Ovule

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne le gamète. Pour les autres significations, voir Ovule (homonymie).
Spermatozoïde, à gauche avec un flagelle, dans sa phase d'entrée dans l'ovule. On note la grande différence de taille des deux gamètes.
Cliché pris au microscope électronique à balayage.

L’ovule est la cellule sexuelle (ou gamète) produite par les femelles des animaux.

Description[modifier | modifier le code]

Comme tous les gamètes, l'ovule est haploïde, il contient la moitié des chromosomes du futur embryon. Remarquons que, dans l'espèce humaine, ce n'est pas une vraie haploïdie car l'ovule n'a pas terminé sa méiose (il est bloqué en métaphase II), ainsi on parle plutôt d'ovocyte II, il contient donc 2C ADN et N chromosomes à 2 chromatides[1].

Chez la femme, l'ovule n'est fécondable que durant 24 heures lors de sa descente dans la trompe après expulsion de l'ovaire, sous la forme d’ovocyte II. La fécondation a lieu dans le 13 externe de la trompe de Fallope.

Il existe plusieurs système de détermination sexuelle ; chez de nombreuses espèces, comme les mammifères, la paire de chromosomes spécifique aux femelles étant la paire XX (double X), un ovule ne peut donc contenir que des chromosomes X. Par conséquent, c'est le spermatozoïde du mâle qui déterminera le sexe du zygote, la cellule résultant de la fécondation. Si c'est un chromosome Y qui est transmis, alors le résultat sera un mâle (XY). Si c'est le X qui est transmis, alors ce sera une femelle (XX). En revanche chez les oiseaux (et d'autres espèces) tous les spermatozoïdes portent le type de même chromosome sexuel (Z) et c'est l'ovule qui peut contenir les deux types de chromosomes (W ou bien Z).

Chez la plupart des poissons et des amphibiens, la fécondation se déroule de manière externe dans le milieu aquatique. Ce que pondent les femelles sont en fait des ovules susceptibles de rencontrer les spermatozoïdes contenus dans la « semence » que les individus mâles ont également relâché dans l'eau. Dans le langage courant, on parle cependant et improprement d' “œufs de poisson” alors qu'il s'agit encore d'ovules. Le caviar est ainsi formé d'ovules d'esturgeon.

Chez les végétaux, le gamète femelle porte le nom d'oosphère, le terme ovule étant réservé au macrosporange des Spermaphytes (voir ovule (botanique)).

L'ovule est 300 fois plus grand que le spermatozoïde, en termes de volume.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'ovule des mammifères et donc aussi de l'espèce humaine a été découverte en 1827 par Karl Ernst von Baer, voir : Ilo Käbin Karl Ernst von Baer (1792-1876) Le fondateur de l'embryologie contemporaine, sur le site de la Bibliothèque interuniversitaire de santé de l'Université Paris-Descartes.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]