Paris-Roubaix 1926

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Paris-Roubaix 1926
Une carte du parcours serait la bienvenue.
Généralités
Édition 27e
Date 4 avril 1926
Distance 270 km
Pays visité(s) Drapeau de la France France
Lieu de départ Le Vésinet
Lieu d’arrivée Avenue des Villas (actuelle avenue Gustave Delory) (Roubaix)
Partants 147
Arrivants ?
Résultats
Vainqueur Drapeau : Belgique Julien Delbecque
31,962 km/h de moyenne
Chronologie
Précédent Paris-Roubaix 1925 Paris-Roubaix 1927 Suivant
Julien Delbecque à l'arrivée

La 27e édition de la course cycliste Paris-Roubaix a eu lieu le 4 avril 1926 et a été remportée par le Belge Julien Delbecque.

Parcours[modifier | modifier le code]

Le départ de cette édition se fait au Vésinet. Longue de 270 km, la course passe par Pontoise, Méru, Beauvais, Breteuil, Amiens, Doullens, Arras, Hénin-Liétard, Seclin[1]. L'arrivée est jugée avenue des Villas, à Roubaix.

Déroulement de la course[modifier | modifier le code]

Un groupe d'échappés se forme peu après le départ, dans la côte du Pecq. Il est composé des trois frères Pélissier, Charles, Francis et Henri, Maurice Depauw, Kastor Notter et Émile Sausin, et compte trois minutes d'avance à Beauvais. Il est cependant réduit par des crevaisons : d'abord Francis Pélissier à Conflans-Sainte-Honorine, puis Felix Sellier, suivis de Depauw, Notter et Charles Pélissier. Henri Pélissier, resté seul en tête, est rattrapé par le peloton. À Breteuil, celui-ci est composé de 38 coureurs.

Les attaques de Heiri Suter, Kastor Notter et Henri Pélissier réduisent le groupe de tête à une dizaine de coureurs qui abordent ensemble la côte de Doullens. Pélissier et Adelin Benoît sont les premiers à son sommet. Benoit et Marcel Colleu sont ensuite distancés, de sorte que Pélissier se trouve entouré de quatre coureurs belges : Julien Delbecque, Gerard Debaets, Lode Eelen, Jacques De Graevelynck. Tandis que Colleu, Gaston Rebry et Gustaaf Van Slembrouck le rejoignent, Debaets est lâché à la suite d'un saut de chaîne. Henri Pélissier cherche encore à faire la course seul. À Arras, il n'est plus accompagné que par Eelen et Delbecque, suivi par Van Slembrouck, Rebry, Colleu. Pélissier semble le plus fort, mais il est victime d'une crevaison et est écarté de la victoire.

Julien Delbecque se retrouve seul en tête avec Gustaaf Van Slembrouck. Il parcourt avec lui les derniers kilomètres jusqu'à Roubaix et le distance sur l'avenue des Villas. Âgé de 22 ans, il confirme le talent montré l'année précédente lors de sa victoire au Tour des Flandres. La victoire de ce jeune coureur est pour les observateurs le reflet de cette édition, qui voit des coureurs encore peu connus devancer les plus expérimentés. Eugène Christophe termine à la 44e place son quatorzième et dernier Paris-Roubaix, ce qui constitue alors un record[2],[3],[4].

Classement final[modifier | modifier le code]

1. Julien Delbecque Drapeau de la Belgique Belgique en
2. Gustave Van Slembrouck Drapeau de la Belgique Belgique
3. Gaston Rebry Drapeau de la Belgique Belgique
4. Lode Eelen Drapeau de la Belgique Belgique
5. Kastor Notter Drapeau de la Suisse Suisse
6. Henri Pélissier Drapeau de la France France
7. Félix Sellier Drapeau de la Belgique Belgique
8. Marcel Colleu Drapeau de la France France
9. Camille Van De Casteele Drapeau de la Belgique Belgique
10. Adelin Benoît Drapeau de la Belgique Belgique

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Paris-Roubaix cycliste », Le Petit Parisien,‎ 4 avril 1926, p. 3 (ISSN 0999-2707, lire en ligne)
  2. « La victoire de Delbecque dans le XXVIIe Paris-Roubaix », Le Petit Parisien,‎ 5 avril 1926, p. 4 (ISSN 0999-2707, lire en ligne)
  3. « Le Belge Julien Delbecque gagne le XXVIIe Paris-Roubaix », Le Petit Parisien,‎ 5 avril 1926, p. 1 (ISSN 0999-2707, lire en ligne)
  4. Pascal Sergent, Paris-Roubaix. Tome I, 1896-1939 : chronique d'une légende, Roubaix, Véloclub de Roubaix,‎ 1991, 243 p. (notice BnF no FRBNF36158492x), p. 158-160

Liens externes[modifier | modifier le code]