Secteur pavé de Roubaix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Secteur pavé de Roubaix
Image illustrative de l’article Secteur pavé de Roubaix
Tracé du secteur pavé
Présentation
Autre nom Espace Charles Crupelandt
Course empruntée Paris-Roubaix
Longueur 300 m
Difficulté 1 étoile
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Nord-Pas-de-Calais
Département Nord
Localité Roubaix
Latitude
Longitude
50° 40′ 41″ nord, 3° 12′ 00″ est

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Secteur pavé de Roubaix

Géolocalisation sur la carte : Nord

(Voir situation sur carte : Nord)
Secteur pavé de Roubaix
Course cycliste

Le secteur pavé de Roubaix (ou Roubaix, Espace Charles Crupelandt) est un secteur pavé de la course cycliste Paris-Roubaix situé à Roubaix d'une distance approximative de 300 m avec une difficulté actuellement classée une étoile[1]. Il est actuellement le dernier emprunté lors de Paris-Roubaix. Ce secteur a été inauguré en 1996 et porte le nom de Charles Crupelandt en l'honneur au seul Roubaisien vainqueur de Paris-Roubaix, Charles Crupelandt, qui plus est à deux reprises en 1912 et 1914. En 2017, il fait encore partie du parcours.

Description[modifier | modifier le code]

Le secteur d'une longueur de 300 m de pavés uniformes et neufs se situe dans la ville de Roubaix entre les deux voies de l'avenue Roger Salengro. Le début se fait en provenance de l'avenue Alfred Motte à l'intersection de la rue de Lannoy. Il est ensuite entrecoupé sur quelques mètres de bitume par la rue de Maufait avant de se terminer au commencement de l'avenue Alexander Fleming devant l'entrée du vélodrome André-Pétrieux. Le restant de l'année, le secteur pavé sert de parking.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

  • Longueur : 300 m
  • Difficulté : 1 étoile
  • Secteur n° 1 (avant l'arrivée)

Galerie photos[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le parcours 2013 », sur letour.fr,

Voir aussi[modifier | modifier le code]