Paris-Roubaix 1927

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Paris-Roubaix 1927
Généralités
Course
28e Paris-Roubaix
Date
Distance
260 km
Pays
Lieu de départ
Lieu d'arrivée
Avenue des Villas (actuelle avenue Gustave Delory) (Roubaix)
Pays traversé(s)
Partants
123Voir et modifier les données sur Wikidata
Coureurs au départ
128
Coureurs à l'arrivée
61[1]
Vitesse moyenne
30,449 km/h
Résultats
Vainqueur
Deuxième
Troisième

La 28e édition de la course cycliste Paris-Roubaix a eu lieu le et a été remportée par le Belge Georges Ronsse, vainqueur au sprint devant Joseph Curtel, qui a contesté ce classement.

Parcours[modifier | modifier le code]

Le départ de cette édition se fait au Vésinet. La course passe par Pontoise, Méru, Beauvais, Breteuil, Amiens, Doullens, Arras, Hénin-Liétard, Seclin[2]. L'arrivée est jugée avenue des Villas, à Roubaix.

Règlement de course[modifier | modifier le code]

Le règlement de Paris-Roubaix est modifié en 1927. Les « isolés » ne peuvent plus participer, seuls les coureurs engagés par des constructeurs de cycles peuvent s'inscrire[3].

Déroulement[modifier | modifier le code]

Ce Paris-Roubaix est disputé en l'absence de Henri Pélissier, d'Ottavio Bottecchia, de Heiri Suter. 128 coureurs prennent le départ de la course. Les premières heures sont peu animées, de sorte qu'une centaine de coureurs passent groupés à Amiens. Charles Pélissier et Georges Ronsse s'échappent dans la côte de Doullens. Ils sont repris 26 kilomètres plus loin, à Beaumetz-les-Loges, par le peloton emmené notamment par Gaston Rebry.

Ronsse s'échappe à nouveau avant Arras. Il ne parvient pas à distancer suffisamment ses poursuivants et se laisse rejoindre par une vingtaine de coureurs, dont Charles Pélissier, Julien Vervaecke, Gaston Rebry. Un groupe de 16 coureurs aborde l'avenue des Villas. Deux d'entre eux se détachent : Joseph Curtel et Georges Ronsse. Le sprint est serré. Pour les spectateurs, le gagnant est Curtel et la fanfare entame La Marseillaise. C'est cependant Ronsse qui est désigné vainqueur[4],[5].

Passé professionnel l'année précédente, Georges Ronsse est la révélation de cette course[1]. Il sera ensuite deux fois champion du monde sur route en 1928 et 1929.

Classement final[modifier | modifier le code]

Cycliste Équipe Temps
1 Drapeau : Belgique Georges Ronsse Automoto en 8 h 32 min 20 s[1]
2 Drapeau : France Joseph Curtel Peugeot m.t.
3 Drapeau : France Charles Pélissier Dilecta-Wolber m.t.
4 Drapeau : Belgique Julien Delbecque Alcyon-Dunlop m.t.
5 Drapeau : Belgique Adelin Benoît Alcyon-Dunlop m.t.
6 Drapeau : France Romain Bellenger Meteore m.t.
7 Drapeau : France René Hamel Thomann m.t.
8 Drapeau : France André Verbist JB Louvet m.t.
9 Drapeau : Belgique Leopold Matton Armor m.t.
10 Drapeau : Belgique Alexandre Maes Peugeot m.t.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « La victoire de Ronsse dans Paris-Roubaix », Le Petit Parisien,‎ , p. 4 (ISSN 0999-2707, lire en ligne)
  2. « La course Paris-Roubaix », Le Petit Parisien,‎ , p. 4 (ISSN 0999-2707, lire en ligne)
  3. « Le 28e Paris-Roubaix ouverture de la saison cycliste se dispute demain », Le Petit Parisien,‎ , p. 1 (ISSN 0999-2707, lire en ligne)
  4. Pascal Sergent, Paris-Roubaix. Tome I, 1896-1939 : chronique d'une légende, Roubaix, Véloclub de Roubaix, , 243 p. (notice BnF no FRBNF36158492), p. 161-163
  5. Gérard Ejnès (dir.), Jacques Hennaux (dir.) et Serge Laget (dir.), Paris-Roubaix : une journée en enfer, L'Équipe, , 223 p. (ISBN 2-915535-21-3), p. 100

Liens externes[modifier | modifier le code]