Liquide amniotique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Coupe schématique d'une amniocentèse montrant le liquide amniotique

Le liquide amniotique est un liquide biologique contenu dans le sac amniotique et dans lequel baigne l'embryon (puis le fœtus chez les mammifères).

Composition[modifier | modifier le code]

Le liquide amniotique est constamment renouvelé. Il est constitué d'eau, mais contient aussi des cellules fœtales (desquamation) et amniotiques, de l'urine fœtale. Le fait qu'il contienne des cellules fœtales permet le diagnostic prénatal (DPN), grâce à l'amniocentèse (prélèvement de liquide amniotique et analyse des cellules recueillies). Le taux de dioxygène dissous est d'environ 0,3 mg·L-1 et le taux de glucose d'environ 0,1 g·L-1. Il peut aussi contenir temporairement des toxiques, par exemple de l'alcool consommé par la mère.

Physiologie[modifier | modifier le code]

  • Le volume du liquide amniotique est à tout moment un équilibre entre les structures produisant ou autorisant son passage dans la cavité amniotique (chorion et membranes, peau, arbre respiratoire, et appareil urinaire) et celles concernées par la réabsorption (tube digestif, appareil respiratoire, interface amnios-chorion sur la paroi utérine).
  • Le plus important phénomène intermembranaire est lié au transfert entre liquide amniotique et sang fœtal perfusant la surface placentaire, la peau fœtale et le cordon ombilical.
  • Le phénomène transmembranaire concerne les échanges entre liquide amniotique et muscle utérin.
  • Le liquide amniotique joue un rôle antibactérien grâce à ses propriétés bactériostatique et bactéricide.

Production[modifier | modifier le code]

  • Au premier trimestre, seule une diffusion par l'amnios et le chorion accolés est réelle, comme en témoigne l'absence ou non d'un embryon vivant.
  • Au milieu et en fin de premier trimestre, la peau est déterminante car elle ne contient que quatre couches cellulaires, avec une kératinisation vers 24-26 semaines.
  • Ce liquide amniotique se vide lorsque les contractions de l'utérus percent le sac amniotique : c'est la rupture de la poche des eaux.

Anomalie[modifier | modifier le code]

Le liquide amniotique peut présenter des anomalies de quantité durant la grossesse. Lorsque il y a un excès de liquide, on parle hydramnios. Au contraire, lorsque l'on remarque une diminution de cette quantité, il s'agit d'oligoamnios. Enfin, lorsque la femme enceinte n'a plus du tout de liquide amniotique, on dit qu'il y a une anamnios.

Exploration[modifier | modifier le code]

L'exploration du liquide amniotique a lieu lors d'une échographie. Ce liquide contient des cellules du futur bébé, qui peuvent être utilisées lors d'un amniocentèse.

Évaluation quantitative[modifier | modifier le code]

L'évaluation de la quantité de liquide amniotique est une composante indispensable de l'évaluation du bien-être fœtal. Il entre dans la composition du score de Manning[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. P. Balouet, « 27 - Anomalie de la quantité de liquide amniotique », dans Traité d'obstétrique, Elsevier Masson, (ISBN 978-2-294-07143-0)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Physiologie du liquide amniotique par Dr_VITSE et al. Mise à jour technique sur la physiologie et l’évaluation du liquide amniotique de Lim, Kenneth I., Butt, Kimberly, Naud, Kentia, Smithies, Mila