Gamétogenèse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Gamétogénèse)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La gamétogenèse[1] est le processus qui aboutit, au cours de la vie d'un organisme, à la formation des cellules reproductrices, les gamètes, qui sont des cellules haploïdes.

Le passage de cellules diploïdes à des cellules haploïdes est réalisée lors d'une division cellulaire particulière, la méiose[2], qui intervient soit durant la gamétogenèse, notamment chez la plupart des animaux, soit juste avant la gamétogenèse, chez les végétaux à fleurs, soit bien avant, chez d'autres organismes, dont les mousses, diverses algues, etc.


Chez les animaux[modifier | modifier le code]

Les animaux produisent des gamètes directement par la méiose à partir de cellules mères diploïdes situées dans des organes appelés gonades ( testicule chez l'homme et ovaire chez la femme). Les mâles et les femelles d'une espèce qui se reproduisent sexuellement présentent différentes formes de gamétogenèse:

Chez les plantes à fleurs[modifier | modifier le code]

Chez les végétaux, la gamétogenèse est différente selon le sexe de l'organe de la fleur qui produit le gamète[5]. Si elle se produit dans les anthères des étamines, il s'agira alors de gamétogenèse mâle (aussi appelée microgamétogenèse). Le gamète mâle résultant de cette gamétogenèse sera alors le noyau spermatique contenu dans le grain de pollen. Si la gamétogenèse a lieu dans un ovule de la plante, à la base d'un carpelle (plusieurs carpelles composent le pistil), il s'agira alors de gamétogenèse femelle (aussi appelée macrogamétogenèse ou mégagamétogenèse). Le gamète femelle résultant de cette gamétogenèse sera l'oosphère contenu dans le sac embryonnaire.

Méiose[modifier | modifier le code]

La méiose [6]est un élément central de la gamétogenèse, mais la fonction adaptative de la méiose fait actuellement l’objet d’un débat. Un des événements clés de la méiose est l’appariement de chromosomes homologues et la recombinaison (échange d’informations génétiques) entre chromosomes homologues. Ce processus favorise la production d'une diversité génétique accrue chez la descendance et la réparation par recombinaison des dommages dans l'ADN à transmettre à la descendance. Pour expliquer la fonction adaptative de la méiose (ainsi que de la gamétogenèse et du cycle sexuel), certains auteurs insistent sur la diversité,  et d'autres sur la réparation de l'ADN[7].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « ametogenesis from Pluripotent Stem Cells », sur cell stem cell (consulté le 25 novembre 2019)
  2. (en) « The Process of Meiosis - Biology 2e - OpenStax », sur openstax.org (consulté le 25 novembre 2019)
  3. Filipe Tenorio Lira Neto, Phil Vu Bach, Bobby B. Najari et Philip S. Li, « Spermatogenesis in humans and its affecting factors », Seminars in Cell & Developmental Biology, série Molecular Mechanisms in Spermatogenesis, vol. 59,‎ , p. 10–26 (ISSN 1084-9521, DOI 10.1016/j.semcdb.2016.04.009, lire en ligne, consulté le 25 novembre 2019)
  4. (en) Antonin Bukovsky, Michael R. Caudle, Marta Svetlikova et Jay Wimalasena, « Oogenesis in adult mammals, including humans », Endocrine, vol. 26, no 3,‎ , p. 301–316 (ISSN 1559-0100, DOI 10.1385/ENDO:26:3:301, lire en ligne, consulté le 25 novembre 2019)
  5. (en-US) Zoe A. Wilson et Caiyun Yang, « Plant gametogenesis: conservation and contrasts in development », Reproduction, vol. 128, no 5,‎ , p. 483–492 (ISSN 1741-7899 et 1470-1626, DOI 10.1530/rep.1.00306, lire en ligne, consulté le 25 novembre 2019)
  6. « Meiosis », sur www.wormbook.org (consulté le 25 novembre 2019)
  7. Ghader Mirzaghaderi et Elvira Hörandl, « The evolution of meiotic sex and its alternatives », Proceedings of the Royal Society B: Biological Sciences, vol. 283, no 1838,‎ , p. 20161221 (PMID 27605505, PMCID PMC5031655, DOI 10.1098/rspb.2016.1221, lire en ligne, consulté le 25 novembre 2019)

Systèmes et organes du corps humain[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]