Charles Brifaut

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Brifaut.
Charles Brifaut
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 76 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Membre de

Charles Brifaut, né le à Dijon et mort le à Paris, est un poète, journaliste et auteur dramatique français.

Journaliste royaliste libéral, il est rédacteur à la Gazette de France et fréquente le salon de Madame Vigée-Lebrun. Il est également censeur : c'est lui qui est chargé par le ministre de l'Intérieur de contrôler Hernani et d'avertir Victor Hugo que Marion Delorme est arrêtée ; la pièce ne sera jouée que deux ans plus tard. Pensionné par Charles X, il est élu membre de l'Académie française en 1826.

Son élection à l'Académie française fait naître un scandale, car Brifaut a été préféré à Alphonse de Lamartine. À l'occasion, le poète Gérard de Nerval compose deux satires: une Complainte sur l'immortalité de Monsieur Briffaut (orthographe de l'auteur), puis une pièce dans le même esprit intitulée L'Académie ou les membres introuvables[1]

Charles Brifaut aurait été associé à la rédaction des mémoires de l'actrice Lola Montès, qui fut l'une des amantes d'Alexandre Dumas (Aventures de la célèbre danseuse raconté par elle-même, 1847).

Œuvres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pierre Petitfils, Nerval, biographie.

Liens externes[modifier | modifier le code]