Jamil al-Midfai

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jamil al-Midfai

Jamil al-Midfai (en arabe : جميل المدفعي), né en 1890 à Mossoul, mort en 1958 à Bagdad, était un homme politique irakien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jamil al-Midfai nait à Mossoul. Il sert dans l'armée ottomane pendant la Première Guerre mondiale, mais abandonne son poste en 1916 pour participer à la Révolte arabe. Après la guerre, il sert le roi Fayçal pendant son bref règne en Syrie. Il fait son retour en Irak en 1920, mais dooit de nouveau repartir en exil en raison de ses activités nationalistes antibritannique. Après son retour en 1923, il dirige plusieurs provinces avant de rentrer dans le gouvernement en 1930.

Il exerce à plusieurs reprises la fonction de premier ministre du Royaume d'Irak (du au  ; du au  ; du au  ; du au et du au ).

En août 1937, il forme son troisième gouvernement, suite à l'assassinat du général Bakr Sidqi. Mais en 1941, en tant que monarchiste convaincu, il est de nouveau contraint à l'exil pour la Transjordanie suite au coup d'État de Rachid Ali al Gaylani. À son retour, il sert le pays en tenant des postes divers, comme celui de président du Sénat et pour celui de Premier ministre. Il meurt en 1958, en tant que président du Sénat.