Ovulation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L’ovulation est la libération d’un ovocyte par l’ovaire. Cet événement est important pour la reproduction, en effet, l’ovocyte et le spermatozoïde formeront, lors de la fécondation, la première cellule de l’embryon.

Lors de l’ovulation c’est un ovocyte et non un ovule qui est libéré. La différence est due au stade de différenciation de la cellule. L’ovocyte est expulsé à partir de l’un des follicules de De Graaf, représentant l'étape finale du développement folliculaire avant l'ovulation.

Date et régularité[modifier | modifier le code]

La date d’ovulation varie beaucoup d’une femme à l’autre, et dire que les femmes ont des cycles de 28 jours et qu’elles ovulent le 14e jour[1] est une approximation mais il ne s’agit pas d’une vérité absolue.

Le premier jour des règles annonce le début du cycle. Ce dernier dure entre 20 et 40 jours approximativement, il est variable d'une femme à une autre. L'ovulation quant à elle, intervient habituellement 14 jours avant la fin du cycle. Par exemple, pour un cycle de 24 jours, l'ovulation aura lieu le dixième jour. Cependant, certaines femmes auront leur menstruation seulement 11 jours après leur ovulation et parfois jusqu'à 18 jours après. Cette période entre l'ovulation et les menstruations qu'on appelle phase lutéale n'est pas aussi invariable qu'on tend à le penser.

Pour certaines femmes, l’ovulation a lieu à intervalle régulier, pour d’autres c’est un peu plus imprévisible. Pour savoir si une femme ovule régulièrement, les médecins recommandent en général la méthode de la courbe de température. Le cas le plus commun de dysovulation est causé par le syndrome des ovaires polykystiques.

La fécondation[modifier | modifier le code]

Une fois relâché, l’ovocyte est récupéré par le pavillon et descend vers l’utérus dans la trompe de Fallope. C’est à cet endroit qu’il peut rencontrer les spermatozoïdes qui sont présents dans le système reproductif de la femme. C’est donc là que peut avoir lieu la fécondation, tandis que la nidation, c'est-à-dire l'implantation de l'ovule fécondé dans l'utérus, a lieu environ 5 ou 7 jours après la fécondation.

Détection[modifier | modifier le code]

Pour détecter l'ovulation, plusieurs méthodes existent qui utilisent les signes et symptômes pour observer la fertilité. Les deux indices les plus utilisés pour détecter l'ovulation et donc la période fertile sont la température basale et l'observation de la glaire cervicale.:

Ces méthodes permettent l'observation de la fertilité, à la différence des "méthodes statistiques de régulation des naissances", comme la méthode du calendrier, dite Ogino-Knaus, qui calculent la probabilité de l'ovulation sur la moyenne des cycles précédents. Cette méthode est considérée maintenant comme dépassée[2] et obsolète[3].

Contraception[modifier | modifier le code]

La pilule contraceptive contient des œstrogènes et de la progestérone, et empêche ainsi l’ovulation d’avoir lieu. Certaines pilules n’empêchent pas l’ovulation d’avoir lieu mais se concentrent sur la modification de la glaire cervicale, qui forme alors un bouchon et ne laisse plus les spermatozoïdes atteindre l’utérus.

Description biologique[modifier | modifier le code]

Le diagramme montre les changements hormonaux qui accompagnent l'ovulation.

Tous les trois mois, quelques ovocytes sortent du stade diplotène. Le développement du follicule se poursuit alors avec une croissance en taille. Un seul cependant sera développé, le follicule tertiaire (ou de de Graaf). L'ovulation est ensuite déclenchée au 14e ou 15e jour du cycle ovarien par le pic des hormones gonadotrophes (FSH et LH) sécrétées par l'hypophyse. Ce pic entraîne la sécrétion par la granulosa de prostaglandines, qui vont entraîner une ischémie locale, provoquant la mort des cellules de l'épithélium folliculaire.

La chute de la pression hydrostatique à l'intérieur de la cavité folliculaire provoque une contraction réflexe de la thèque externe du follicule, ce qui éjecte l'ovocyte dans la cavité péritonéale, où il va être capté par les franges du pavillon tubaire.

Le follicule est colonisé par des vaisseaux sanguins et devient alors cellule lutéinique ou corps jaune qui produit une nouvelle hormone : la progestérone, l'hormone essentielle de la grossesse, tandis que l'ovocyte (un gamète), s'il est fécondé, devient un œuf et termine la méiose. S'il n'est pas fécondé il reste bloqué en métaphase II et dégénère.

Ovulation animale[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le déroulement de l’ovulation - Magazine Infobébés - Octobre 2013
  2. « Méthode d'Ogino-Knaus ou méthode du calendrier », sur Encyclopédie Larousse (consulté le 25 août 2017).
  3. Toni Weschler, Taking charge of your fertility : the definitive guide to natural birth control and pregnancy achievement, New York, HarperCollins, 2002, p. 3-4

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]