaire, révélation (2 vol.), 1830.
  • La Communion du duc de Bordeaux, 1832.
  • Les Deux Princes, 1832.
  • De la Vérité dans le système représentatif, 1834.
  • Flavien, ou De Rome au désert (3 vol.), 1835.
  • Poésies dédiées à la jeunesse, 1836.
  • Philosophie catholique de l'histoire, ou l'Histoire expliquée ; introduction renfermant l'histoire de la création universelle (3 vol.), 1839-41.
  • Le Cloître de Villemartin, poésie, 1843.
  • Œuvres complètes (4 vol.), 1845.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :