Parc de La Sathonette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Sathonette
Image illustrative de l'article Parc de La Sathonette
Géographie
Pays France
Commune 10, Montée de la Paroche
01700 Saint-Maurice-de-Beynost
Quartier Le Vieux Saint-Maurice (Saint-Maurice Le-Haut)
Superficie 2,5 ha
Histoire
Création Domaine acheté en 1992 par la mairie : jardin public depuis.
Caractéristiques
Type Jardin public
Localisation
Coordonnées 45° 50′ 01″ nord, 4° 58′ 40″ est

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
La Sathonette

Géolocalisation sur la carte : Ain

(Voir situation sur carte : Ain)
La Sathonette

Géolocalisation sur la carte : Saint-Maurice-de-Beynost

(Voir situation sur carte : Saint-Maurice-de-Beynost)
La Sathonette

Le parc de La Sathonette est un jardin public français situé à Saint-Maurice-de-Beynost dans le département de l'Ain.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom de Sathonette proviendrait d'un possesseur du domaine au XVe siècle (il n'y eut jamais de seigneurie à Saint-Maurice-de-Beynost), nommé Claude Ferlay de Sathonay[1].

Il est attesté que le plus ancien bâtiment (appelé abusivement « château de la Sathonette ») fut habité en 1774 par Meillet-Montessuy, conseiller du Roi[1] (dont le descendant Georges de Meillet-Montessuy fera construire le château de Joyeux[2]). Le domaine fut ensuite vendu à Lejéas-Carpentier (futur maire de Dijon) qui y résida durant la Révolution française[3]. Il est également attesté que le domaine resta en possession des Lejéas-Carpentier au moins jusqu'à 1834[3].

Le domaine fut ensuite en possession de la famille Guyot de Beynost pendant une trentaine d'années[3] pour ensuite appartenir successivement à plusieurs grandes familles lyonnaises : Péricaud, Bouteille, Cholat puis Jalon[3].

En 1992, le domaine fut vendu à la commune[1].

Description[modifier | modifier le code]

Fontaine de La Sathonette.

Une fontaine (muni d'un abreuvoir) dont l'eau provenait du torrent Merloux (voir Hydrographie de Saint-Maurice-de-Beynost) se trouvait dans le domaine : le monument est toujours exposé dans le parc.

Un certain nombre d'essences sont représentées, en particulier deux cèdres du Liban.

Dans la partie haute (au Nord du parc), se trouve un bassin dont la présence est attestée en 1834 et qui servait à l'irrigation du parc[4].

Un usage oral aujourd'hui disparu, consistait à dire qu'on allait « sous les murs » pour indiquer que l'on allait à proximité de La Sathonette[5]. Cette expression s'explique par les hauts murs entourant le parc.

Utilisation contemporaine[modifier | modifier le code]

Forum des associations de Saint-Maurice-de-Beynost en 2013.

Par le passé les bureaux du délégué du Procureur de la République ainsi que l'école de musique de la communauté de communes de Miribel et du Plateau étaient localisées à La Sathonette.

Le bâtiment principal ainsi que les bâtiments annexes accueillent, entre autres, le centre de loisirs et la cantine scolaire de l'école primaire située à proximité. En décembre, est traditionnellement organisé le « cross des papillottes »[6] dans le parc. En septembre, comme en 2013, le forum des associations de la commune est organisé à La Sathonette[7],[8].

L'arrêt 8 mai 1945 de la ligne 2 de Colibri dessert le parc.

Galerie[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ouvrage collectif, Richesses touristiques et archéologiques du canton de Miribel : Miribel, Beynost, Neyron, Saint-Maurice-de-Beynost, Thil, , 207 p. (ISBN 2-907656-27-9)

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]