Moustafa al-Kazimi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Moustafa al-Kazimi
Illustration.
Moustafa al-Kazimi en 2020.
Fonctions
Premier ministre d'Irak
En fonction depuis le
(1 an, 5 mois et 11 jours)
Président Barham Salih
Prédécesseur Adel Abdel-Mehdi
Ministre des Affaires étrangères
(intérim)

(29 jours)
Premier ministre Lui-même
Prédécesseur Mohamed Ali Alhakim
Successeur Fouad Hussein
Biographie
Nom de naissance Moustafa al-Kazimi
Date de naissance (53-54 ans)
Lieu de naissance Bagdad
Nationalité Irakienne
Parti politique Indépendant
Diplômé de Université de Bagdad
Université de Manchester
Profession Journaliste
Avocat

Moustafa al-Kazimi
Premiers ministres irakiens

Moustafa al-Kazimi, né en 1967 à Bagdad, est un homme d'État irakien. Il est Premier ministre depuis 2020.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en 1967 à Bagdad, il est licencié en droit. Journaliste, et avocat des droits de l'homme, il milite contre le régime de Saddam Hussein, puis il s'exile en Europe[1].

Après l'invasion de l'Irak par la coalition en 2003, il rentre au pays et fonde une société de médias. Il milite également à la Iraqi Memory Foundation, dédiée aux crimes du dictateur[1].

Il est directeur du Iraqi National Intelligence Service à partir de 2016[1].

Il possède des contacts à la fois du côté des Américains, et de celui de l'Iran, ce qui ne l'empêche pas d'être accusé par les groupes pro-iraniens les plus radicaux d'avoir participé à l'élimination de Qassem Soleimani. Il est ainsi réputé proche des États-Unis[2]. À la suite des élections législatives irakiennes de 2018, il est pressenti pour devenir Premier ministre. Le 9 avril 2020, il est chargé de former un gouvernement[1]. Il prend ses fonctions le 7 mai[3].

Le 31 juillet, il annonce des législatives anticipées pour le 6 juin 2021[4]. Elles sont reportées au 10 octobre suivant en raison de la pandémie de Covid19.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d « Irak: Moustafa al-Kazimi, un chef espion qui a le bras long », sur Le Point, lepoint.fr, (consulté le ).
  2. « Dialogue stratégique Irak-États-Unis: Bagdad entre le marteau et l’enclume », sur RFI, RFI, (consulté le ).
  3. « L'Irak, en grave crise sociale et économique, se dote d'un gouvernement - Le Point », sur Le Point, lepoint.fr, (consulté le ).
  4. « Irak : en proie aux révoltes populaires, le gouvernement annonce des élections anticipées », sur RTBF Info, (consulté le ).